Partagez|

[MISSION TERMINÉE] [FACILE] Ou comment perdre une vingtaine de personnes -feat Croatie-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 40
Localisation : Entrain de faire un jogging avec Chris.
Espagne

Mon statut
Mutation: Phytokinésie
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: [MISSION TERMINÉE] [FACILE] Ou comment perdre une vingtaine de personnes -feat Croatie- Jeu 9 Juil - 1:46
ft.
CROATIE
« Ou comment perdre une vingtaine de personnes »
mission facile
Antonio avait le sommeil paisible en cette matinée ensoleillée. Il avait laissé les stores de sa fenêtre ouverts  pour que les rayons de soleil puissent caresser sa peau à leur moindre apparition et s'était dévêtu de la tête au pied pour dormir de la façon la plus confortable qu'il soit, sa couverture, entre par terre et son lit, à couvrir tout sauf son corps. Il devait le dire, ça faisait longtemps qu'il n'avait pas aussi bien dormi et ça ne pouvait que lui faire du bien. Il était exténué en ce moment, et c'était extrêmement mauvais, si il voulait garder une once de concentration pendant des missions hors de la base. Et qui disait pas de concentration, ne lui garantissait pas la survie ou du moins la prudence de pouvoir rester en vie. Et ça, il ne pouvait se le permettre. C'est ainsi qu'il s'était mis en bonne condition pour un sommeil réparateur.

Ah mais c'était beau de rêver...Malgré le fait qu'il ne soit ici depuis encore très peu de temps, il eut le temps d'apprendre que cette base était certainement la plus déjantée et mouvementée qu'il soit. Pas un jour sans qu'il n'y ait de nouvelles surprises et de nouveaux rebondissements que ce soit en mal ou en bien. Mais ça plaisait à Tonio ce genre de choses, il devait l'avouer. Il préférait ça que l'horreur qui pouvait à l'extérieur de la base. Mais ne parlons pas de ça maintenant...

Il dormait tranquillement, trop tranquillement et alors qu'il ait normalement un sommeil profond qui lui donne la capacité de dormir même avec de l'agitation, ça se fut beaucoup trop pour lui et ses pauvres tympans.

« CHRISTIIIIIAAAAN »

Autant Tonio en avait eu des frayeurs dans sa vie mais pas de pareilles qui puissent le faire faire un bond de son lit digne des plus grandes cascades des films signés Mickael Bay. Oh oui un saut monumental, je vous dis. On aurait presque eu les explosions avec.

Autant ça aurait pu être impressionnant jusqu'au bout si il ne s'était pas pris le coin de sa commode en plein dans la tempe. Dire qu'il venait de douiller était un faible mot mais il était trop sonné pour pouvoir hurler de douleur. A la place, il se contenta de se mettre en position fœtale au sol en attendant que la douleur ne passe. Pas glorieux, glorieux mais on a tous nos petits moments de faiblesse.

Quand il eut enfin le courage de se relever après avoir repris ses esprits, il entendit très clairement la voix du danois pleurer la disparition de son enfant en courant dans les couloirs. Le Tanoisien avait disparu. Et pour que le padre de la situation se mette dans un tel état c'est qu'il devait avoir cherché dans toute la base sans avoir réussi à le trouver. Et ça autant dire que c'était assez inquiétant. Oui, savoir que ce mutant pacifique était loin de ses murs, sans surveillance était plus qu'une mauvaise nouvelle. Surtout pour Tonio qui l'affectionnait tout particulièrement. Il était rare que quelqu'un soit ami avec le Tanoisien mais l'espagnol l'était. Ils étaient copains. Et entre ami, on s'entre-aide pas vrai?Alors malgré le fait qu'Antonio soit encore engourdi par le sommeil, il se dépêcha d'enfiler ses habits, mettre son couteau de chasse dans son fourreau, mettre un sac sur son dos.

En sortant de sa chambre pour aller vers la sortie de la base, il croisa Danemark qu'il calma du mieux qu'il put et lui promettait de sauver son «enfant. Ce dernier l'eut remercié d'une étreinte beaucoup trop puissante pour le pauvre petit homme à l'organisme de plante qu'il était mais il se contenta de lui sourire avant de partir vers l'entrée Nord, bien équipé.

Après une longue et ennuyante démarche pour prévoir sa sortie, il se retrouvait enfin à l'extérieur. Mais c'est derrière lui qu'il entendit quelqu'un crier son prénom, les portes se refermant à vue d’œil...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dokigay.tumblr.com/
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 85
Localisation : Ailleurs
Beast Inside
Croatie

Mon statut
Mutation: Berserk
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: [MISSION TERMINÉE] [FACILE] Ou comment perdre une vingtaine de personnes -feat Croatie- Jeu 9 Juil - 10:13

Comment perdre une vingtaine de personnes

   
Douces lueurs de l'aube. Aucune présence ne venait réchauffer son lit, simple matelas, agrémenté de draps, disposé dans un coin du laboratoire. A chacun de ses respirations lorsqu'il était encore dans le royaume de Morphée, son torse se soulevait, puissant puis retombait, accompagnant cette vie qui parcourait bien encore l'endormi. Quelques fussent ses rêves, il dormait. Sa propre vie l'avait barricadé mentalement contre beaucoup d'horreurs et bien que comme a tous il lui arrivait de faire de mauvais rêves il n'en souffrait pas. Lorsqu'après plusieurs répétitions, le cri de désespoir du danois parvint enfin a son oreille, il s’apprêtait a quitter le royaume des rêves.

