Partagez|

TERMINÉE! [FACILE] Joe le Taxi -feat Portugal & Corée du Sud-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 40
Localisation : Entrain de faire un jogging avec Chris.
Espagne

Mon statut
Mutation: Phytokinésie
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: TERMINÉE! [FACILE] Joe le Taxi -feat Portugal & Corée du Sud- Lun 7 Sep - 2:18
ft.
PORTUGAL ET COREE DU SUD
« Joe le taxi »
mission facile



Depuis quelques temps, Antonio s'était remis à rêver. Souvent, il rêvait de sa maison dont il était séparé par une route bien lointaine et dangereuse de lui. Il n'y avait qu'à savoir la route, à pied qu'il avait fait jusqu'ici. A pied était la solution la plus périlleuse mais la plus basique. Mais Dieu sait combien la vie était mise en jeu par de telles méthodes. Et si il n'était pas si difficile de se déplacer, il serait certainement rentré à Séville. Cette vie à la base ne lui plaisait pas. Il fallait se limiter en tout. Que ce soit en eau, électricité, ou nourriture. A Séville...il n'avait pas ce genre de problèmes. Non à Séville tout était parfait...du moins si on ne regardait pas l'envers du décors, mais ça c'était une autre histoire.

Les ressources n'étaient pas les seules choses qui lui manquaient mais le confort d'une maison aussi. Avoir sa propre chambre, un salon, une cuisine, un jardin...oh oui, qu'est-ce qu'il n'aurait pas fait pour l'intimité d'une chambre seule. Et sa liberté lui manquait. Car clairement dans la base, on le limitait autant sur ses sorties que sur son pouvoir. Et le pessimisme général lui faisait parfois choper le cafard.

Tout ça réunit il avait du mal à continuer à supporter tout ça. Certes il avait ses amis, son frère, et Prusse pour contrebalancer tous ces mauvais côtés mais, il avait vraiment besoin de prendre l'air et voir autre chose, d'autres horizons, se libérer de tout ça...Et comment expliquer ça aux gens sans passer pour un égoïste, un idiot ou un imprudent ?Il devait, en plus de trouver une solution à ce problème, que la solution puisse être facilement acceptée par ses camarades nations. Et ça, ça n'allait pas être une mince affaire...

Après deux longues semaines de réflexion, et de recherches intensives, il avait enfin trouvé LA solution parfaite. Dès qu'il avait trouvé cette solution « miracle » il s'était dépêché de choper les deux premières personnes qui s'étaient présentées sur son chemin pour leur déployer son plan parfait, avec excitation et hâte ; A côté de la base, un peu plus bas dans les montagnes se trouvait dans un garage abritant certainement des véhicules encore en état de marche et de quoi les faire fonctionner. Il leur avait vite présenter le plan, avec les instructions et la position du garage et le chemin à faire pour y accéder de manière rapide et sûre.

Et c'est d'un accord commun que lui, Portugal et Corée du Sud s'étaient organisés pour cette mission primordiale.

C'était trois jours après s'être mis d'accord, que Antonio attendait déjà ces coéquipiers, hors de la base, devant la porte. En ce beau début d'après-midi, ils s'étaient fixés ce départ. Et pour une fois, l'espagnol était plus qu'à l'heure. La nuit dernière il avait à peine dormi, incapable sous l'excitation qui lui donnait des papillons dans le ventre. Et vu qu'il s'était levé tôt, il avait eu le temps de se préparer et de vérifier une dizaine de fois au moins que tout était okay pour partir. Ca expliquait pourquoi la ponctualité, étonnante, surtout de sa part.

Il avait un sac à dos, rempli de bouteilles d'eau, notamment pour lui et contre sa faiblesse face au soleil...sans eau, il risquait de se mettre à faner jusqu'à ne plus pouvoir bouger et en mourir. Alors autant dire qu'il avait prévu LE stock d'eau. Sinon rien de bien particulier. Comme à son habitude, son couteau de casse était accroché à sa ceinture et des bandages jaunâtres et couvertes de tâches de sang coagulé entouraient la plupart de ses bras, jusqu'à son épaule.

