Partagez|

Can't stop Time | Cambodge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Can't stop Time | Cambodge Ven 9 Oct - 1:21
APH : Edge of Eternity
Tevy Leang

 
« If we can’t stop time and reset everything, we need to go on with it. »


 

   
   
   


 
Présentation

 


« Suostei.

Je suis Tevy Leang, mais appelez-moi juste Tevy. Si vous trouvez mon prénom trop long, c’est que vous êtes vraiment des feignasses, mais soit, j’autorise Tev aux personnes avec qui je me sens proche, ou à la limite Vy. Je suis la Nation du Cambodge. Je suis née il y a trop longtemps pour que je m’en souvienne, mais je fête les années le 9 novembre, puisque c’est la date à laquelle l’indépendance a été accordée à mon peuple. Je suis une femme, et je me soucie peu de mon orientation sexuelle, même si je pense préférer les hommes. Je suis célibataire, mais qu’est-ce que ça peut vous faire ? Ma principale qualité est que je suis sérieuse, et mon principal défaut : le fait que je le sois un peu trop. Je suppose qu’en ces temps difficiles, je devrais, ironiquement, me détendre un peu, histoire de ne pas rajouter de la tension dans l’air… »

Taille : 1m58

Poids : 47 Kg

Mutation : Boost de pouvoir | Par contact, Tevy peut doubler les capacités d’un autre humain modifié, les rendant plus efficaces. Le principal défaut de cette mutation est le fait qu’elle doit absolument être en contact avec la personne pour que ça fonctionne. De ce fait, en plein combat, il peut être difficile de se déplacer rapidement, et Tevy est totalement sans défenses. Plus pratique sur les mutations à distance, qui ne requièrent pas de corps à corps.

Arme de prédilection : Elle est plus à l’aise avec les armes de mêlée.
Pixiv 1850343


 
Physique

 


Tevy a l’apparence d’une jeune fille fragile. Littéralement. Elle n’est pas très grande, est plutôt mince et sans trop de formes. On pourrait croire que souffler dessus la ferait s’envoler, et que lui asséner une pichenette la briserait en mille morceaux. Détrompez-vous. Vous comprendrez bien vite que diriger vos doigts vers sa bouille ne vous fera gagner qu’une morsure. Oui. Une morsure. Pas très tactile la demoiselle, elle ne le sera qu’en situation d’urgences, prête à se jeter dans les bras du télékinésiste le plus proche pour amplifier ses pouvoirs- bon. J’exagère un peu.

Si on détaille un peu plus, on remarquera que derrière cet air nonchalant se cachent quelques traits un peu plus intéressants. D’abord, sa longue et épaisse toison brune. Je parle des cheveux. Ils sont si longs et volumineux que si elle les lâchait, elle pourrait disparaître dessous. C’est bien pour cette raison qu’elle les attache, la plupart du temps, en une queue de cheval haute, pour ne pas être gênée par tant de masse capillaire. La jeune fille porte une frange lui cachant le front, surplombant deux fins sourcils et deux yeux bridés, si noirs qu’on pourrait croire qu’ils aspirent notre âme. Mais rassurez-vous, ce n’est pas le cas. Sous ce regard porté vers l’horizon (car voyez-vous, c’est une jeune fille poétique), ses deux pommettes, plutôt saillantes, furent autrefois teintées de rose. Ce n’est plus vraiment le cas, depuis le manque de nourriture évident, offrant une santé… Passable aux Nations survivantes.

Descendons encore pour nous arrêter sur le petit bout du nez, qui n’a rien d’extraordinaire, alors tout compte fait, inutile de s’arrêter dessus. Ses lèvres, fines, s’étirent rarement en sourire, mais lorsque que ça arrive, de petites fossettes viennent squatter sans honte les joues de Tevy. Elle ne les apprécie pas plus que ça, mais quand on survit dans un monde de mutants, on apprend à ne pas râler pour des détails physiques. Ainsi elle ne râlera pas non plus sur son manque de poitrine affligeant et la non-existence de fesses rebondies. Au moins elle a le ventre plat. Ça la console un peu. Mais pas autant qu’un bon gros bol de nouilles épicées le ferait. Ce qu’elle ne donnerait pas pour un bol de nouilles épicées, sérieusement. Avec du poulet, ce serait encore mieux- Ouais, passons.