Ses paupières s'ouvrirent, encore toutes pleines de sommeil. Il se redressa lourdement, pour se mettre en position assisse. Ses cheveux épais lui formaient une auréole indisciplinée dans laquelle il passe une mais pour arranger un peu son apparence. Les cris ne cessèrent pas, tandis qu'il s’habillait sommairement pour descendre voir de quoi il était question. Le Tanoisien avait disparut. Le croate n'avait rien contre cet espèce de mutant. Il s'en accommodait bien. Mais avant tout il était très curieux à son sujet. Il fallait donc le retrouver. Retrouver une créature qui se téléporte sans cesse. Il avait cependant accepté, même sachant a quel point il était dangereux pour lui de sortir. Même en sachant qu'il y allait avec Espagne, qui ne serait pas à même de se préserver de lui.

Il rentra  au laboratoire prendre des affaires solides. Le slave cala sa masse dans son dos pour qu'elle soit plus aisée à transporter. Croatie n'avait pas tant d'équipement à emporter ceci dit. Allant sortir du laboratoire, il s'arrêta pour prendre une profonde respiration. Tomislav sentait avoir peur, subitement. Peur que cela le reprenne encore, qu'il soit obligé de rester la pour dompter le flot sourd qui manquait de vouloir le submerger. Il est si simple de se jeter dans l'abîme, mais cet abîme la était empli de démons. La vague reflua, comme toute les autres fois. Comme a chaque fois que ce pouvoir venait frapper a la porte de sa conscience. Mais la digue de son esprit était solide face à cette mer sombre. Et il la connaissait bien, cette colère qui baignait ces eaux, il avait toujours vécu ainsi. Seulement aujourd'hui plus que jamais il ne pouvait pas se permettre de laisser la vague de la colère submerger son esprit, il n'en était pas question.

Le slave sortit immédiatement après que ce bref malaise soit passé. Une fois la situation réglée pour  sa sortie il alla en direction de l'entrée Nord, retrouvant l'espagnol, devant. Tomislav ne pouvait s’empêcher d'admirer son pouvoir. Si il avait su a cette époque ou l'on venait de découvrir les mutations ! Si il savait que la sienne deviendrait incontrôlable...

- TONIO !

Il avait dit son nom d'une voix forte pour que l'interpellé s'arrête afin qu'il le rejoigne. Arrivé a sa hauteur il lui donna une tape amicale dans le dos.

- Bog. On va chercher Christian ensemble.

C'est ainsi qu'il disait « salut » en croate, et Croatie ne saluait presque que dans sa langue. C'était ainsi, il avait toujours procédé de la sorte. Les portes se refermèrent derrière eux dans un bruit de métal. Devant eux l'espace sauvage et désolé qu'ils avaient tout deux du traverser il y avait a peine quelques jours. Son arrivée ici lui revint en mémoire. Il ferma un peu les yeux et secoua la tête comme pour chasser ce souvenir. Ce n'était pas le moment pour avoir es flashbacks. Faisant quelques pas a son rythme habituel il observait les environs, tâchant bien de rester aux cotés du latin.

- Tu as bien dormi j'espère ?

Petit sourire. Le slave avait l'habitude d'être bien moins souriant et rieur ici qu'avant. Enfin il fallait dire que ceux de son ethnie n'avaient jamais été réputés pour leur qualité d'épanchement au premier abord.

- Au fait, si tu avais des questions a poser maintenant qu'on est la, hésite pas.

 
   

__________________


 

Hrvatska nam pjesma leti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 40
Localisation : Entrain de faire un jogging avec Chris.
Espagne

Mon statut
Mutation: Phytokinésie
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: [MISSION TERMINÉE] [FACILE] Ou comment perdre une vingtaine de personnes -feat Croatie- Jeu 9 Juil - 22:43
ft.
CROATIE
« Ou comment perdre une vingtaine de personnes »
mission facile
-TONIO !

Antonio avait presque sursauté à l'appel de son ami croate mais sa stupeur s'était vite transformée en une joie retranscrite par un léger sourire de sa part. Il l'attendit patiemment bien que son coéquipier fut rapide mais la tape dans le dos lui fut désagréable. En plus du fait que le croate possède une force conséquente, l'espagnol avait gagné en plus de sa mutation une résistance aux coups bien minime. Mais il n'en tûta mot et se contenta d'un sourire déformé.

- Bog. On va chercher Christian ensemble.
-Borrrre à toi!Si, si claro.

Par habitude, il avait fini par comprendre le sens de « bog » mais sa prononciation restait encore un mystère. Autant la syllabe « bo » n'avait vraiment rien de compliquée pour lui mais c'était ce « g » qui le dérangeait. Il ne pouvait s'empêcher de le faire comme un « r » non roulé. Et puis c'était quoi cette manie de mettre une consonne sans voyelle derrière?C'était inconcevable pour l'espagnol. Alors autant dire qu'avec de tels tics de langage, il avait de quoi être mauvais en langue et plus particulièrement en prononciation. Mais après tout, l'accent espagnol n'était-il pas considéré comme l'accent le plus sexy au monde?Dur dur de faire un sondage de ce genre parmi tous ses mutants. Autant dire que ce n'était pas leur première occupation en tout cas.