Le soleil était déjà bien haut dans le ciel et tapait fort sur sa tête. Mais c'est en silence qu'il attendait les deux nations qui étaient censés l'accompagner en regardant autour de lui, guettant tout mutant.


Il était prêt.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dokigay.tumblr.com/
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/08/2015
Messages : 36
Corée du Sud

Mon statut
Mutation: manipulation de l'énergie
Expérience: 50/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: TERMINÉE! [FACILE] Joe le Taxi -feat Portugal & Corée du Sud- Mer 9 Sep - 20:49
Joe le Taxi
Ça faisait quelque temps qu’Im Yong était arrivé à la base. Mais ça ne l’empêchait pas de s’inquiéter pour les Asiatiques dont on n’avait plus de nouvelles. Et même s’il le voulait il ne pourrait pas aller voir comment il allait parce que l’Asie ce n’était pas la porte d’à côté. Mais s’il apprenait qu'un asiat’ était en Europe ils couraient le chercher...y avaient des exceptions pour qu’il ne bougerai même pas un orteil, bien sûr. Et à pied, il avait fait le chemin Corée du Sud-Italie mais il se voyait mal faire un Italie-Russie, par exemple. C’était trop long mais ça ne le dérangerait pas de le faire sauf pour deux ou trois personnes.
Bref...commençons par expliquer comment notre cher Coréen eut rendez-vous "tôt" un matin anonyme pour aller chercher un moyen de transport avec Espagne et Portugal.
Tout commença dans le salon, Im jouait à «Snake» allongé dans le salon. Puis quelqu’un le choppa. C’était Espagne. Il n’était pas le seul à être choppé ce jour-là vu que ce fut aussi le cas du Portugal. Et les trois compères décidèrent ensemble d’y aller parce que «chopper» ne veut pas dire accepter.
Ce fut à trois jours plus tard après s'être mis d'accord que le jour-j, le d-day fut fixé.
Ce jour-là, Im dormait tranquillement, impatient d’aller chercher le véhicule dans ce village fantôme. Il se réveilla tôt par rapport à son habitude et se dépêcha de s’habiller et de préparer avant d’aller vers la sortie. Il a mis dans son sac: son fléau, du désinfectant et deux ou trois pansements parce que sa mutation double les dégâts qu’il prend et vaut mieux désinfecter parce qu’une double infection c’est plus qu’une simple gangrène. Il traversa la base pour aller à la sortie où il avait fixé leur rendez-vous avec un grand sourire sur le visage. Bien sûr on pourrait croire que c’est naïf de sa part mais si son «esprit coréen» était toujours comme avant on aurait pu voir une expression déterminée.
Il sortit de la base. Et chercha Espagne du regard. Lorsqu’il lui vit, il alla rapidement vers l’espagnol.
«Salut Espagne ! Comment ça va ?»
Il donnait l'air de ne pas être prêt mais il l'était, plus que ce qu'on pouvait penser.




©Didi Farl pour Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 18/03/2015
Messages : 46
Localisation : Milan ! ~
Portugal

Mon statut
Mutation: Alchimie
Expérience: 50/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: TERMINÉE! [FACILE] Joe le Taxi -feat Portugal & Corée du Sud- Dim 20 Sep - 23:12

[Mission facile]
Joe le taxi !



ft. Espagne
& Corée du Sud

631 mots
Je parle en #87e952

Portugal, assis contre un arbre de la cour intérieure, menait un combat intérieur insoupçonné tandis que ses yeux fixaient le ciel bleu.

Voilà plusieurs jours qu'il était arrivé à la base, Brésil sur son dos, tous deux blessés, abîmés d'une fatigue oppressante, animés d'une dernière petite énergie pour arriver sauf. Lui avait pu être soigné, mais Luciano restait dans le coma et ne se réveillait toujours pas...Et ça l'inquiétait énormément.

