Partagez|

Voyez ce monde comme un champ de bataille : vous êtes un soldat. ALORS MAINTENANT, 15 TOURS DE TERRAIN ! [Allemagne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 32
Allemagne

Mon statut
Mutation: Peau renforcée
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Voyez ce monde comme un champ de bataille : vous êtes un soldat. ALORS MAINTENANT, 15 TOURS DE TERRAIN ! [Allemagne] Jeu 9 Juil - 12:22
APH : Edge of Eternity
Ludwig Beilschmidt

 
"If we're here, even with fear, we must keep fighting..."


 


 
Présentation

 


« Hallo.
Si vous ne me connaissez pas encore, mon nom est Ludwig Beilschmidt. En fonction des nos futures relations, vous pourrez peut être m'appeler Luddy. Pour les autres, ma population, je suis Allemagne, le territoire, ses habitants : je suis tout cela. Je suis né le 3 octobre, et j'en remercie toujours mon grand frère, Prusse. Cela se voit très certainement, mais je suis un homme. Je suis bisexuel, franchement, homme ou femme, qu'est-ce que cela change tant qu'on aime passer le temps ensemble ? Je suis actuellement célibataire, mais si vous pensez m'avoir sans effort, vous vous trompez. Les plans d'un soir, je n'ai pas le temps, je suis quelqu'un d'occupé. Mon principal défaut, et j'en suis conscient, est le fait que je ne suis pas facile à approcher aux premières rencontre : je n'ai pas l'air commode, je ne souris pas beaucoup. J'ai tout de même un grand qualité : l'efficacité. Grâce à ma connaissance des manuels, ma patience et mon sérieux, on dit que je suis l'homme de toutes les situations. Cela est faux bien sur, on possède tous, humains comme nations, des points faibles : je ne suis pas une exception.»

Taille : 1 m 85
Poids : 78 kg
Mutation : Peau de pierre : Impossible à couper. Certains endroit restes touchables, et de se fait, hautement sensibles : pieds, nuque.
Arme de prédilection : Arme à feu. (Ou les poings. Mais contre les mutants, à éviter.)
Allemagne


 
Physique

 




Ah... Lire les présentations. C'est vraiment la chose la plus utile à faire quand on veut se renseigner sur ses camarades.
Vous aussi, vous êtes un membre de la fameuse base de Milan ? Dans ce cas, vous faîtes bien de vous attarder sur toutes ces paperasses de descriptions : on ne peut faire confiance en personne ici, se renseigner sur ceux qui nous sont proches est en effet nécessaire.

Vous êtes venu étudier le cas d'Allemagne ? Eh bien... Nous vous révélerons toutes les informations que nous avons pu avoir sur lui. On ne sait pas si tout y est, mais c'est déjà pas mal rempli, donc profitez bien !

L'individu Ludwig Beilschmidt a un physique avantageux au combat. Déjà au naturel, il possède une condition adaptable à la majorité des champs de bataille. Endurant, il est doté d'une musculature résistante et forte, renforcée par sa taille d'un mètre quatre vingt. Face à l'adversaire, il se retrouve donc souvent en situation de supériorité. Oh, je vous entend déjà dire : "Pas forcément ! C'est surement le cas au corps à corps, mais il n'est pas protégé dans le cas du combat à distance !". Détrompez vous. La mutation de l'individu allemand, la peau de pierre, le rend parfaitement immunisé à vos tirs, sauf si... Sauf si vous visez aux bons endroits. Vous qui êtes venus chercher ses points forts et ses points faibles, les voici étalés devant vos yeux : Ses pieds et sa nuque son ses points faibles, et quand nous disons faibles ! Nous voulons dire : extrêmement faibles, car ils sont rendu bien plus sensible par sa mutation. Deux coups dans la nuque et c'est la victoire assurée, car votre adversaire sera plongé dans un coma profond. C'est ça le problème avec ces nations... Ces machins sont increvables.

Oh, vous êtes une nation aussi ?! Hm... Avouez que vous en avez, de la chance !