Il ferma un œil de surprise en entendant les lourdes portes de métal se refermer derrière eux en un pleur strident avant de se mettre à marcher aux côtés de son compagnon.

Ils étaient seuls désormais, face à ce monde aux couleurs tristes et perdu. Le soleil se faisait lourd mais ça ne dérangeait pas particulièrement Tonio pour l'instant. Il espérait cependant avoir emmené avec lui suffisamment d'eau ou il risquait de vite faner. Il se mordit la lèvre, plus qu'inquiet. Mais c'était trop tard, il ne pouvait pas revenir dans la base sans le Tanoisien. Ils allaient devoir se débrouiller comme ils le pouvaient. Il jeta un rapide regard paniqué au croate et déglutit.

- Tu as bien dormi j'espère ?
-Ca aurait pu durer plus longtemps!Mais le destin en a décidé autrement, qu'est-ce que tu veux~

Il tourna la tête après avoir défait la panique sur son visage pour observer le petit sourire qu'ornait le slave. Un léger mais joli sourire il devait le dire. Il lui rendit, lui un peu plus grand et chaleureux et soupira. Il hocha la tête négativement dans le vide et fit mine de s'étirer en marchant.

- Au fait, si tu avais des questions a poser maintenant qu'on est la, hésite pas.

Et il ne se fit pas prier.

-Tu as de l'eau?Et une idée d'où peut être caché le Tanoisien.. ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dokigay.tumblr.com/
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 85
Localisation : Ailleurs
Beast Inside
Croatie

Mon statut
Mutation: Berserk
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: [MISSION TERMINÉE] [FACILE] Ou comment perdre une vingtaine de personnes -feat Croatie- Ven 10 Juil - 0:24

Comment perdre une vingtaine de personnes

   
Le mot de salut avait été bien écorché mais le croate comprenait que ce soit difficile. Sauf que cela dans sa langue, ne voulait pas du tout dire la même chose. Enfin, cela n'avait pas d'importance, il était content d'être aux cotés du latin, qui avait des aptitudes très intéressantes, et qui saurait sans doute bien le contenir si il devait relâcher son pouvoir pour une raison ou pour une autre. Il contempla les environs, scrutant l'horizon de son regard brun. Son pas lourd était assuré.

- Je possède bien une gourde pour que je puisse boire, mais si on le trouve rapidement tu pourras utiliser l'eau. Je n'ai pas beaucoup d'idées d'ou il aurait pu se rendre, je ne le connais pas mieux que toi...

Croatie regarda une nouvelle fois autour, cherchant si le sol ou le ciel pouvaient contenir un indice susceptible de les éclairer. Il n'y avait pas de groupe de mutant a portée de vue immédiate, cependant il se tenait sur ses gardes prêt a réagir. Pour le moment il se contentait d'aller en ligne droite.

- Avec un peu de chance il n'est pas très loin encore, il suffit de faire le tour de la base plusieurs fois en s'éloignant. Ceci dit on va peut être perdre du temps a faire comme ça mais je n'ai pas de meilleure idée.

Il espérait vraiment qu'il ne soit pas allé loin, parce que trop loin signifiait qu'il y aurait sans doute beaucoup de mutants. Il passa la main sur une cicatrice récente qu'il portait à la joue. Sa mutation accélérait la guérison mais la plupart du temps les cicatrices restaient un moment encore avant de n'être plus que des souvenirs. Tomislav avait souvent porté des cicatrices, marque de son existence guerrière et de son rôle de chien de garde auprès de l'Empire. Sa barbe dissimulait quelque peu ces ttraces, mais elle n'était pas très fournie, pas assez pour que cela passe inaperçu. Le croate n'en parlait pas, mais son passé avait été lourd, c'est pour cela qu'il lui arrivait de relativiser sur beaucoup de choses. Beaucoup ne le connaissaient que depuis récemment, lorsque prenant son indépendance il s'était ouvert au monde et montré très accueillant pour les touristes de tout les horizons.

Il était bien loin du féroce hussard que les Européens auraient pu voir dans les innombrables guerres. Des guerriers d'élite, sans peur que ces croates, décrits parfois cruels, sans pitié... Défait de cette image il l'assumait toutefois également. Les Balkans jouissaient encore d'une réputation entachée a cause des récentes guerres. La guerre d'Indépendance n'avait pas laissée de trace apparente, tellement le pays c'était rapidement reconstruit, mas au fond de lui, dans sa conscience, restait une sourde colère contre celui qqui avait réprimé sa volonté de liberté.

Enfin il s'était toujours montré calme et constant ainsi que fiable ici. Impossible de vraiment percer cela car il ne cachait pas vraiment quoi que ce soit. Simplement le poids de cette longue vie qui ne l'avait pas mené à grand chose a part peut être redevenir libre, mais a quel prix ? Jamais il n'aurait vraiment eu le droit longtemps a la paix et a une prospérité...