Mais il n'y avait pas que ça qui l'inquiétait évidemment...Il y avait aussi les autres nations qu'il attendait ! Ses anciennes colonies comme Macao, ou bien ses amis comme Angleterre. L'idée qu'ils ne soient pas encore arrivés alors qu'ils devraient être là depuis des lustres le terrorisait. Mais il ne le montrait pas. Il affichait toujours un sourire amusé aux lèvres qui, pourtant, cachait un tout autre sentiment. Dans un sens, il se contentait déjà de ce qu'il avait. Après tout, une bonne vingtaine de nations était déjà là dont son petit frère, et Vatican aussi. Des personnes qu'il aimait étaient déjà là et c'est ce qui comptait dans le moment présent. Il ne pouvait se permettre de perdre sa bonne humeur et son optimisme habituels pour les retardataires.

Puis il repensa alors aux Portugais restés à Séville...Et le petit effort pour rester souriant s'écroula d'un coup. Certains avaient pu faire le voyage...Mais d'autres non. Et ça le rendait fou. Qui n'était pas encore sous l'emprise du SDG exactement ? Était-il lui même encore immortel ? Allait-il, comme lorsque sa mutation était apparue, attraper ce virus ?

Ça faisait peur...
Ce virus sonnait comme la fin du monde...

« Dieu, protégez-nous...Ayez pitié de nous... »

Chuchotant ces mots, il serra son chapelet dans la paume de sa main, ferma les yeux et murmura quelques mots, prononça sa prière. Il y avait encore de l'espoir. Dieu ne pouvait pas nous laisser tomber ainsi, n'est-ce pas ?

Il repensa alors à la proposition d'Espagne, quelques jours auparavant. Trouver un moyen de locomotion pour se déplacer plus facilement et peut-être avoir la chance de retourner dans leur pays d'origine. Bien sûr, la proposition était alléchante et venant de son petit frère, Portugal avait bien réfléchi avant de donner son avis. Mais au final, encouragé par la réponse positive du Coréen, Rafael finit par baisser les armes. De toute façon, il fallait bien que quelqu'un surveille cet irmãozinho estúpido !

C'est donc avec toute la bonne volonté du monde que le Portugais se leva de sous son arbre, remit son chapelet autour de son cou et s'étira. On était en tout début d'après-midi, le rendez-vous donné approchait à grand pas. Portugal eut juste le temps de passer par les stocks, histoire de se prendre un sac à dos, d'y glisser une ou deux boîtes de conserve, une bouteille d'eau et quelques outils puis, de passer par les dortoirs pour accrocher son sac où il mettait ses craies pour ses cercles de transmutations à la taille, avant de se diriger vers la porte Nord, sa kalachnikov accroché au dos.

Ses deux coéquipiers de mission, respectivement Corée du Nord et Espagne l'attendaient déjà. Était-il en retard ? Tant pis, il aimait se faire attendre.
Il les salua alors et, sans plus attendre, ils partirent vers l'extérieur de la base, les portes se refermant derrière eux.

On ne pouvait plus faire marche arrière désormais...
En plus, Portugal avait eu un mauvais souvenir de sa première escapade à l'extérieur, encore eux qu'ils aient eu l'autorisation des autres pour partir une nouvelle fois avec son frère...Et surtout, qu'ils s'étaient mis sur pied tous les deux assez rapidement. Il était prêt.

Il suivit alors son frère, à l'affût de n'importe quel mutant, prêt à dégainer son arme à tout moment.

Il espérait juste qu'Antonio ne se trompait pas dans leur destination...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 40
Localisation : Entrain de faire un jogging avec Chris.
Espagne

Mon statut
Mutation: Phytokinésie
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: TERMINÉE! [FACILE] Joe le Taxi -feat Portugal & Corée du Sud- Dim 4 Oct - 22:47
ft.
PORTUGAL ET COREE DU SUD
« Joe le taxi »
mission facile



Très vite, il vit arriver Corée du Sud qui avait plus confiant qu'il ne l'aurait imaginé. Il fallait le dire, l'espagnol en le connaissait pas beaucoup mais de ce qu'il avait vu, il avait l'air de quelqu'un de plutôt sympa et à la joie de vivre apaisante. De plus il avait été l'un des seuls avec Portugal à avoir accepté de l'accompagner dans son exploration. Il lui offrit son plus beau sourire avant de le saluer d'un virevoltant "Hola~!"