Bref, au combat à distance, à moins d'être très bon viseurs, vous êtes aussi désavantagés. C'est dégueulasse ? Oui, en effet. Mais réjouissez vous ! Sa mutation étant passive, et non active, il ne pourra rien vous faire physiquement. Garder vos distances avec lui, et utilisez votre mutation active sur lui, si vous en avez une. A ce moment ci, vous aurez surement l'avantage sur lui.

L'individu est très fier de son physique, vous ne pourrez donc pas l'affaiblir avec des insultes. Il se dira seulement "c'est sa propre opinion" ou bien "il ment". Il a travaillé dur pour l'avoir, n'étant qu'un petit garçon faible dans son enfance, et il sera impossible de briser sa confiance en lui, car il se sait lui même fort, et beau. En tout cas, c'est comme ça qu'on l'a éduqué... Les blonds aux yeux bleus à grande musculature... C'était très apprécié à un certain temps après tout.

Si vous voulez l'embêter un bon coup, décoiffer le un peu. Le temps qu'il passe à arranger ses cheveux le matin est ridicule. Il pourrait tout simplement les mèches blondes sur son front, mais non. L'apparence est quelque chose qui lui est important. Et quoi de mieux pour avoir l'air sérieux que des cheveux remontés et plaqué vers l'arrière ? Ça le vieillit énormément, le rend plus mature, fait ressortir la structure de son visage carré, la forme de sa mâchoire puissante. Il se sent tout simplement prêt à affronter sa journée une fois son look parfaitement propre adopté. Il lui arrive en revanche d'adopter un style plus simple, souvent pour partir en combat ou pour s'entraîner. Il utilise bien plus ce genre de tenue depuis qu'il est dans la base, et confiance n'en périt pas pour autant.

Oh ! Il y a bien un moyen de l'enfoncer par l'insulte, surtout si vous êtes proche de lui. Tendez bien l'oreille, car c'est là votre moyen de l'affaiblir dans sa confiance. Ludwig Beilschmidt ne sait pas montrer ses émotions positives. Aucun sourire, ou alors, de très rares seulement. Le rire ? Presque impossible à obtenir, sauf si vous lui donnez quelques surplus d'alcool, mais entre nous, il serait dommage d'épuiser votre réserve pour ça. Sinon, en temps normal, l'individu ne sait montrer que son ennui, sa perplexité, son sérieux et surtout : sa colère. Il arrive même qu'il montre sa colère en voulant montrer sa joie. Détraqué... C'est le seul point sur son physique ou vous pourrez l'avoir : son expression faciale.

Après... Si vous voulez l'avoir comme allié, et non comme ennemi... Tant mieux pour vous, hein ? Il sera parfaitement capable de vous protéger... En vous servant de bouclier.



 
Caractère

 




"C'est bien beau, son physique, mais et si je suis venu pour en apprendre plus sur le caractère du personnage ?"

Nous sommes certains que vous avez posé cette question. Si ce n'est pas le cas, on s'en fout pas mal, on va y répondre quand même. Et vous devriez lire, car comme dit précédemment, en savoir plus sur les gens qui nous sont proches, ça peut toujours être utile.

L'individu Allemagne est quelqu'un de sérieux. Vous voulez le détourner de son travail ? Vous n'y arriverez pas, sauf peut être en l’appâtant avec une bière. "Je pourrais bien faire une petite pause..." vous dira t'il. Et sauf si il vous apprécie beaucoup, voire un peu trop, vous n'arriverez pas non plus à le déconcentrer avec les autres faiblesses de l'homme : le sexe et les jeux. La tête sur les épaules, qu'il a carrés, il est du genre à faire son travail vite, et bien. Qualité Allemande, comme on dit. Il n'est pas du genre, en revanche, à passer nuit blanche sur quelque chose, sauf si vraiment le temps le prend de court. Sa philosophie lui dit qu'il faut être en parfait état, et donc reposé, pour bien faire son travail. Il ne s'épuisera donc jamais à la tâche.