Quoi d’autre à noter ? Sa peau est plus bronzée que celle des Asiatiques orientaux. Elle est également souvent abîmée, que ce soit de divers bleus ou égratignures. Il n’est pas rare de voir Tevy avec un gros pansement sur le bras. Elle tient rarement en place. Niveau vestimentaire, elle fera avec les moyens du bord, comme on dit. Comme il fait plutôt chaud chez elle et qu’elle est partie à la va vite, les seuls vêtements qu’elle a pu apporter sont plutôt légers. Mais ils lui conviennent plutôt bien, alors elle ne s’en plaindra pas.


 
Caractère

 


Tevy est, aux premiers abords, une personne calme. Elle n’est pas des plus bavardes et a tendance à se faire oublier, inconsciemment. Son air toujours trop sérieux est affiché sur son visage, ce qui annonce la couleur du personnage d’entrée de jeu. En effet, la jeune fille se prête rarement aux plaisanteries, et est plutôt du genre à soupirer et lever les yeux au ciel en entendant une blague de mauvais goût. Peu rieuse ou peu souriante en général, il ne s’agit pas là d’un manque de motivation à sociabiliser de sa part, mais plutôt d’une coquille protectrice qu’elle s’est construite au fil des siècles. Fût un temps, elle eût la mauvaise habitude d’accorder sa confiance trop facilement ; on ne l’y reprendra pas.

En effet, la Cambodgienne se montre très méfiante. Elle n’aime pas spécialement rencontrer de nouvelles personnes et les voit souvent comme de potentiels êtres malveillants. Ajoutez à cela un manque de tact flagrant. N’allant pas jusqu’au syndrome de la Tourette, la jeune fille a quand même bien du mal à garder pour elle ce qu’elle pense. Elle peut s’avérer crue, dure, sévère. Bref, quand on ne connait pas Tevy, on peut vite la classer parmi les sales pestes et autres mégères. Franchement, quelle plaie. En plus de ça, elle a le sang chaud ! Sans doute un héritage de son patrimoine latin.

C’est vrai, il faut la connaitre. Vous avez sûrement l’impression qu’elle vous en donne pas l’occasion, mais elle se fait son idée au fil des « discussions », si on peut appeler ça ainsi, car vous parlerez souvent tout seul. Jusqu’à ce qu’elle décide qu’elle vous apprécie et qu’elle peut vous faire confiance. C’est alors une toute autre personne que vous verrez en elle.

Tevy est une personne de confiance. Si elle vous donne la sienne, vous pourrez sans aucun souci lui donner la vôtre. Elle ne la trahira jamais. Peu fan des mensonges, elle les évite à tout prix, sauf si cela est nécessaire. Elle s’avère également attentionnée auprès des gens auxquels elle tient. Elle en deviendrait limite agaçante, à toujours se soucier d’un rien. De manière générale, elle est un bon soutien. Tout comme sa mutation, qui lui sied à merveille. Bien plus douée pour soutenir les autres que pour se battre, elle fera tout son possible pour repousser les mutants et rester en vie.