"Salut Espagne ! Comment ça va ?"

Le brun à la peau caramel le jugea discrètement du regard, d'haut en bas. Il n'avait pas l'air de réaliser dans quel situation ils allaient aller. Là-bas, parmi tous ces mutants, il fallait mieux être prêt. Mais le coréen avait l'air de prendre ça à la légère vu le peu d'équipement qu'il avait pris avec lui. Enfin il contenait ses mots et tâcha de lui répondre d'un hochement de tête positif rapide.

Antonio était impatient de partir. Et c'est pour ça qu'il trouva son frère bien trop long mais ça ne l'étonnait pas. Autant on se plaignait de l'espagnol en disant qu'il n'était jamais à l'heure mais son frère était le pire de tous. Encore, lui se dépêchait et tentait à tout prix d'être à l'heure mais l'autre ibérique lui, aimait ça. Se faire attendre…Et Dieu que ça avait le don d'en agacer plus d'un. Dont Espagne.

C'est donc en voyant son grand-frère arriver sans cérémonie qu'il se retint de lui faire une discrète réflexion. "Encore en retard", "Avoue que tu l'as fait exprès pour m'énerver" ou encore "Tu faisais une siesta?" Mais il ne dit rien, se contentant de le saluer et se mettre à marcher en tête de ligne. De toute façon il savait que le portugais serait resté indifférent.

L'espagnol était d'habitude, plutôt bavard mais il est vrai que là, il n'arrivait pas. Pas qu'il ne voulait pas mais il préférait se concentrer uniquement sur la carte qu'il avait entre les mains et le chemin qu'ils étaient censés prendre pour aller jusqu'à ce fameux garage. Il était tellement concentré qu'il ne vit pas les heures passées.

Les paysages défilaient, mais lui n'y voyait rien. Des maisons, des villages abandonnés, des animaux errants mais surtout une verdure grouillante. Depuis l'apocalypse, la Nature avait l'air d'avoir repris le dessus. Et ça ne pouvait que réjouir Antonio. Mais il n'y fit pas plus attention que ça. Son attention était bien trop retenue par la carte qu'il s'était collé devant les yeux. Il était extrêmement vigilant et ne faisait plus qu'attention à sa carte, au chemin à prendre et à leur localisation. Même en buvant et en s'hydratant la peau il ne lâchait pas le papier des yeux. C'est également pour ça qu'il ne sursauta pas en entendant de longs gémissements plaintifs de mutant au loin dans la montagne...et il laissait à ces coéquipiers, cette peur au ventre.

Jusqu'à un moment, où Antonio s'arrêta soudainement. Il regarda longuement sa carte puis le bâtiment qui lui faisait face. Il rangea soigneusement la carte dans son sac avant de se tourner vers les deux autres en souriant, tout heureux.

"C'est ici. Restez sur vos gardes, on ne sait jamais."

Sans prendre plus de précaution, il s'avança devant ce vieux bâtiment.

"AUTOFFICINA" était écrit en grosses lettres rouges sur un panneau sur le point de tomber. L'endroit était complètement fermé ce qui promettait au contenu entretenu dans ce garage d'en être qu'en état de marche, voire plus. Mais nul part l'espagnol vit une quelconque entrée non-bouchée. Il se tourna vers ses partenaires et demanda, presque timidement, et honteux de ne pas avoir prévu ça.

"Et...on fait quoi maintenant...?"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dokigay.tumblr.com/
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/08/2015
Messages : 36
Corée du Sud