Les travaux qu'il réalisera le mieux seront tout ce qui s'apparente au bricolage et à la construction d'abord. Il connait la mécanique, autant que son frère d'ailleurs : placez les deux ensemble pour créer ou réparer, vous serez certain d'avoir un résultat rapide et parfait. La créativité de l'un et la connaissance des règles de l'autre font d'eux le duo parfait de mécanos. Donnez leur quelque chose à réparer, et avec du bon matériel, vous aurez votre objet d'origine en parfait état et amélioré avec des inventions pratiques et facile à utiliser.

Le nettoyage est aussi une de ses spécialités. Là, pas besoin de lui demander, c'est automatique. Laissez quelque chose traîner par terre, vous pouvez être certain que ce sera rangé et parfaitement lavé quelques heures après. En revanche, ne faîtes pas ça trop souvent : l'individu est un colérique, et vous risquez de devoir l'écouter vous crier dessus pendant quelques temps, et dans le pire des cas, il vous punira en vous donnant une corvée à faire. Il n'est pas votre chef, vous pouvez parfaitement le lui balancer dans la gueule : il n'en sera que déstabilisé. Habitué à être le maître de ses soldats, de ses alliés et même de ses chiens, il se sent mal d'être dans un camp sans aucune hiérarchie. Ça le fait chier. Ça le calmera direct. En gros, c'est le bon plan pour l'arrêter.

En général, après ça, il sortira pour aller tirer sur des ordures. La violence le calme, étrangement. Plus il hurle, frappe, tire, plus serein il en ressortira. Si vous voulez le calmer, envoyez le en mission où il faut taper du mutant. Il s'en donnera à cœur joie.

Il regretta après, en revanche. L'individu Allemagne ne supporte pas l'idée que les mutants aient été auparavant humains. "Ce mutant était peut être allemand", "Peut être était il heureux ainsi ?", "Peut être voulait-il vivre ?", et la pire de toutes : "Peut être aurait-il pu être sauvé ?". Toutes ces inquiétudes restent à l'intérieur. Il ne se plaint jamais des choses importantes. Seulement des choses futiles comme "il n'y a plus de bière", suivit souvent d'un grognement presque canin. Non, le lancer sur la conversation des ses inquiétudes internes ne l'affaiblira pas. Il répond juste "C'est comme ça, on y peut rien" ou "On met fin à leur souffrance, voila tout", avant de reprendre ses activités. Pourquoi se plaindre de choses qui ne peuvent être changées ?

Ludwig Beilschmidt a l'attitude d'un leader. Laissez le à la tête d'un groupe, il dirigera le tout intelligemment. Il sait donner les rôles adaptés aux individus, prendre en compte leur avis. Il est à l'écoute de ses "soldats", ici, camarades, et ne refusera jamais d’entraîner quelqu'un qui le souhaite, peu importe à quel point ce quelqu'un est un cas désespéré.

L'individu pense toujours avoir raison. Il a lu tellement de manuel (sans lesquels il ne serait rien) qu'il se croit science infuse. Quand il ne connait pas quelque chose, il avoue clairement "je ne sais pas", mais quand il pense avoir raison... Impossible de l'en dissuadé. Il faut le lui prouver, et à ce moment là seulement il avouera "tu avais raison". Pas avant. N'essayez même pas de le convaincre sans preuve. C'est une énorme perte de temps.

Voila, ici sont les informations que nous avons sur l'individu Ludwig Beilschmidt. Mais les connaissances ne sont pas complètes tant qu'on a pas connaissance du passé de son ennemi, ou de son allié, n'est-ce pas ? Nous avons trouvé ces pages de carnet abandonnées près de la base : surement sont elles tombées avant qu'il n'arrive ?...



