Partagez|

God, please protect them ... - [OC] Vatican

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 27/03/2015
Messages : 12
Pays-Bas

Mon statut
Mutation: Magnétisme
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: God, please protect them ... - [OC] Vatican Mar 7 Juil - 15:32
APH : Edge of Eternity
Fabrizio Sancti

 
"Kyrie eléison, Seigneur aie pitié... "


 


 
Présentation

 


« Bonjour !
Je m'appelle Fabrizio Sancti et l'on me surnomme Fab', Fabri. Je représente Le Saint-Siège de Rome ou l'Etat du Vatican. Je suis né le 11 février. Je suis un Homme. Je suis ............ Le Seigneur, me le pardonnera et si il ne le fait pas... tant pis. et actuellement Célibataire. Mon principal défaut est que Dieu est la réponse a toutes les questions qu'on me pose et ma qualité majeure est mon sérieux et ma sérénité ce qui est peut-être plus un défaut... oh je l'ignore. »

Taille : 1m75,5
Poids : 60 kg
Mutation : Toucher guérisseur : par contact, le sujet peut soigner les blessures d'un autre être vivant. Il ne peut pas se soigner lui-même.
Arme de prédilection : Arme de mêlée (tranchante de préférence)
crédits


 
Physique

 


Marqué par les années, je porte le poids de mon histoire sur le corps. Sur ce corps se dessinent plus de 2 millénaires. Je me suis donné pour objectif de vous le décrire au mieux. Je ne suis ni grand ni extrêmement musclé. Je dois faire dans les 1m75 peut-être 76, oh mon dossier médicale pourra-vous en informer. N'ayant jamais été très lourd, je ne dois pas être très épais non plus. Même si j'ai des muscles, qui ont malheureusement fini par s'estomper un peu avec le temps, je ne dois pas peser plus de 64 ou 65 kg, mais la encore mon dossier médical vous informera plus précisément. J'ai une peau légèrement hâlée. Vivre sous les toits de Rome et le soleil d'Italie n'a pas empêcher ma peau de prendre le soleil et de se teindre de ce hâle, certes léger mais présent et selon les dires, du plus bel effet même si... Ma peau est parsemée de quelques cicatrices, certaines plus grandes certaines minimes. Deux marques mon corps me rappellent que l'humain est fou et que ses empires le sont encore plus. Sur mon avant-bras en une longue marque de sabre se dessine ma première croisade, peut-être la seule cicatrice que je peux regarder en souriant, car elle me rappelle les toits d'or de Jérusalem et ma folie de dresser contre les sarrasins toute l'Europe Médiévale. Ma seconde cicatrice importante date de bien avant et est un « SPQR » gravé son mes omoplates, petit souvenir de Rome et de sa chasse aux chrétiens... Au final, je n'ai pas fait mieux que lui, j'ai fait pire a d'autres. Mes cheveux sont, quant à eux, brun foncé... Enfin, ils l'étaient, avec les soleils, ils se sont vêtus d'un reflet légèrement doré qui s'est fait avec le temps. Et j'avoue de temps en temps trouver un cheveu gris, mais ils sont encore très rares, et c'est bien. Quoi ? Je n'ai pas peur de vieillir, seulement, j'aimerais ne pas faire mon âge encore quelque temps, si Dieu le veut. Mon visage est fin, même si j'ai de légers cernes à mes yeux, qui prouvent que je ne suis plus de première jeunesse. J'interdis quiconque de me dire que je suis vieux. Mes yeux sont bruns voir noir, selon la lumière et avec l'intensité, je bascule de brun à noir, c'est naturel y parait, c'est dans les nuances de couleur de mes iris. Je n'ai jamais été spécialement beau ou repoussant, on peut donc s'accorder sur le fait que je dois être neutre. J'ai un style vestimentaire assez répétitif. Mon style est presque devenu une routine, et même si certains Papes m'ont supplier de changer de temps à autres, je n'ai jamais vraiment changé. Cette tenue de base se constitue en trois couches. La première est faite de mes sous-vêtements, un boxer, un maillot de corps et des chaussettes, basiques et le tout en blanc. La seconde couche est celle visible à l’œil nu, celle-ci est constituée d'un pantalon gris, d'une chemise à col mao gris foncé ou noir et d'une paire de chaussures de ville. Simple, indémodable, peut-être un peu vieux jeu, mais ça me plaît. La dernière couche se constitue de ma croix en or simple et selon la saison, d'un long manteau gris ou noir a capuche. Ma croix ne me quitte jamais, même quand je dors, elle est avec moi, elle compte beaucoup trop pour moi. En bref voilà ma description au mieux...