- Du coup on fait ça ? On verra bien

 
   

__________________


 

Hrvatska nam pjesma leti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 40
Localisation : Entrain de faire un jogging avec Chris.
Espagne

Mon statut
Mutation: Phytokinésie
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: [MISSION TERMINÉE] [FACILE] Ou comment perdre une vingtaine de personnes -feat Croatie- Ven 10 Juil - 20:22
ft.
CROATIE
« Ou comment perdre une vingtaine de personnes »
mission facile
- Je possède bien une gourde pour que je puisse boire, mais si on le trouve rapidement tu pourras utiliser l'eau. Je n'ai pas beaucoup d'idées d'ou il aurait pu se rendre, je ne le connais pas mieux que toi...

-Oh...je ne veux pas prendre tout ton eau mais si tu veux pas te retrouver avec une plante fanée en guise de coéquipier~, il lui adressa un sourire espiègle avant de se mettre à pouffer de rire.

L'image était plutôt comique en soit mais la réalité beaucoup moins. Mais ça, la réalité, Tonio avait fini par se mettre lui-même des œillères pour ne plus la voir en face. Avec le temps et tout ce qui avait pu lui arriver, il s'était fait à l'idée que le monde n'avait rien d'un long fleuve tranquille. Loin de là mais pour rester droit et la tête haute, il préférait se fixer sur les bonnes choses de la vie, quitte a en sacrifier lâchement d'autres. C'était comme ça que l'espagnol fonctionnait et ça depuis longtemps. Son ascension incroyable dans l'Histoire pour retomber si bas, dans la famine, les crises et les dictatures. C'était pitoyable, il le savait mais il ne voulait plus voir ça. Il ne se fixait qu'un objectif ; être heureux et ça à n'importe quel prix.

Encore une fois il s'était perdu dans ses propres pensées, noires mais il gardait pourtant cet air béas qui lui servait de masque sur ses véritables sentiments. Seules les paroles du croate eurent le don de le sortir de ses pensées et de constater avec précision l'environnement qui les entouraient. La Nature avait l'air d'avoir repris le dessus sur l'occupation humaine et tout lui semblait si paisible qu'il aurait à peine cru qu'à des kilomètres de là, à peine, se trouvait les pires créatures qu'il n'avait jamais connu. En regardant de plus prêt, tout n'avait pas l'air si ingrat à la vue, non c'était même plutôt joli. Les paysages de montagnes lui plaisaient, l'ambiance était juste trop tendue.

- Avec un peu de chance il n'est pas très loin encore, il suffit de faire le tour de la base plusieurs fois en s'éloignant. Ceci dit on va peut être perdre du temps a faire comme ça mais je n'ai pas de meilleure idée.

C'était à vrai dire la première fois que l'espagnol sortait de la base en « mission » depuis qu'il était arrivé. Et pour une mission, il n'aurait pas vu tranquille. Bon il avouerait très sincèrement qu'il aurait préféré qu'on le laisse dormir jusqu'à ce qu'il soit en pleine forme si on lui avait demandé mais ça restait quand même une mission d'un bas niveau.

- Du coup on fait ça ? On verra bien
-Hein quoi?On risque pas d'y passer la journée voire plus.... ?On peut faire ça mais...Mais je pense qu'on devrait aller fouiller les maisons proches d'ici...le Tanoisien a tendance à se cacher dans les structures fermées, non?Je n'en ai pas grande idée, mes souvenirs sont peu fiables...C'est dangereux mais on risque de le trouver plus vite qu'en faisant des ronds.

Alors il se mit à épier l'horizon mais sa vue n'étant que trop mauvaise pour ce genre de choses, il soupira.

-Si tu vois quoique ce soit, dis-moi!


C'est alors qu'en même temps que leur marche, il se mit détecter toutes traces de maisons ou constructions pouvant y ressembler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dokigay.tumblr.com/
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 85
Localisation : Ailleurs
Beast Inside
Croatie

Mon statut
Mutation: Berserk
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: [MISSION TERMINÉE] [FACILE] Ou comment perdre une vingtaine de personnes -feat Croatie- Dim 12 Juil - 1:56

Comment perdre une vingtaine de personnes

   
Cela ne l'amusait pas. Il lui aurait bien donné toute l'eau qu'il pouvait, mais il fallait qu'il en garde un minimum pour lui. L'espagnol avait qu'a faire des plus grosses réserves avant de partir, connaissant son handicap. Tomislav décida de ne pas relever. Comme souvent lorsqu'il pensait que ce n'était pas nécessaire. Il continuait donc de marcher, attentif. Le slave connaissait le latin, comme il connaissait la plupart des autres européens. Il avait fait la plupart de ses liens récemment, mais ce concernant l'europe, il avait pu même sous domination mettre en place certains échanges, et forcément avec les innombrables guerres du vieux continent on finit par avoir vu du monde.

L'espagnol lui dit que celui qu'il cherchait préférait les lieux clos. Cela le croate ne s'en serait pas douté la moins du monde, tout ce qu'il savait de cet espèce d'étrange mutant c'est qu'il faisait des câlins de manière étrange, parlait très fort, se comportait comme un enfant et que les filles composant ce tas humain aimaient se faire tresser les cheveux. Point. Donc il voulait bien croire, après tout cela donnait une piste de recherche ce qui n'était pas négligeable.

C'est la qu'il se rendit compte qu'il avait merdé, au lieu de demander des informations a Danemark il était sortit directement, sans savoir ou aller. Le danois aurait su les orienter, la il en aurait pour un moment si Antonio avait tort.