 
Histoire

 




Aux informations ce matin, il y avait cette histoire de mutation.
Il fallait bien que ça arrive un jour : nous modifions déjà l'ADN de nos plantes pour avoir de meilleures consommations, l'ADN de nos bêtes afin d'obtenir de meilleurs produits, il fallait bien que ça arrive à l'homme. C'est officiel apparemment, le premier humain muté est apparu. Je ne sais pas vraiment quoi penser de ça. Il y a danger que les populations mutées discriminent les populations non mutées, ou bien inversement, et il y a déjà bien trop de racisme comme ça dans ce monde pour en rajouter.
Apparemment, la mutation coûte chère, mais si c'est comme les voitures, le prix va baisser avec le temps.

____________________________________________________________________________

L'effet voiture ne s'est pas mis en place, c'est bien plus incroyable que ça. Comme les chaînes de télévisions d'abord payantes puis ensuite intégrées à la télévision suite à la popularité du produit : les mutations sont au final donné pour moins que rien à tout le monde. Ca a prit quelques années, mais c'est maintenant ainsi, on demande aux parents quelle sera la mutation de leurs enfants.

Je ne sais toujours pas quoi penser.
Avec tous ces films d'action sur les mutations mal tournées, il est normal que je sois craintif. Mais d'un autre côté, je me dis qu'un film n'a rien à voir avec la réalité. Tout le monde en a maintenant, et rien de mal ne s'est produit. Des tendances se tracent dans les différents territoires : les allemands semblent appréciés la peau de pierre. Je pense que c'est ma préférée aussi. Passive, elle ne peut pas provoquer de catastrophe, et elle protège de toutes les coupures du quotidiens. C'est non visible, discret, et pratique. Je suis, comme toujours, si fier de ma population.

____________________________________________________________________________

J'ai une mutation.
Je ne sais pas vraiment comment c'est arrivé, je n'ai pourtant pas été à l’hôpital en chercher une. Encore une fois, je suppose que je reflète ma population. Et dire que si je n'avais pas fait ce stupide jeu du couteau hier au bar, je ne m'en serais pas rendu compte... J'ai maintenant la peau de pierre, comme la majorité de mes habitants. C'est pratique pour un mécanicien comme moi. Je garde mes boîtes de pansements, pour Gilbert. Lui semble ne toujours pas avoir de mutation. Je suppose qu'il n'a plus de population à refléter...

____________________________________________________________________________

Gilbert a enfin eu une mutation.
Nous avions pensé au départ qu'il s'agissait de la peau de pierre, comme moi. Mais nous avons compris pas la suite qu'il copiait les pouvoirs des gens qu'il touchait. Je trouve ceci extrêmement pratique, mais étant le seul à l'avoir, je ne peux m'empêcher d'être inquiet.

Cet après midi, j'ai entendu parlé dans la rue d'un mutant différent. L'homme aurait tenté de manger sa propre fille, et serait mis en quarantaine, aux Etats-Unis. Certains semblent avoir peur qu'il s'agisse d'un effet secondaire des mutations. Je ne sais pas, il peut s'agir d'autre chose, comme des ça.

Je suis certain que les chercheurs, avant de se lancer dans les mutations, ont de toutes manières trouvé une solution à tous les obstacles qui pourraient se montrer.

_____________________________________________________________________________

Nous n'osons presque plus sortir de la maison.
Nous faisons ça uniquement pour aller chercher des vivres.
Nous sommes à Berlin, et de plus en plus de mutant parcourent les rues. On a du barricader les portes et les fenêtres pour les empêcher de rentrer. Nous ne captons ni la radio, ni la télé. Les derniers programmes auxquels nous avons eu le droit ne furent que des "au secours" des journalistes et monteurs bloqués dans les locaux de productions, certain commençant des rubriques philosophie sans queue ni tête, surement pour faire l’intéressant dans les derniers instants de leur vie. Le réseau aussi est mort : impossible de communiquer avec Amérique, ni avec Japon, ni avec les frères italiens. Je pense qu'ils sont en vie : tant qu'il reste un habitant au moins, ou bien une parcelle de territoires, nous, pays, survivons. Les micros nations n'auraient pas lieux d'être sinon.

