Partagez|

Albanie | « Albania, the last secret »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 6
Albanie

Mon statut
Mutation: Purification
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Albanie | « Albania, the last secret » Dim 17 Jan - 21:13
APH : Edge of Eternity
Shkëlzen Hoxha

 
Albanie, Albanie,
Du fond de ta décharge,
Albanie, Albanie,
Des bunkers aux cafés, tu veilles sur  la francophonie, sur le raki aussi
La belle Riviera est ton vaisseau, l'aigle est ton symbole, Gjakmarrja, la vendetta est avec toi
Albanie, Albanie, le maffioso des Balkans.



 
Présentation

 


« Mirë-mëngjes ! J'm'appelle Shkëlzen Hoxha, mais tu peux m'appeler « Zen » si tu n'arrives pas à prononcer « Shkëlzen » [ ʃqəlzɛn ]. Comme certains slaves qui écorchent mon magnifique prénom. D'ailleurs, ce n'est pas du tout le nom d'une montagne… Y'a même un footballeur qui porte le même prénom alors arrêtez de dire qu'il est imprononçable et « importable »...
J'représente la Shqipëria, le pays des Aigles. ( L'Albanie, pour ceux qui n'auraient pas capté. ) Rappelle-toi de mon anniversaire, c'est le 28 novembre. Certains disent qu'j'suis rancunier. Alors n'oublie pas d'fêter le jour qui m'est réservé. J'suis plutôt tolérant, quelle que soit ta culture ou ta religion, j'sais faire preuve de respect. J'pense que la foi est une question personnelle, et tes origines m'importent peu. Après… J'respecte aussi le fait que tu gardes tes distances si t'es un Slave. C'est mieux pour toi. Au dernière nouvelle, je suis hétérosexuel. Souvent, les étrangers critiques le fait que dans mon pays, c'est plutôt une société patriarcale mais j'suis pas un crevard, je respecte les hommes et les femmes. Et les penchants – mêmes les plus étranges – des autres. Avec les derniers événements, j'me suis retrouvé … plutôt seul. Disons que mes histoires de cœur ne sont pas vraiment une priorité. Entre sauver ma peau des zombies ou conquérir un cœur pur et innocent, la question ne se pose même pas : clairement, j'ai d'autres Serbes à fouetter. »

Taille : 1 m 83
Poids : 82 kg
Mutation : Purification

Définition : Si le porteur de cette mutation est un « porteur sain  », que son état est stable, il peut purifier le sang d'un malade. Médicalement parlant, il aide les  tissus conjonctifs, les leucocytes et le sang à se renouveler.

Dans quelles conditions ? : Nécessite un contact direct. Ne peut être utilisé que pour soigner des virus que le corps peut soigner seul. ( Par exemple, un cancer généralisé ne pourrait être « purifié » ... )

Limites de la mutation :

• Si le sang du porteur n'est pas sain, il risque d'aggraver le problème et surtout de s’empoissonner lui-même en contractant la maladie.

• Il ne peut soigner que des virus, par exemple, une coupure superficielle sur la peau ne peut pas être refermée par ce type de mutation.

• Telle la vendetta qui lave l'honneur, cette mutation qui « lave le sang » peut s'avérer dangereuse, voire empoisonnante dans certains cas :
- Si le sang du lanceur est malade. Deux sangs contaminés « en contact » ont un effet d'« échange » de maladies durant lequel les deux personnes s'infectent du virus de l'autre sans être soigné du sien.
- Si le contact entre le lanceur et le malade s'éternise. Comme un revers de médaille, la purification devient un empoisonnement pour le lanceur. Cela sous-entend et est la preuve que les maladies « trop graves », c'est-à-dire qui nécessiteraient un contact prolongé, ne peuvent pas être soignées.