Le slave foulait ce sol de ses pieds. Sans doute une ancienne route de randonnée. Le paysage de montagne lui rappelait un peu ses alpes dinariques, si peu loin de Zagreb qu'il suffisait qu'un quart d'heure de voiture pour atteindre les pistes. Il n'avait quitté son territoire que depuis peu et déjà il lui manquait... Croatie aperçu une sorte de hameau en regardant vers l'est, a la lisière de son champ de vision. Il lui était déjà arrivé avant l'apocalypse de parcourir ce genre d'endroits, quelques maisons regroupées au milieu de nulle part, quelques familles, des enfants. Il avait toujours bien apprécié les enfants de son peuple, allant parfois voir ces jeunes, regarder ce qu'ils faisaient, leur apporter un coup de main.

- La bas, il y'a quelques maisons on dirait. On a qu'a commencer par la.

Le croate désigna la direction a l'espagnol et se mit en route. Il faisait chaud avec ce soleil. C'était étonnant qu'aucun mutant ne se soit encore montré, c'était beaucoup trop calme au goût de Tomislav. Mais pour le moment il ne s'en inquiétait pas encore trop...

 
   

__________________


 

Hrvatska nam pjesma leti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 40
Localisation : Entrain de faire un jogging avec Chris.
Espagne

Mon statut
Mutation: Phytokinésie
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: [MISSION TERMINÉE] [FACILE] Ou comment perdre une vingtaine de personnes -feat Croatie- Lun 13 Juil - 2:34
ft.
CROATIE
« Ou comment perdre une vingtaine de personnes »
mission facile
- Là-bas, il y'a quelques maisons on dirait. On a qu'a commencer par là.

L'espagnol ne lui répondit que d'un vague hochement de tête et le suivit jusque dans la direction indiquée. Le soleil tapait plus fort que d'habitude et il était lourd. En plus de ça, il faisait horriblement chaud et chaque goutte de sueur d'Antonio perdait, il se desséchait à vue d’œil. Oh mon dieu ce qu'il regrettait de ne pas avoir penser à ne pas prendre de l'eau. En plus que ça son ami croate devait lui en vouloir pour son manque de précautions. Mais si il s'en voulait terriblement il n'était plus temps de faire marche arrière. C'était bien connu que le soleil pouvait autant être son meilleur ami que son pire ennemi. Quoiqu'il en soit, Tonio n'était pas dans la meilleure de ses conditions et il espérait sincèrement que ça n'allait pas interférer dans le bon déroulement de leur mission. Sinon....non il ne voulait pas imaginer de sinon. Il fallait positiver.

Aussi vite que cela lui parut, ils entrèrent finalement dans ce petit quartier de maisons abandonnées. Les plantes qui avaient été soigneusement plantées un peu partout entre les maisons en guise de décorations mais avec le temps et le manque de soin, ça tenait plus de la broussaille qu'autre chose. Cette endroit aurait pu être des plus chaleureux et accueillants si la ville n'avait pas été aussi vide et si le stress de trouver un mutant n'était pas aussi présent.

Puis quelque chose le fit sortir de ses pensées. Alors qu'ils étaient en pleine exploration parmi ses maisons, un bruit attira son attention. Il tourna la tête vers une des maisons et puis voir parmi les nombreux feuillages, quelque chose bougé. Quelque chose de plutôt rond, qui caché par les plantes eut certainement le temps d'aller se cacher dans la maison. Antonio soupira longuement.

-C'est pas le moment de jouer à cache-cache Christian... pensa t-il, un peu désespéré avant de tourner la tête vers Tomislav pour s'adresser à lui. J'ai vu quelque chose, je crois que c'est le Tanoisien, attends-moi ici, fais le guet pendant que moi je vais le chercher !

Aussi tôt qu'il eut fini de parler, il ne lança pas le temps à son coéquipier de répondre que déjà il était parti vers la fameuse maison dans laquelle il était sûr que le Tanoisien se cachait. Il fit faire s'écarter les plantes sur son passage de son pouvoir et finit par arriver devant la porte. Il tenta de l'ouvrir en appuyant sur la poignée mais bizarre, elle était fermée à clé. Il ne se démonta pas, après tout, le mutant qu'il était entrain de chercher était capable de la téléportation et qu'il n'avait pas été difficile pour lui de passer cette porte. Il posa sa main sur des lierres qui serpentaient sur le façade de l'habitation et se mit à en contrôler une branche pour qu'elle s'introduise dans la serrure et la déclenche. Après cette rapide opération faite, il n'eut qu'à tourner la poignée en un long grincement sinistre.

Il entra à pas de loup dans la maison pour constater que tout à l'intérieur était ravagé. Le film de poussières qui s'était formé sur toutes les surfaces possibles de la maison lui indiquaient que la maison n'était plus habitée depuis un bon moment déjà. Il tourna la tête vers un cadre photo qui semblait être le seul à avoir tenu debout et observa longuement la photo encadré ; une famille avec un homme et une femme, main dans la main avec deux enfants, une petite fille d'à peine 6 ans et un jeune adolescent, figuraient sur cette image, tous exprimant une grande joie de par leur grand sourire. Il soupira longuement et passa son chemin, slalomant entre les débris à la recherche du Tanoisien.

-Christian?C'est moi Tonio, ton copain....t'es où... ?

Un bruit de verre s'explosant au sol retentissait dans la maison toute entière, faisant sursauter le pauvre espagnol. Il serra des poings et tenta de récupérer son calme en inspirant et expirant lentement.