 
Caractère

 


La Foi est mon seul salut. Car Il a toujours été ma voie, celle qui m'a amené au plus haut et qui ne m'a jamais trahis. Car Dieu ne trahit pas. Certes Il m'a mis à l'épreuve, Il m'a testé, Il a testé ma foi en lui.. Mais toujours, je revenais a lui. C'est sur ma religion que c'est battit mon pays, grâce a celle-ci que je suis devenu l'un des plus puissant, grâce a Dieu, j'ai pu influencer le monde... Je lui dois tout et je m'y dévoue. Ce n'est pas pour ça que je suis un prêtre, bien loin de là. Il m'a longtemps été reproché d'être un monstre, et je n'en disconviens pas, je fus un monstre. Ce n'est pas en faisant dans la dentelle et la soie que j'en suis arrivée là ou j'étais. C'est dans le sang, le sable et la sueur. J'aimais les contrôler, j'étais jeune et assoiffé de pouvoir, j'étais ambitieux et téméraire. J'avais besoin de montrer que ma Foi était Juste et mon Dieu, le seul et l'unique... Aujourd'hui, je me rends que j'ai été stupide. De mes jeunes années de Messager au fond de mon cœur, j'en éprouve parfois le regret de ne pas en avoir fait plus. J'aurais pu, mais j'ai bien fait de ne pas le faire. Je faisais déjà partie de ces nations qu'on a aimé détester. Parce, je ne jure que par la Foi. Je sais qu'on m'en veut, j'ai été horrible en étant jeune et je m'en repentis aujourd'hui. Même si certains ne me pardonneront jamais mes actes. Et je ne leur en voudrais jamais pour ça. Parce que j'étais un sacré salaud, et j'ai fait subir aux autres, ce que moi, j'ai subi enfant. Je dois avouer que mes jeunes années m'ont laisser un goût amer et que j'ai toujours espéré pourvoir rendre la monnaie de leurs pièces a ceux qui m'ont chassé, ceux qui m'ont blesser, mais au final, je me suis rabattu sur leurs descendants et je dois avouer que je ne regrette pas mes choix pour ça. D'état de jouet qu'étaient ses héritiers des anciennes nations, j'en suis venu à les aimer... Car oui, je peux faire preuve de bonté, et je dois l'avouer, mon cœur est probablement ma plus grande faiblesse. Nombreuses sont les nations que j'ai vu grandir, nombreuses sont celles que j'apprécie, mais il y en a très peu qui m'ont marquer au point que les perdre me serrait presque impensable. J'aimerais ne pas m'étendre sur ce sujet, mais s'il vous faut absolument une description exacte de qui était le Saint-Siège... Je vous expliquerais. Il m'est impensable de perdre les Italiens, France, Espagne et a mon grand regret je ne peux m'empêcher de me sentir concerné dés que ça touche Prusse. Ces nations sont probablement aussi mes plus grandes faiblesses. Je n'imagine plus le monde sans eux. Peut-être bien aussi mon monde.. Mais ce n'est pas ce qui vous aidera à me comprendre. Concernant mes défauts majeurs, je dirais que j'en suis possède un nombre incalculable. Le premier serrait peut-être ma sérénité et mon sérieux, un deuxième pourrait être mon goût assez étrange pour le combat, le troisième serrait peut-être ma fascination pour tout ce qui est 'lame' et le quatrième étant lui lier ma soif de chasse. Je dois dire pour ma défense qu'au total, j'ai bien dû « me » battre et envoyer des gens se battre pour moi pendant 1 millénaire, et même si le suivant fut un peu plus calme, c'est rester gravé en moi. Pour ma fascination des armes tranchantes, je ne l'explique pas, voilà. Quant à la chasse, je n'ai pas d'excuses, la chasse aux sorcières, aux hérétiques, aux sarrasins... La chasse a toujours fait partie de moi. Je suis doué pour traquer les proies, et dans un sens plus précis les humains surtout. Mais aujourd'hui... Je ne suis plus que l'ombre du Messager, d'une foi qui s'éloigne peu à peu vers l'oublie.