Arme de prédilection : Les trucs qui permettent le contact, histoire de se servir bien de sa mutation. Mais sinon, il aime bien les trucs genre, arme de mêlée.
crédits


 
Physique

 


« L'Aigle est mon symbole, c'lui qui règne sur le ciel et comme ce sublime rapace, je possède la beauté et la force d'un prédateur. Classe, nan ? Et tel un Aigle, capable de fixer le soleil sans détourner les yeux, une lueur brille toujours dans les miens. J'ai même un p'tit tatouage en forme d'aigle. Pas trop grand. À cause des prix. ( Et, soyons honnêtes, ça fait un peu mal quand même. )

J'ai pas forcément un physique qu'on qualifierait d' « avantageux », ni de « désavantageux » d'ailleurs , j'suis banal comme mec. J'suis brun, mes cheveux sont d'un châtain assez sombre, j'les gardais courts, c'était plus pratique. Mais ça, c'était avant. Maintenant, je me suis habitué à leur longueur. ( Par les temps qui courent, il est difficile de trouver un coiffeur.. ) Mes yeux sont de couleur foncée, presque noire. Ma peau est légèrement basané, j'ai grandi au soleil.
Physiquement, j'suis clairement bien foutu, peut-être parce que mes terres sont plutôt montagneuses. Avec moi, vous allez grimper des sommets. ! Depuis toujours, j'ai été habitué à l'effort, j'ai même appris à nager. J'me débrouille pas trop mal. J'suis un mec résistant. Aussi solide qu'un bunker. J'ai pas un bout de graisse : j'ai jamais été corpulent, j'étais toujours le petit maigrichon un peu réservé. Quand j'ai du temps libre, j'fais du sport pour rester en forme ( et pour me défouler quand je pète un câble ). Mais en vrai, j'aime pas trop ça, à l'exception du football. J'préfère largement les jeux de hasard, ou à la limite les paris sporifs. Bon, après, si j'vois un zombi, j'vais pas boire un verre de Raki avec lui, j'me barre en courant. Et là, j'peux courir rapidement. Ou me cacher. Je sais bien me cacher. ( Ahah, t'as compris la référence aux Bunkers ? Ok, c'était pas drôle… Humour albanais… ) »


 
Caractère

 


« J'suis un joyau caché parmi une bande de brutes. Le secret le mieux gardé d'l'Europe, la perle rare des Balkans. Ce qui fait mon charme, par rapport aux autres, c'est qu'j'suis attaché aux traditions sans être un arriéré. Valeurs familiales. Loyauté. Respect des aînés. Tout ça, j'maîtrise.

Quand j'étais plus jeune, j'étais plutôt timide et j'me laissais me faire taper dessus … La vie était difficile et j'avais la sensation que le monde entier était contre moi. ( Légèrement superstitieux, le mec. ) J'faisais tout pour me débrouiller seul. J'ai appris à me défendre. J'suis pas pour l'utilisation d'la violence mais parfois, faut avouer que ça fait du bien, non ? J'étais plutôt du genre solitaire. Pas pour me la jouer « inaccessible »… C'était plus.. pour me protéger. Des autres. Du monde.

À présent, j'ai pas mal changé. J'tape la discussion assez facilement, j'aime rire mais plus que tout, je tiens à la liberté. Je suis devenu travailleur et déterminé.

Rancœur. Colère. Vengeance.

Pour protéger ceux qui me sont chers, je dois faire accepter la Loi. Et pas celle du plus fort. J'peux pas oublier ce que j'ai enduré, j'peux pas pardonner facilement. C'est comme ça. J'crois en la Justice. Celle avec un grand -J. Celle qu'y est pas corrompue par ces [ censuré ] de magistrats. Parfois, faut s'faire soi-même justice. Après, faut pas abuser, j'vais pas sauter sur tout ce qui bouge. Il faut avoir commis l'impardonnable pour s'attirer mes foudres.