-Si c'est une blague, Chris, elle est de très mauvais goût...

Il fronça les sourcils et se dirigea jusqu'à la pièce de laquelle provenait tout le raffut. Mais quand il entra, il fut surpris de n'y voir personne. Bizarre pourtant il était sûr que c'était ici d'où venait. Il scanna la pièce du regard jusqu'à apercevoir l'armoire trembler légèrement. Il se mit à sourire au coin.

-La partie de cache-cache est terminée...~ murmura t-il tout fier de l'avoir enfin trouver, en s'approchant d'un pas assuré.

Il arriva bien vite devant la fameuse armoire et attrapa la poignée de la porte pour tirer dessus en chantonnant. Il se voyait déjà rentrer à la base victorieux :

-Je t'ai tr-AAAAAAAAAAAAH !!

Qui a dit qu'il s'agissait de Christian?Et pas d'un mutant. Oh qu'est-ce que tu avais été naïf sur ce coup-là Antonio. Car c'est très vite que l'Haurio se jeta sur lui, commençant déjà à vouloir échanger leur deux corps ensembles, le pauvre espagnol tentant de se débattre comme il le pouvait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dokigay.tumblr.com/
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 85
Localisation : Ailleurs
Beast Inside
Croatie

Mon statut
Mutation: Berserk
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: [MISSION TERMINÉE] [FACILE] Ou comment perdre une vingtaine de personnes -feat Croatie- Lun 13 Juil - 20:29
[hs : desole pas de fiche je suis sur cell]

La chaleur tant qu'elle n'était pas excessive, ne dérangeait pas le croate. Par contre il se doutait que celui qui l'accompagnait en souffrirait et il chercha sa gourde pour lui donner histoire qu'il puisse l'avoir sous la main. Croatie savait qu'il pouvait tenir la soif lui. Mais il se demandait si l'espagnol ne pouvait pas créer des racines pour puiser l'eau du sol au besoin. Ou alors faire comme les cactus et conserver l'eau en en utilisant peu.

Le slave marchait donc derrière le latin, il ne vit pas aussi bien que lui ce dont il était question. Mais il doutait vraiment que ce soit le Tanoisien. La créature était haute et massive, par consequent il l'aurait vu. Tomislav fronça les sourcils lorsque l' espagnol s'élança. C'était trop rapide, trop précipité. Fait le guet, fait le guet c'est ça oui. (D ailleurs tu as ecris "gai" ce qui n'a pas le même sens c':). Personne n'était habilité a lui donner des ordres quand il estimait ne pas devoir loyauté a la personne en question et qu'en plus l'ordre lui paraissait absurde. Il ne fallait pas qu'ils se séparent c'était la seule chose. Les cavaliers croates avaient toujours été indisciplinés cela ne leur avait pas empéché d'avoir une très bonne renommée en Europe.

Lorsqu'il arriva devant la maison ou son co équipier était entré la porte était déja ouverte. Le slave sortit la masse qu'il portait dans son dos et saisit a deux mains l'arme lourde, pour conférer plus de puissance de frappe. Son regard s'attarda un peu sur ce qui avait fait la vie d'une famille, mais il s'en détourna. Il ne pouvait s'empecher de penser a ceux qui avaient constitué sa propre famille. Les yougoslaves, Albanie... Leurs relations n'avaient peut être pas toujours été au beau fixe, voire même toujours conflictuelles avec Serbie mais il aurait beaucoup donné pour voir ne serais ce que l'un d'entre eux. Un cri se fit entendre, le tirant de ses pensées.

Croatie se précipita vers l'endroit ou l'espagnol s'était fait entendre et ouvrit la porte a grand fracas. Il fit donc directement Antonio aux prises avec un mutant. Un Haurio. Travaillant au laboratoire et qui plus est travaillant sur les bases de données, le slave méditéranéen connaissait les capacitées du mutant. Ayant entendu le cri de surprise presque juste avant d'entrée, il supposait qu'il n'ait pas déja échangé de corps. De plus si il détruisait le corps originel du mutant, celui ci mourrait, et si il avait déja échangé, le pire qui pouvait arriver a l'espafnol serait d'avoir mal pendant un moment. L'Haurio fit cepandant l'erreur de tourner la tête au bruit de son arrivée, se déconcentrant dans l'échange. Croatie n'attendit pas une seconde de trop, il avanca rapidement vers les deux, donna un violent coup de pied a la créature jadis humaine pour l'écarter.

Mue par un instinct de survit, la créature chercha a se défendre en l'empoignant, mais encore libre de ses mouvements, il abbatit sa masse sur la tête du mutant qui se pulvérisa dans un craquement ecoeurant. Le sans s'ecoulait du crane défoncé tandis que le cadavre tomba comme un pantin désarticulé. Le slave soupira et haussa les sourcils en regardant l'espagnol. Le croate avait toujours été un guerrier, il ne cragnait pas de tuer lorsqu'il l'estimait nécéssaire. Par contre il n'avait pas prévu qu'un Herculien, entré subitement en défoncant une porte en bois derriere, le frappe de sorte a l'envoyer bouler plus loin, au niveau du ventre, lui coupant ainsi la respiration et le faisant lacher son "arme". Il crispa douloureusement sa main sur son ventre tandis qu'il tentait de se redresser.