Mon statut
Mutation: manipulation de l'énergie
Expérience: 50/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: TERMINÉE! [FACILE] Joe le Taxi -feat Portugal & Corée du Sud- Sam 10 Oct - 17:11
Joe le Taxi
Il répondit à le hochement de tête de l’espagnol par un sourire encore plus grand que le précédent.
En attendant Portugal, le frère d’Espagne, selon ce que le Sud-Coréen avait entendu, il s’appuya contre le mur de la base en réfléchissant à tout et à rien enfin c’est ce qu’il aurait répondu car il n’aurait pas avoué qu’il était un peu angoissé par cette sortie. Enfin angoissé pas au point qu’on le remarque à cause de sa mèche.
Lorsque Portugal arriva, il arrêta de s’appuyer contre le mur et salua le Portugais avec un grand sourire et un petit coucou de la main.
Et il vint, le fameux moment, celui où ils s’enfoncèrent dans la forêt qui bordait la base. Une forêt que le sud-coréen observait dans ses moindres recoins. Recoins qu’il mémorisait dans un coin de sa boîte crânienne entre deux ou trois petites choses qui trainaient dans cette même boîte. Il essayait d’imaginer l’Italie avant l’apocalypse. Si le contexte avait été différent sans doute aurait-il essayé de faire des études dans ce pays. Même si son statut l’en aurait empêchait.
Alors qu’il marchait et que les bruits de gémissements des mutants commençaient à se faire de plus en plus présent. Ces gémissements commençaient à inquiet de plus en plus le Coréen mais il en fallait plus pour lui faire peur. N’avait-il pas traversé tout un continent après tout.
Puis le garage, Im observait la grande bâtisse alors qu’Espagne se retournait vers eux en souriant. Sourire que le sud-coréen lui retourna automatiquement.
«C'est ici. Restez sur vos gardes, on ne sait jamais.»
Yong Soo garda son sourire jusqu’à ce que l’espagnol se retourne et dise ce que le coréen redoutait en voyant les entrées fermaient.
«Et...on fait quoi maintenant...?»
Il réfléchit rapidement. Alors il y avait deux possibilités soit quelqu’un avait une mutation qui pouvait les aider dans ce cas sois il utiliserait sa propre mutation pour ouvrir un passage. Mais voilà avec la sienne, il y avait des risques dont celui d’attirer des mutants avec le bruit parce que détruire une porte à l’aide d’un fléau et d’une mutation ce n’était et ça ne sera jamais silencieux.
Son «esprit coréen» prit un visage plus ou moins sérieux à l’inverse de son propre visage qui resta bloquait sur son expression habituelle.
«J’ai deux idées, il montra un doigt en disant la première, soit l’un de nous trois a une mutation qui nous permet d’ouvrir un passage, il montra un second doigt, soit j’ouvre un passage avec mon fléau et ma mutation mais ça ferait beaucoup de bruit.»



©Didi Farl pour Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 18/03/2015
Messages : 46
Localisation : Milan ! ~
Portugal

Mon statut
Mutation: Alchimie
Expérience: 50/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: TERMINÉE! [FACILE] Joe le Taxi -feat Portugal & Corée du Sud- Ven 30 Oct - 1:55

[Mission facile]
Joe le taxi !



ft. Espagne
& Corée du Sud

957 mots
Je parle en #87e952

Le temps passe trop vite.
C'est ce que se disait Rafael au moment où il arriva, lui et ses partenaires de mission, devant le garage mentionné par Antonio. À vrai dire, il avait été trop plongé dans ses pensées pour "admirer" le paysage pendant tout le chemin. La seule chose qu'il avait entendu et à laquelle il faisait attention, c'était les cris des mutants que l'on pouvait entendre au loin. Décidément, c'était terrifiant.

Le représentant du Portugal observa le panneau "AUTOFFICINA" abîmé par le temps. Ils y étaient bien au final ; lui qui pensait qu'Antonio allait les perdre. On pouvait faire confiance à cette tête de linotte finalement. Il sourit à cette pensée et fit un peu le tour du bâtiment. C'était assez grand, avec un peu de chance, ils pourraient trouver un voire plusieurs moyens de locomotions. Il espérait juste qu'il y avait de l'essence, histoire de faire fonctionner tout ça. Non parce qu'une voiture sans essence, c'était inutile n'est-ce pas ?

Il revint au niveau de ses compagnons, devant l'entrée principale du garage qui était fermée. Il n'y avait vraiment aucun moyen d'entrer pour le moment...