 
Histoire

 



13.06.2014

Cher journal,
Aujourd’hui est un jour qui marquera l’histoire. Le gouvernement cambodgien a enfin accepté de distribuer les mutations au peuple. Et j’en suis ravie. Je pense que de telles avancées scientifiques seront bénéfiques au monde entier. En effet, un petit coup de pouce à Dame Nature ne fait jamais de mal, du moment que rien d’étrange en découle. Mais je suis plutôt enthousiaste à ce sujet. Ça ne pollue pas, ça ne tue pas d’animaux, ça améliore les conditions physiques. Je pense sincèrement que cela va grandement aider au développements de certaines Nations comme la mienne, ou les autres d’Asie du Sud. Ainsi, je suis bien contente de ces changements.
Par ailleurs, j’ai entendu dire que les autres Nations avaient développé une mutation à leur tour, souvent la plus fréquente parmi son peuple. Si c’est vraiment le cas, il me tarde de voir ce qu’il en sera pour moi-même. J’aimerai avoir des capacités utiles, qui m’aideraient à faire prospérer mon pays. Même s’il est évident qu’il doit grandir par lui-même et que je ne suis que spectatrice, je ne peux m’empêcher de penser à tous ces sourires que je peux voir dans la rue, quand les enfants montrent à leurs parents ce qu’ils sont capables de faire. Et puis, je suis heureuse de voir que la vieille dame du marché n’a plus besoin de porter de lourdes charges grâce à son nouveau pouvoir. Mes pensées, aujourd’hui, ne sont que positives, bien que remplies d’interrogation.

04.07.2014

Cher journal,
Je ne comprends pas. Je n’ai pas développé de mutation. Pourtant, même mes voisins commencent à en avoir. Si tout le monde en a, alors pourquoi pas moi ? C’est étrange. Et injuste. Je ne peux m’empêcher d’être un peu agacée. Voire fâchée. J’avais tellement hâte de voir ça, et toujours rien. J’ai beau fixer mes mains, penser très fort, je ne vois pas. Je ne sens rien. Je suis extraordinairement normale. Comme tous les jours. Je suis déçue. Mais peut-être qu’il n’est pas encore temps. Peut-être que dans certains cas, ça met du temps à venir. Je ne sais pas trop.
A part ça, que dire d’autre ? La vie bat son plein à la capitale. Tout le monde est heureux. C’en est presque utopique. Le petit fils de la voisine se vante de pouvoir rester sous l’eau autant qu’il le veut. C’est fou toutes ces mutations différentes existantes. Cela me fait me demander de plus en plus ce que j’aurais, moi. La plus répandue dans son peuple, hein ? Je vois tellement de choses différentes. Mais il y en a une qui prédomine, et je ne sais pas encore laquelle. Je verrais bien.

22.08.2014

Cher journal,
Je le sais, à présent. Je connais mon don. Figures-toi qu’en me rendant au marché hier matin, ma vieille voisine m’a interpellée pour me montrer ce que pouvait faire son mari. Il arrivait à faire flotter tout autour de lui toutes sortes d’objets métalliques. C’était sincèrement impressionnant. Alors, je me suis avancée vers lui et ai posé ma main sur son épaule pour le féliciter. C’est alors qu’il se senti encore plus fort, et qu’il fit s’envoler un paquetage entier de tuyauterie. C’était fantastique. Même si je n’ai pas bien compris comment j’avais fait, j’ai pu agrandir la puissance de son pouvoir. Avec un simple contact physique.
Je suis très satisfaite de ma mutation. Je ne pensais pas que mon peuple avait majoritairement hérité d’un pouvoir si discret. Je n’en suis pas déçue, même s’il peut sembler insignifiant. Je peux réellement aider les gens autour de moi, et ça me rend très heureuse. J’ai hâte de partager ça avec Thaïlande et Vietnam.

10.09.2014

Cher journal,
Je continue de perfectionner ma mutation. J’aime bien appeler ça un « boost ». Parce que concrètement, c’est ce que je fais : booster les autres. Par exemple, il y a eu un incendie au centre-ville. Rien de grave, bien évidemment, une seule personne a été blessée. Sa jambe était broyée par un débris en feu. Rien de grave, dis-je, parce qu’un médecin ayant reçu un don de guérison était sur le coup. Mais la blessure étant profonde, ce n’était pas suffisant. C’est à ce moment que je pu me rendre utile. Tout simplement en tenant la main du médecin, son pouvoir s’est amplifié, et la victime s’est retrouvée avec une jambe toute neuve.
Je suis si contente. Tout va pour le mieux. La vie est bien plus simple désormais.
Cependant, il y a bien une chose un peu intriguante qui s’est produite aujourd’hui. J’ai entendu les autres Nations parler d’une créature étrangement agressive et non-identifiée apparue aux Etats-Unis. Elle a été rapidement abattue, et ils font des autopsies. Je ne sais pas pourquoi, ça m’inquiète un petit peu, mais ce n’est peut-être rien de grave.