- La prochaine fois tu pars pas sans moi sur un coup de tête...

__________________


 

Hrvatska nam pjesma leti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [MISSION TERMINÉE] [FACILE] Ou comment perdre une vingtaine de personnes -feat Croatie- Jeu 23 Juil - 0:24
Ou comment retrouver une vingtaine de personnes~
Nom du joueur 1
Christian VII
« TOI COPAIN ? »
Nom du joueur 2
Toio et Tomi ♥
« COPAIIIIINS ! »
Christian avait toujours été très avide de balades en tous genres.
Que ce soit la téléportation, les sautillements, ou le traînage au sol, il trouvait toujours un moyen de voir du pays et d’explorer un peu plus encore son environnement - à savoir, la base.

Mais Christian était joueur et était un enfant, et un enfant se lasse vite de son lieu de vie. Certes, il avait des compagnons de jeu comme Russie, parfois Toio ou Tomi qui n’aimait hélas pas les câlins mais qui voulait bien coiffer les danoisiennes, mais le temps pouvait devenir long pour le Tanoisien entre quatre murs.

Alors, il avait tout simplement décidé de franchir les quatre murs. Oh, son Papa le lui avait bien interdit maintes et maintes fois, mais c’est qu’il devait y avoir pleeeein de surprises derrière ces murs !
Il avait vu des arbres, de l’herbe, des cailloux aussi, et de drôles de gens qui n’avaient pas l’air d’être des copains, alors il se téléportait toujours un peu plus loin quand il en croisait. Il ne savait pas pourquoi mais il ne les aimait pas, et ils lui faisaient penser aux monstres dans les histoires de Papa le soir.
Puis Christian était tombé sur ce qui ressemblait à une base miniature et plus jolie. Il y avait des petits labos et des petits dortoirs et des petites cuisines et des petites cours - mais pas de petites personnes, et tout était cassé. Il avait trouvé des jouets, dont une peluche de poulpe toute jolie ! Il était sûr que son propriétaire voudrait bien la lui prêter pour un moment, alors il l’avait gardée. Il avait trouvé des frigos qu’il avait engloutis aussi, mais hélas, aucune patates en vue - celles de Suède restaient les meilleures, de toute manière.
Il se demandait bien quel goût avait le frigo de la base, mais on lui avait dit qu’il risquait de tuer Papa s’il l’engloutissait, alors il n’y touchait pas.

Christian continuait de se balader à travers la base miniature lorsqu’il entendit un gros bruit. Aussitôt il se téléporta à sa source et fut extrêmement surpris de croiser deux de ses copains.

- TOIO ! TOMI !

Il était tellement content que ses copains soient venus se balader avec lui ! Ils avaient même mené des jouets ! Il engloutit le grand bâton avec un truc lourd au bout qu’il avait déjà vu dans les mains de Tomi auparavant pour jouer avec un peu plus tard, jusqu’à ce qu’il voie un des monstres qu’il avait croisé un peu plus tôt.
Il était inerte et gisait au sol, il y avait de la peinture rouge partout autour de lui et on aurait dit dit que sa tête avait explosé en plein de patates mâchées.


- COPAIIIINS ! QUOI C’EST ÇA ? PUE ! PUE ! PAS BEAU ! COPAINS METTRE BAZAR DANS PETITE BASE !

Les danoisiens mettaient les poings sur les hanches pendant qu’ils se faisaient un plaisir de recopier leur Papa quand il les grondait, puis l’une des danoisiennes, la seule portant un noeud dans ses cheveux tressés, pointa avec horreur un autre monstre qui grognait derrière eux.

- Ohhh ! Vilain pas beau qui a fait bobo à Toio et Tomi ! Vilain ! Partir, vite, vite !

Les danoisiens et danoisiennes restants poussèrent des cris de terreur qui se mêlaient en une cacophonie terriblement aigüe et désordonnée, et par réflexe, entourèrent d’une barrière protectrice les deux Nations.

- CHRISTIAN PROTÉGER COPAINS ! COPAINS EN SÉCURITÉ !

A vrai dire, les pauvres blondinets tremblaient de tout leur corps tandis que le monstre avançait. Alors, le Tanoisien comprit que la balade était terminée et qu’il était temps de rentrer à la maison, ou Papa allait crier. Ni une ni deux, Christian engloutit - c’est à dire intégra de force à sa masse de corps entassés - le croate et l’espagnol et se téléporta jusqu’à l’intérieur de la base, ou il apparut en un plop sonore en plein milieu de la cour intérieure.
Il relâcha de son étreinte maladroite et inconfortable les deux Nations tandis que les danoisiens et danoisiennes souriaient de toutes leurs dents à leurs copains qu’ils avaient réussi à ramener sains et saufs.