Il entendit alors la remarque de son interlocuteur sud-coréen :

« J'ai deux idées, soit l’un de nous trois a une mutation qui nous permet d’ouvrir un passage, soit j’ouvre un passage avec mon fléau et ma mutation mais ça ferait beaucoup de bruit. »

Il réfléchit un moment et lista leur trois mutations :
D'abord, il y avait lui, qui maîtrisait l'alchimie. Une mutation bien précieuse pour la base et pour son propre intérêt d'ailleurs. Le petit problème, c'est qu'il lui fallait 1) les éléments nécessaires pour construire quelque chose pour ouvrir cette foutue porte, 2) de la concentration pour avoir l'énergie nécessaire et faire fonctionner sa mutation, 3) une idée précise de l'objet à créer, 4) du temps pour faire son cercle de transmutation et tout ce qui allait avec...Et ce n'était pas vraiment prudent. Bref, il était inutile. Sans oublier qu'il ne maîtrisait pas encore assez bien sa mutation pour faire quoi que ce soit...
Tu me fais pitié mon pauvre Rafael...

Il pensa ensuite à Antonio. Sa mutation, la phytokinésie, pouvait s'avérer bien utile dans de multiples occasions. Mais voilà, une plante avait besoin d'eau pour grandir et de l'énergie aussi. Portugal savait qu'il surprotégeait un peu son frère pour le coup, mais il ne voulait pas qu'il se fatigue pour ça...

Ne restait plus que Corée du Sud, avec son fléau et surtout, sa manipulation de l'énergie. Il était le seul d'entre nous à pouvoir détruire cette porte. Seul problème : le bruit qui allait sans aucun doute attirer les monstres...Évidemment, Antonio aussi en aurait été capable en créant des plantes qui pourrait détruire la porte...mais bon, ça aurait fait autant de bruit n'est-ce pas ?

Il sort de ses pensées, pesant le pour et le contre, et annonça :

« Vas-y Yong Soo... »

Il regarda Antonio qui hocha la tête. De toute façon, Rafael lui aurait gentiment dit qu'il ne devait pas utiliser sa mutation sur un coup de tête s'il osait protester.

C'est ainsi que l'asiatique sortit son fléau – un manche avec une chaîne liée à son extrémité à laquelle pendait une grosse boule en métal rempli de pique. Portugal aurait presque trouver la situation amusante. Nous étions en 2015 et on utilisait des armes médiévales...Comme quoi !

Il observa donc son camarade défoncer la porte tout en se disant qu'il ne voudrait pas être à la place de cette même porte. Cependant, son regard se détacha de celui-ci quand il entendit des hurlements venant vraisemblablement de mutants loin d'être fréquentables. Des cris bien plus forts que tout à l'heure même.

« Dépêche-toi ! »

Intérieurement, il voulait juste monter dans une bagnole et filer en vitesse sans rencontrer les monstres. Il l'espérait profondément. On pouvait voir, en le regardant, qu'il tapotait du pied nerveusement.

Après plusieurs instants, Corée du Sud finit finalement par détruire la porte du garage, visiblement essoufflé – ce qui pouvait se comprendre.

Le Portugais y entra sans attendre, appuyant sur l'interrupteur qui malheureusement n'alluma nullement la lumière : il n'y avait plus d'électricité...Ce qui était compréhensible vu l'état abandonné du lieu. Cependant, malgré le fait que le garage soit sombre, la lumière du soleil s'engouffrant dans le trou crée par Yong Soo était suffisante pour que les nations puissent voir la majeur parti des objets entreposés dedans. Par pure précaution, Rafael fouilla dans son sac, mit sa lampe frontale autour de sa tête et l'alluma.

Il sourit en apercevant un véhicule garé. Il s'approcha à pas rapide et y découvrir, à l'arrière, deux bidons de vingt-cinq litres de carburant. C'était parfait, ne manquait plus que la clef !
Il commença à fouiller sur le plan de travail en bataille à la recherche de la clef, mettant les feuilles et les outils abandonnés sans dessus dessous. Mince, il ne trouvait rien ! Et le temps pressait, car il entendit les mutants s'approcher de plus en plus.