 
Histoire

 




« Dis-moi mon Fabrizio, crois-tu encore en l'être humain ? » Me demanda le Pape en arrivant au Vatican a mes côtés
« Bien sûr, mon Seigneur. » Avais-je à l'époque répondu stupidement, complètement convaincu que ma réponse était la bonne.

Aujourd'hui, je me rends compte à quel point j'étais naïf. À quel point, j'ai été stupide de croire que l'être humain cesserait ses conneries. Un matin en allant chercher le pain et le journal pour le Pape j'ai découvert une chose assez étrange. Des chercheurs américains auraient commencé à modifier l'ADN humain. Énervé et contrarié, j'ai complètement oublié le journal des sports argentin pour le Pape, ce qu'il me reprocha en me souriant

« Et mon journal Fabrizio ? Tu as oublié la seule chose que je t'ai demandé... » M'a-t-il dit.
« Monseigneur, je suis navré » avais-je bafouillé en grognant
« Qu'est-ce qui te tracasse donc, au point que tu râles autant ? » Il avait rit...
« Les hommes modifient leur ADN... »
« Oh, c'est fâcheux... Mais ce n'est pas comme si on ne s'y attendait pas ? N'est-ce pas ? » M'avais-t-il dit pour me rassurer.

Et comme toujours, il n'avait pas eu tort, ce n'est pas comme si on ne s'y attendait pas. Les humains avaient toujours cherché à se changer. D'abord, la couleur de leurs cheveux, puis leur physique et maintenant, ils modifiaient leur propre ADN... François 1er n'avait pas tort, mais moi, je n'ai pas confiance.

Le temps m'a montré que j'avais raison de ne pas leur faire confiance. Je ne veux pas être une mauvaise langue, mais les Etats-Unis ont rarement eu de bonnes idées. Quelque chose connu comme le SDG commence à gangrener la population de la terre. J'ai peur Seigneur... J'ai peur qu'ils viennent jusqu'ici, j'ai peur qu'on T'en demande trop... J'ai peur qu'on T'accuse de ne pas avoir raisonné les hommes.

Les jours qui ont suivi la propagation de ce virus en Italie, j'ai commencé à craindre pour François... Et j'avais raison. Même si avec les mutations, j'avais pu découvrir dans les jours précédents que j'avais moi aussi un pouvoir... L'histoire de la découverte de mon pouvoir était très stupide, le chambellan s'était coupé en voulant me servir a manger. J'ai pris sa main pour examiner la plaie et quand mon doigt l'a toucher, la plaie s'est refermée. Le Chambellan, comme moi étions étonné et sans voix, alors que François a commencé a rire et a applaudit.

« Louer est le Seigneur ! Tu as un don de Soin Fabrizio ! » Avait-il dit en riant « Tu as un don spécial mon Fabrizio ! Je compte sur toi pour l'utiliser a bon escient ! »

Et François, c'était lever en disant a qui voulait l'entendre que Son Vatican avait un pouvoir de soin... Les jours qui ont suivi étaient plus noirs. Comme tous les matins, j'allais voir François avant de faire ma ronde pour vérifier si tout était en ordre autour du Saint-Siège et il était la debout devant la vitre. Il regardait la Place Saint-Pierre et l'obélisque qui se dressait en son centre, il fronça les sourcils. Il me fit signe d'approcher et montra sur la place un Mutant.