La question que je me pose est : est-ce que les mutants sont encore considérés comme notre population ? De façon étrange, j'espère que oui. Si toute une population venaient à devenir mutante, nous pourrions, nous, au moins rester en vie. Bien entendu, j'espère que ceci ne se produira pas.

Bruder et moi avons l'intention de partir à Hambourg, des demains matins. Nous avons fait un petit tour au super marché. Voler est devenu tout à fait normal. C'est une course poursuite dans les rayons, car les mutants peuvent rentrer et nous poursuivre à tous moment. Il n'y a, de toute façon, presque plus rien en stock. Nous devons quitter la ville au plus vite, ou nous aurons réellement un problème de vivres.

_____________________________________________________________________________

Hambourg n'est plus rien.
La ville qui faisait notre fierté n'est même plus entretenue : il y a au moins dix personnes par appartement, le reste vivant dans les rues. Cet énorme dépotoir est protégée par quelques murailles, les habitants vérifiés à chaque entrées et sorties. Il manque de tout, d'eau, de nourriture, de place, de communication et d'unité.

Habitué à voir mes soldats marcher à l'unisson, je me retrouve face à une guerre civile géante.
J'ai entendu des gens dans une ruelle parler de vendre la dépouille d'un enfant mort, "tout frais d'il y a trois jour à peine". Ils ne reçoivent rien des autorités. Ils doivent trouver leur nourriture eux même.

J'ai envie de vomir à chaque seconde de mon existence.

______________________________________________________________________________

Bruder m'a fait parvenir quelques rumeurs sur une base en Italie, à Milan, très précisément.
On ne connait même pas la source, c'est risqué. Mais ici, la population s'entre tue chaque jour un peu plus.
"Moins il y a de monde, plus il y a de vivre". On m'a dit cette phrase, je ne sait même plus comment la prendre, je ne peux même plus réfléchir sans penser à des atrocités.

Nous avons décidé qu'il était préférable de partir. Réelle ou pas, cette base est le dernier espoir. Je n'étais vraiment pas d'accord au départ avec cette idée, mais la vision d'un homme achevant sa femme enceinte pour ne pas créer une bouche en plus à nourrir m'a convaincu de partir. Nous même étions deux personnes de plus, prenant de la nourriture chaque jour. Avec le peu de vivre nous restant, nous sommes parti en direction du sud. Abandonner cette dernière ville nous rendait malade, mon frère et moi, mais nous savions que la maladie allait surement finir par s'y infiltrer. Je laissais derrière moi ma population, mon territoire, ce qui me composaient. Je ressens à présent ce que mon frère a du ressentir lors de la chute de son royaume. Je lui voue chaque jour un peu plus de respect pour réussir à affronter cette sensation de vide qui pose su ses épaules, et qui s'accroche de plus en plus au mienne.

Dans quelques temps, je ne serais plus rien.

______________________________________________________________________________

Nous avons du repartir sans nos vivre.
Nous n'avons plus rien à manger. Heureusement pour nous, la peau de pierre nous a défendu, mon frère et moi.
Être sauvé par la même merde qui nous tue un peu plus chaque jour... Je hurle intérieurement, mais ne sors aucun son. J'économise ce qui nous reste d'énergie. Je pense que nous pouvons y arriver.

______________________________________________________________________________

Wagon, train, voiture... Qu'est-ce que je ne donnerais pas pour avoir seulement une roue.
En marchant, nous avons le loisir de penser, de parler, de discuter, de nous disputer même.
S'énerver ne résous rien, mais c'est plus fort que nous. Notre tempérament est fort, nous sommes frustrés.
Toutes nos conversation se résument à des engueulades entre mon frère et moi. Il pense qu'on ne pourra jamais atteindre la base. J'ai encore espoir. On a commencé quelque chose, on le finit : il m'a embarqué là dedans, et c'est lui qui baisse les bras le premier ?!