« Il faut que je me grouille...Il faut que je me grouille...
- Hermano, j'ai trouvé ! »

Il tourna la tête vers son frère qui était assis comme une fleur sur le siège conducteur, la clef en main, un sourire d'imbécile heureux aux lèvres.
Évidemment, c'était aussi simple que ça, la clef était déjà dans la voiture et celle-ci était déjà ouverte, pourquoi n'y avait-il pas pensé...

Il roula des yeux et se dépêcha d'entrer dans la voiture, sur le siège passager tout en alertant l'asiatique à faire de même.

C'était sans compter sur les mutants qui commencèrent à s'engouffrer dans le garage...

« Démarre, Antonio ! Démarre ! »

Il pria juste qu'il y ait de l'essence dans cette voiture...



Je me suis permise d'écrire plus longtemps et surtout jouer un peu vos persos car sinon, on aurait écrit "pour ne rien dire" et...autant que ça s'accélère non ? Qu'en dites vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 40
Localisation : Entrain de faire un jogging avec Chris.
Espagne

Mon statut
Mutation: Phytokinésie
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: TERMINÉE! [FACILE] Joe le Taxi -feat Portugal & Corée du Sud- Dim 21 Fév - 10:44
ft.
PORTUGAL ET COREE DU SUD
« Joe le taxi »
mission facile



Pourquoi son frère devait-il toujours chercher trop loin?Dès qu'il avait vu cette voiture, il n'avait même pas essayé de trouver la clé ou quoique soit qu'il aurait pu l'aider à l'ouvrir. A la place, il s'était contenté d'attraper la poignée et d'ouvrir la voiture. Un clé ça se met dans le contact d'une voiture n'est-ce pas?Alors pourquoi elle ne serait pas là dedans non plus, toute fraîche à l'attendre rien que lui, Antonio Fernandez Carriedo, pour échapper rapidement à la horde de mutants qui allait certainement les dévorer, ces coéquipiers et lui, si il ne se dépêchait pas vite de dire à son grand-frère d'arrêter de chercher. Et il eut raison car celle-ci l'attendait à l'endroit prévu. L'espagnol était peut-être stupide et niais mais il était décidément chanceux.

Voyant le portugais bougonner nerveusement tout autant que le coréen, il se décida enfin à manifester sa trouvaille aux yeux de tous, commençant à trouver la panique des deux lassante. C'est en affichant un grand sourire, incroyablement calme pour la situation, le volant entre les mains qu'il annonça d'une voix virevoltante et assez puissante pour être entendu au dessus des hurlements des mutants:

-"Hermano, j'ai trouvé!"

Il attendit que les deux viennent s'installer dans la voiture pour démarrer le beau tas de ferrailles qui comme par une magie inconnue arrivait encore à marcher. Encore de la chance. Visiblement Antonio avait une bonne étoile au dessus de sa tête ou ange, qu'importe mais il avait du cul ça s'était sûr. Autant sur le plan physique que sur le plan implicite. Mais bientôt le cri du portugais le sortit de ses pensées:

- "Démarre, Antonio ! Démarre !"

Mais toute personne qui connaissait un minimum la nation espagnole savait que ce dernier était un grand joueur...et ça même dans les pires situations. Et encore ses coéquipiers étaient sauvés; Antonio n'était pas accompagné de ses deux compagnons du fidèle et immortel Bad Friend Trio. Mais la situation était loin de se dérouler comme ils l'avaient prévu. L'espagnol voyait déjà le plan autrement. Quoi, déjà partir maintenant?Non, non, il avait déjà trop de compte à régler avec ces mutants qui avaient tué ses amis, sa nation, son peuple, sa vie tranquille. Non, il ne pouvait pas partir si vite. Il devait...leur faire regretter. Une lueur étrange, mystérieuse mais pas de bonne augure illumina alors le regard du brun en même temps qu'un sourire tordu fendit son visage en deux en une courbe peu agréable. Il allait s'amuser mais surtout; Se venger.

Il vit un mutant, puis deux entrer en poussant d'ignobles hurlements, insupportables pour les oreilles mais Espagne ne pensait pas à ça mais aux hurlements de douleur avec lesquels ces derniers allaient bientôt se mettre la gorge à feu. Il appuya sur la pédale de la voiture tout en restant immobile, faisant simplement grogner la voiture comme un fauve, prêt à attaquer. Du regard, le brun se mit à compter, à vois basse, les mutants qui s'étaient maintenant engouffrés dans le garage:

-"Un, deux, trois......QUATRE!"