« Nous ne sommes plus en sécurité ici Fabrizio... » Me dit-il en caressant mes cheveux. « Tu vas faire ce que je te dis… Je ne veux pas que tu sois en danger ici alors tu vas t'en a... »

Mais le Chambellan entra… Étonnamment agressif et je n'eus pas le temps de réagir qu'il avait déjà sauté sur le Pape, attrapant l'épée d'un des armures posées là, j'ai transpercé le cœur du Chambellan... Et n'étant pas encore totalement sur de sa mort, je lui ai coupé la tête... Ensanglanté, j’accourut près de Mon Pape et m’agenouillai pour le prendre dans mes bras. Il était mal en point... Le monstre qu'était devenu le Chambellan l'avait mordu à l'épaule et avait toucher sa jugulaire… Il saignait tellement. Les larmes commencèrent à couler le long de mes yeux avant qu'il ne lève sa main et ne me caresse la joue.

« Je t'en prie Fabri... Ne pleure pas… Et obéit moi une dernière fois » m'a-t-il soufflé
« Monseigneur, je peux vous... » Mais il me fit taire.
« Appelle-moi Jorge... Juste une fois… S'il te plaît... Et souris mon Fabri, tu es tellement mieux quand tu souris... »
« … Jorge, je vous en prie... » .. Et je souris, malgré les larmes qui coulaient le long de mes joues...
« Voilà qui est mieux... On se… Reverra… À la Porte, auprès de ton bien-aimé Saint-Pierre... »

Et François 1er… S'éteignit dans mes bras.

Depuis ce jour, j'ai quitté Ma cité... J'ai enterré le Pape et je me suis enfui.. Les monstres ont commencer a avancer et malgré mes combats de tous les jours, je n'ai pu les repousser alors j'ai fui. J'ai entendu dire qu'au nord se trouvait une base pour nous... Et je dois m'y rendre... Je ne sais pas si j'y survivais, mais je le dois ! Pour Monseigneur qui a cru en moi, pour Dieu et pour les autres… Toutes ces nations que je chéris tant... J'aimerais juste les revoir, une fois… J'aimerais les savoir en vie. J'aimerais les serres dans mes bras avant de disparaître….

Kyrie eléison... Seigneur, prends pitié.


 
Derrière l'écran

 


Pseudo : Ewarnn / Aricia.
Âge : 20 mais plus pour longtemps
Sexe : femme
Comment avec-vous connu le forum ? PK
Que pensez-vous du forum ? J'aime !
Quelle est votre disponibilité ? assez fréquente ?
Code du règlement Validé par l'emo ♫
Autre chose ? Longue vie et prospérité
© Ju de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: God, please protect them ... - [OC] Vatican Jeu 9 Juil - 1:29
Heiii~

Donc, après une première lecture de ta fiche, j'ai plusieurs remarques.

Tout d'abord les petites fautes que je t'ai signalées sur la CB, mais me semble que tu vas y remédier donc je ne m'épancherai pas pour ne pas être lourde. /o/

Ce qui me pose souci en lisant ton caractère, c'est que tu te contredit beaucoup - ton Fabri il a l'air à la limite de la bipolarité par moments. Certes, une personnalité c'est complexe, les traits de caractère peuvent être nuancés, mais tu dis que son coeur le perdra, mais il dit ne pas trop se soucier des autres par la suite, puis il dit qu'il était un monstre mais qu'il est plein de bonté ?
Est-ce que tu vois le paradoxe ? Ou alors s'il a évolué depuis sa jeunesse et que tu nous exposes des traits de caractère passés justement, il faudrait que ça soit plus clair, parce que là, on ne comprend plus vraiment. oAo;;

Quant à ton histoire, mis à part le problème des fautes, je n'ai rien à dire, tu m'as même filé des feelz. Pauvre Jorge :cc


Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: God, please protect them ... - [OC] Vatican Jeu 9 Juil - 1:54
Eeeet tu es validééé~

**Kit de survie généré aléatoirement**
- Une baïonnette
- Des gazes stériles
- Un drapeau
- Une bible
Revenir en haut Aller en bas
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: God, please protect them ... - [OC] Vatican
Revenir en haut Aller en bas

God, please protect them ... - [OC] Vatican

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Italian police probe Vatican bank officials
» Haiti and the Danger of the Responsibility to Protect
» Protect me from what I want (pv Mione)
» Poison + Rune protect + Repos = Poison
» Criminal Charges Against the Pope and Vatican

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia : Edge of Eternity :: Nos viesNos vies :: Présentations :: Présentations refusées-