Je suis forcé de garder le silence pour le laisser se calmer, puis d'essayer de le rendre positif. Je lui force la main sur beaucoup de chose. "Avancer" est devenu un des verbes que j'emploie le plus. J'aimerais utiliser le verbe "Arriver", pour changer.

______________________________________________________________________________

Bruder n'arrive plus à marcher. Le voyage est épuisant, alors je peux le comprendre. Je suis plus endurant, je tiens mieux, et surtout, j'ai le moral de continuer. Lui n'a plus l'espoir ni la force. J'aurais pu le laisser là, ou simplement lui dire d'arrêter d'être une chiffe molle, mais je ne l'ai pas fait. Il est mon grand frère, il m'a éduqué toute sa vie, et je vois très bien qu'il ne peut vraiment plus continuer. Je le porte depuis deux jours au moins, mais cela ne fait rien : Milan est en vue au loin.

______________________________________________________________________________

La base n'est pas une rumeur, elle existe bel et bien.
On nous en a informé au centre de Milan. Mais nous ne pouvons pas repartir maintenant, mon frère et moi. Il dort depuis maintenant dix-spet heures je crois. J'espère que ça ne durera pas trop longtemps.

______________________________________________________________________________

Le convoie de ravitaillement nous a accepté parmi eux.
Toute est tellement plus facile à plusieurs. Déjà je vois la base au loin, comme un miracle.
Il est dur d'avancer avec tout ce vent.




 
Derrière l'écran

 


Pseudo : Tegami
Âge : 18 ans
Sexe : Non Féminin
Comment avec-vous connu le forum ? Mon magnifique Bruder m'a montré voyons !
Que pensez-vous du forum ? On va pas se mentir, il pue le choukoulélie. (PS : je suis sur que ça sent bon, ne vous en faîtes pas =w=b)
Quelle est votre disponibilité ? Comme c'est le vacances, tout le temps ! Après, faudra voir quand je serais à la FAC !
Code du règlement Eh oui, ton superbe code a été utilisé, West <3Je le valide d'ailleurs huhuu~
Autre chose ? GERMONEY FOR DA WIN
© Ju de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Date d'inscription : 10/02/2015
Messages : 76
Kings never die
Prusse

Mon statut
Mutation: Mimétisme
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Voyez ce monde comme un champ de bataille : vous êtes un soldat. ALORS MAINTENANT, 15 TOURS DE TERRAIN ! [Allemagne] Jeu 9 Juil - 12:47
West west west ♥
Le code du règlement est à mettre dans la fiche :3

Hâte que t'aies fini blblblblblbl ♥

__________________

I can't hear you over the sound of my awesomeness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Date d'inscription : 10/02/2015
Messages : 76
Kings never die
Prusse

Mon statut
Mutation: Mimétisme
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Voyez ce monde comme un champ de bataille : vous êtes un soldat. ALORS MAINTENANT, 15 TOURS DE TERRAIN ! [Allemagne] Jeu 9 Juil - 15:26


GG West ! L'histoire m'a donné plein de bébés feelz <3 Je t'offre ta couleur et.. Ton kit /o

**kit de survie généré aléatoirement**
-Un AK-47.
-Un rouleau de bandages.
-Un drapeau.
-Une boite de préservatifs (ne me remercie pas <3).

__________________

I can't hear you over the sound of my awesomeness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Voyez ce monde comme un champ de bataille : vous êtes un soldat. ALORS MAINTENANT, 15 TOURS DE TERRAIN ! [Allemagne]
Revenir en haut Aller en bas

Voyez ce monde comme un champ de bataille : vous êtes un soldat. ALORS MAINTENANT, 15 TOURS DE TERRAIN ! [Allemagne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pourquoi le sol du champ de bataille de Warterloo était boueux?
» Documentaire bataille de Gettysburg
» La mort
» Un monde qui n'est pas le mien
» Quand il plut gros comme mon poing.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia : Edge of Eternity :: Nos viesNos vies :: Présentations :: Présentations validées-