C'est dans un rugissement mécanique à l'énergie sonore puissante que la voiture démarra d'un seul coup. Sa trajectoire fut simple rapide; droit vers la porte déjà défoncée, et en plein dans les mutants. Antonio n'avait jamais été un très grand amateur de bowling mais prendre ses mutants pour les quilles était amusant. Et plus que ça encore. Ce fut même un strike complet pour sa part. Lui-même se demandait où était sa médaille. En chocolat de préférence. Cet aliment était devenu bien plus rare que l'or lui-même et...tous les objets sans réelle valeur pour la survie de l'espèce humaine n'avaient plus aucune valeur. Le diamant, le platine et l'or c'étaient donc banalisés à de vielles babioles encombrantes. Voyez comme le contexte et l'environnement changent les mœurs. Le chocolat ça nourrit et c'est bon alors que l'or ça sert à rien et c'est encombrant. A retenir mes amis, à retenir.

Mais avec toutes ces divagations, la nation latine n'avait pas pensé à une chose...la voiture n'était visiblement pas toute neuve et traversé une porte à toute vitesse n'était pas et n'avait jamais été la meilleure idée pour conserver un précieux et rare moyen de transport en bonne état. Et comment expliquer à la communauté de la base qu'il avait été trop occupé à penser "écrabouillage de mutants" plutôt que le sens réel de sa sortie dehors?Impossible. De toute façon il était trop tard pour réfléchir car la voiture éclata déjà tous les restes d'une quelconque porte pour y faire son passage. Le choc fut lourd, mais l'automobile continua son chemin malgré tout, tout droit dans un arbre. C'est au dernier moment que la nation espagnole tourna le volant pour ne pas réduire tous les efforts à néant en explosant la voiture contre un arbre et rejoignit rapidement une route goudronnée. Ils étaient sains et saufs. Mais la voiture avait sacrément pris. Entre tout le sang de mutants qui avait giclé sur la voiture et l'avant de cette dernière qui pendouillait désormais malheureusement, il jeta un coup d'oeil dans son rétroviseur pour regarder le tas de mutants tout écrabouillés à l'entrée du garage. Un chef d'oeuvre. SON chef d'oeuvre. Si il avait eu le temps et surtout l'appareil pour, il aurait pris une photo. Un petit selfie, pour le fun à poster sur Instagram avec comme tag #Swagdemutant. Dommage qu'il n'avait plus accès à toute cette technologie, il se serait bien éclaté.

Sentant le lourd regard de ces deux coéquipiers, il préféra rester silencieux. Pour quand même combler le silence, il chercha dans la porte de la voiture et trouva un CD. Une mix-tape. Il esquissa un de ses grands sourires d'idiot heureux et s'empressa de le mettre. La première musique fut "Joe le taxi" de Vanessa Paradis ce qui fit soupirer à l'espagnol un petit "Ma préférée de Madame j'ai des dents pourries." Avec le son à fond de préférence et il se mit à chanter avec, en dansant avec. Et Portugal et Corée du Sud eurent droit à ce manège tout du long jusqu'à la base passant à du "What is love" à du "Another one bite the dust" avec un espagnol déchaîné au rythme des musiques.

Mission réussie C'ptaine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dokigay.tumblr.com/
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: TERMINÉE! [FACILE] Joe le Taxi -feat Portugal & Corée du Sud-
Revenir en haut Aller en bas

TERMINÉE! [FACILE] Joe le Taxi -feat Portugal & Corée du Sud-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [TERMINÉ] [Fevrier 1990] Un fiore pericoloso [Feat.Lovino Vargas]
» "La critique est facile mais l'art est plus compliqué." | Viet Nâm - Tien Anh Nguyen {Terminée ?}
» Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé]
» cake super facile
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia : Edge of Eternity :: Ce qu'il resteReste :: Le monde :: Italie-