Puis, il prit une grande inspiration, et cria aussi fort qu’il put  :

- CHRISTIAN ÊTRE A LA MAISOOOON !
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 40
Localisation : Entrain de faire un jogging avec Chris.
Espagne

Mon statut
Mutation: Phytokinésie
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: [MISSION TERMINÉE] [FACILE] Ou comment perdre une vingtaine de personnes -feat Croatie- Ven 24 Juil - 11:45
[quote="Espagne"]
ft.
CROATIE
« Ou comment perdre une vingtaine de personnes »
mission facile

Antonio avait à peine eu le temps de réaliser ce qui venait de se passer que déjà il s'était retrouvé allongé par terre. Où il ne savait pas, pour l'instant il était bien trop sonné pour se rendre compte de quoique ce soit. Il se demanda d'abord si l'Haurio et lui n'avaient pas déjà échangé de corps mais c'était impossible, il aurait eu cette envie irrésistible de manger des humains et aux dernières nouvelles ce n'était pas le cas. Il tâta son propre corps de ses mains comme pour s'assurer qu'il ne lui était rien arrivé et soupira longuement. Plus jamais ça. Plus jamais. Ou en tout cas c'est ce qu'il se promettait.

Il roula sur le côté et se redressa sur les fesses pour constater où il avait atterri. Il était dans la base, en plein milieu de la cour intérieur. Il put remarquer par la même occasion que Tomislav lui aussi était là. Il inspira soulagé mais il ne put s'empêcher d'afficher une moue mécontente à la vue du Tanoisien. Il se redressa sur ses deux jambes, dépoussiéra ses habits. Il ne lui fut pas longtemps pour comprendre la situation;
Chris était venu les sauver en te téléportant jusqu'à la base. Et même si c'était une bonne chose, l'espagnol ne pouvait pas s'empêcher d'en être légèrement irrité. Il s'approcha de ce dernier et caressa le dessus de la tête d'un des êtres constituants cette masse vivante et soupira:

-Promets-moi de ne plus jamais faire ça...jamais.

Il soupira longuement, déposa un baiser sur son front et se recula pour détailler le croate à terre. Il grimaça et fronça les sourcils:

-Ça va Tommy...?On ferait mieux d'aller au labo pour...voir pour tes blessures.

Il lui tendit sa main, en le fixant inquiet, prêt à partir vers les laboratoires dès que son coéquipier se serait relevé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dokigay.tumblr.com/
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 85
Localisation : Ailleurs
Beast Inside
Croatie

Mon statut
Mutation: Berserk
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: [MISSION TERMINÉE] [FACILE] Ou comment perdre une vingtaine de personnes -feat Croatie- Ven 24 Juil - 14:54
Tout juste au bon moment, avec une précision de super héros dirait on, la chose danoise était venue secourir les deux méditéranéens. Le croate n'avait pas fait attentions aux remontrances mimées par la créature a la conscience d'enfant. La vague de douleur surmontée il tâchait de se relever pour retourner affronter l'autre créature dont le nom illustrait l'étendue de la force. Mais sa masse avait déja disparue, absorbée par la masse mouvante de corps enchevetres. Ceci étant Christian n'était pas sans ressources et employa celles ci pour mettre le slave et le latin a l'abri.

Tomislav s'écrasa de tout son poids le nez contre le sol. Cela n'arrangeait pas son mal de dos persistant ces histoires... Croatie fit de son mieux pour retrouver contenance au plus vite en grognant un peu, se saisissant pr le même élan de la main tendue de l'ibérique. Il se passa une main dans le dos, puis ebouriffa les cheveux d'un danoisien et d'une danoisienne succéssivement. Pour lui c'était une sympathique marque d'affection. Il était gré au pseudo fils du danois, même si il serait tout aussi bien resté pour en découdre avec ce nouvel adversaire.

- Ouais, essaye d'éviter de partir faire de l'exploration seul, trop de méchants monstres dehors ... D ailleurs tu pourrais me rendre ma masse ?

Le croate fit une description comme on ferait a un enfant. D'ailleurs globalement il se comportait avec lui comme si il n'était qu'un très gros enfant, probablement un peu agaçant par moments. Car il avait tendance a s'adapter a son interlocuteur en fonction de ce que celui ci voulait bien montrer de lui. Le slave récupéra son arme de fortune, qu'il cala sur une épaule puis considéra Antonio qui s'en faisait manifestement. Il haussa les sourcils et décida de le suivre, pour ne pas être embété par trop de prévenance de sa part. Le slave avait l'habitude des coups, pour lui ce n'était pas grand chose, surtout qu'il detestait d'avoir a laisser quelqu'un d'autre s'occuper de ses maux.

Pas qu'il n'avait pas confiance, mais il avait toujours agi ainsi, il n'avait jamais vraiment apprécié trop de prévenance a son égard. Il suivit donc l'espagnol au labo, songeant qu'il trouverait bien un moyen la bas de lui prouver que tout va bien et qu'il n'aurait pas a s'en préoccuper. Le croate souriait cependant en songeant qu'enfin cette mission était bien achevée et que maintenant que Danemark ne s'épouminait plus comme un écorché, il pourrait envisager une petite sieste pour récupérer...


__________________


 

Hrvatska nam pjesma leti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [MISSION TERMINÉE] [FACILE] Ou comment perdre une vingtaine de personnes -feat Croatie-
Revenir en haut Aller en bas

[MISSION TERMINÉE] [FACILE] Ou comment perdre une vingtaine de personnes -feat Croatie-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ou comment perdre son temps devant un portrait...[venez!]
» [Mission] Le temps brise et disperse la réalité, ce qui reste devient mythe et légende || Terminée
» Pour une lampée de sang... (rp mission) [Terminé]
» You're in trouble here [Mission terminée]
» Mission de sauvetage d'un Kumo-jin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia : Edge of Eternity :: Ce qu'il resteReste :: Le monde :: Italie-