23.12.2014

Cher journal,
Rien ne va plus. J’ai peur. La créature est revenue en masse, l’Amérique entière a été touchée, et l’Europe a été récemment atteinte, ainsi que les côtes Est de l’Asie. Cette épidémie se propage rapidement, trop rapidement, et bientôt elle sera aux frontières du Cambodge. Je ne sais pas quoi faire. Je ne peux pas laisser ma population mourir. Si, au départ, le gouvernement cachait tout ça, il est maintenant trop tard. Un mouvement de panique a pris les foules, et tout le monde cherche à se mettre à l’abris. Je prie pour qu’une solution tombe du ciel, mais rien n’arrive jamais comme ça. Qu’allons-nous devenir maintenant ?
Alors que tout allait pour le mieux, nous allons tout perdre. J’ai été trop optimiste, trop naïve. Depuis le début, ces mutations étaient une mauvaise idée, et j’ai réagi comme une gamine devant un énorme cadeau de Noël. Je me sens si idiote. Je ne veux pas avoir à fuir mon pays. Je ne veux pas voir mon peuple mourir. J’ai peur. J’ai tellement peur. Et dans des cas comme celui-ci, ma satanée mutation est inutile. Je me déteste.

02.01.2015

Ma vieille voisine est morte. Je l’ai tuée. Elle était touchée par le SDG est commençait à s’attaquer aux autres. Je lui ai explosé la tête avec ce que j’avais sous la main : un tuyau en métal sorti d’un débris d’immeuble. La ville est à sang, tout le monde meurt, tué par d’autres personnes qui mutent et détruisent tout sur leur passage. Je vais devoir fuir. Je n’ai pas le choix. Ce qui veut dire abandonner tout le monde. Mais qu’est devenu « tout le monde », désormais ? Le Nord de mon pays est décimé. Quelques personnes ont pu partir par le Sud en bateau, mais je n’ai aucune idée de ce qu’elles sont devenues. J’ai entendu dire que certains mutants vivent dans l’Océan Indien. Tout ça n’a aucun sens.
Je n’ai pris que le strict minimum. Je pars pour la Thaïlande. Je ne sais pas ce que je vais y faire, ni même dans quel état est la population là-bas. Je dois trouver de l’aide. La communication ne se fait plus très bien entre nous tous et je n’ai aucune idée de comment vont les autres. Tout ce que je peux faire pour le moment, c’est courir, loin, survivre, pour essayer de garder le peu qu’il reste de mon peuple. Parce que je suis une Nation. Et que je ne peux pas disparaître. Pas comme ça. Je ne peux pas.

17.04.2015

Je ne sais plus vraiment où je suis. Si j’en crois mon instinct, je ne dois pas être très loin de la Biélorussie. Il y a des rumeurs à propos d’un camp de réfugiés dans les Alpes italiennes. J’espère y retrouver du monde que je connais. J’espère pouvoir m’y reposer un peu. Ma tête va exploser, je ne sais pas si je vais même atteindre l’Italie. Je suis si loin. Et si faible. Mes rations diminuent de jour en jour, et je dois parfois m’arrêter pour cueillir des fruits ou même arracher des racines. Comme au bon vieux temps, comme on dit. Aux temps des guerres et des colonies, lorsqu’on devait se battre pour survivre. Nous revoilà en ces temps, mais cette fois-ci l’ennemi n’est pas l’Homme, mais bien pire que ça.
J’ai encore la force de gribouiller entre les pages de ce vieux journal, sans doute pour m’aider à garder contenance. J’ai l’impression que si je ne le fais pas, je vais perdre les pédales. Le moindre petit bruit, le moindre courant d’air me fait sursauter. Si je suis cramée par un mutant, je suis cuite. Ma mutation est inutile, parce que je suis seule. Je ne peux que très peu me défendre, face à eux je ne fais pas le poids. J’espère de tout cœur croiser quelqu’un pour faire équipe et arriver jusqu’au Sud de l’Europe, mais je perds foi jour après jour.

01.08.2015

Je suis en Suisse. Je crois. Je ne sais plus. Tous les paysages se ressemblent, si je peux encore appeler ça des paysages. Je n’ai croisé personne. Comme si toute la population mondiale s’était éteinte. Mais je ne veux pas y croire. Soit j’ai eu un bol incroyable jusque-là et je suis la dernière survivante, soit tout le monde a trouvé le camp de réfugiés, et j’espère bien que la deuxième option est un fait. Je ne peux pas croire que je suis toute seule sur cette foutue planète avec ces monstres. C’est impossible.
Je continue mon voyage même si au fond, j’ai perdu espoir. Je ne peux me raccrocher qu’à cette rumeur. Si elle n’existait pas, je ne pourrais plus avancer. Mes genoux me font mal, je saigne, j’ai mille bleus qui sortent de je ne sais où. Je suis épuisée, j’ai faim, j’ai soif. Je n’avais jamais ressenti ça avant. Même lorsque mon pays n’était pas au meilleur de sa forme, je m’en sortais toujours mieux. J’en peux plus.

05.10.2015

Cher journal.
J’ai passé les frontières italiennes. Si je continue vers le Sud, je devrais atteindre Milan. Le camp ne devrait plus être très loin, désormais. Faites qu’il existe.
Je vous en supplie. Faites qu’il existe. Par pitié.


 
Derrière l'écran

 


Pseudo : Kana
Âge : 19 ans
Sexe : Féminin
Comment avec-vous connu le forum ? Changement de personnage ; mais à la base c'est Suède qui me l'a montré.
Que pensez-vous du forum ? J'adore ce contexte. Je le mange.
Quelle est votre disponibilité ? Tous les soirs, mais peu probable les lundi et mardi, ce sont mes journées les plus remplies.
Code du règlement Validé par le prussien !
Autre chose ? J'ai envie de jouer à Pokémon.
© Ju de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 10/02/2015
Messages : 76
Kings never die
Prusse

Mon statut
Mutation: Mimétisme
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Can't stop Time | Cambodge Ven 9 Oct - 1:42
Eeeet je te valide c: GG!

Par contre, je te ferai ton petit kit demain, quand je serai sur mon ordi :c

__________________

I can't hear you over the sound of my awesomeness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 18/03/2015
Messages : 46
Localisation : Milan ! ~
Portugal

Mon statut
Mutation: Alchimie
Expérience: 50/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Can't stop Time | Cambodge Ven 9 Oct - 11:22
Re <3 encore désolée pour toute cette histoire mais sache que j'adore ton choix de personnage et ton avatar 8D <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Can't stop Time | Cambodge Ven 9 Oct - 12:45
    Aucun soucis, c'est moi qui m'excuse ! :D

    Et je suis ravie que mon choix te plaise. <3
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 10/02/2015
Messages : 76
Kings never die
Prusse

Mon statut
Mutation: Mimétisme
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Can't stop Time | Cambodge Ven 9 Oct - 13:17
Eeet voilà le kit~

-Un marteau de guerre (...oui oui. J'ai ris aussi.)
-Un drapeau
-Une boîte de Doliprane
-Une lampe torche.

__________________

I can't hear you over the sound of my awesomeness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Can't stop Time | Cambodge
Revenir en haut Aller en bas

Can't stop Time | Cambodge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Libre] First stop : time to meet people...Again
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» 05_ i just can't stop loving you
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia : Edge of Eternity :: Nos viesNos vies :: Présentations :: Présentations validées-