L'Histoire que les Albanais – mon peuple chéri et adoré – ont écrit n'est pas un conte de fée mais j'suis fier de NOTRE parcours. Tous ensemble. Devons-nous laisser l'Histoire s'écrire d'elle-même, de manière inconsciente ? Ne pouvons-nous pas choisir notre propre destinée ? La Grande-Albanie. Le rêve. Un monde sans Serbes en paix. Ce serait magnifique. Voilà à peu près à quoi j'aspire. La vie, c'comme un pari. À un moment ou à un autre, faut prendre un risque, même si on joue gros.

J'apprécie les personnes cultivées. J'aime l'Histoire et l'archéologie. Après, j'me prends pas la tête, n'importe quelle conversation peut devenir intéressante si on a une bonne boisson. Un café corsé par exemple. »


 
Histoire

 



Fin novembre 2015.

« Est-ce que tu te souviens d'l'ardeur du soleil sur ta peau ? Le bruit des vagues, l'odeur du sel. Un bon café, bien chaud. Bien fort.

Tu t'demandes sans doute comment nous avons pu en arriver là. J'veux pas chercher quelqu'un à blâmer. À qui la faute ? me demanderas-tu. Mais pourquoi chercher toujours un coupable ?

Un coupable, je n'en ai pas.

Tu voudrais savoir ce qu'il y a derrière cette porte ? Pendant combien de temps as-tu dormi ? Assez longtemps, je crois. J't'ai vu dormir, là, avec ta famille. Moi aussi j'aurais voulu dormir. Comme un bébé. Mais l'sommeil vient pas. Alors j'attends. Je me sens vieux. Comme si j'avais toujours vécu ici. Pourtant, je crois avoir des souvenirs… Ma mémoire m'évoque un extérieur. Un univers difficile mais c'dans cette difficulté que réside toute la beauté du monde. Enfin, j'crois. J'sais plus. J'doute.

J'sais même pas quel jour on est… On doit être en novembre. Peut-être en décembre. J'ai perdu la notion du temps. Mais je suis sûr qu'elle approche. La nouvelle année. L'année 2016. On aura au moins vécu jusque là.

J'ai recommencé à avoir peur. Alors j'ai suivi les autres. Ça t'rassure pas, hein ? T'voudrais devenir un homme, un bonhomme pour protéger ta mère. Classique. J'men fous d'la virilité, d'prouver qu'j'suis le plus fort. Maintenant, j'me rends compte que j'ai vraiment été con. À jouer au mâle viril qu'avait peur de rien. C'était con. Ça prouvait en rien ma valeur. Et pendant c'temps, j'voyais pas les trucs importants.

Tu pries ton Dieu. Qui est ton Dieu ? Tu l'appelais « Allah », maintenant, t'sais plus. J'me demande si un jour, moi, j'ai cru en un Dieu. T'arrives plus à dormir ? Viens-là, j'vais te chanter une berceuse.

Rreth flamurit,te përbashkuar
Rassemblés autour du drapeau,

Me një dëshirë dhe një qëllim,
Avec un désir et un but,

Të gjithë atje duke iu betuar,
Tous à lui faire serment

Të lidhim besën për shpëtim.
De lier notre foi jurée en vue de la libération.

Prej lufte veç ai largohet,
Du combat se détourne seul

Që është lindur tradhëtor,
Qui est un traître par naissance

Kush është burrë nuk frikësohet,
Qui est un homme ne prend pas peur

Po vdes, po vdes si një dëshmor.
Mais meurt, meurt comme un martyr.


Quoi ? T'l'aimes pas, ma berceuse ?

Bordel. Et j'fais quoi, moi ? …. J'peux te raconter mon histoire. S'tu veux.

J'me rappelle pas avoir été enfant. Pas comme toi en tout cas. Parce que t'as quoi, là ? Dix ans. Même pas. La seule chose dont je me souvienne… C'est l'extérieur. Les dernières années. La mutation. Les conflits.

J'ai été con. J'ai été con d'me bagarrer avec les autres Balkans, et d'm'isoler quand ils me gavaient. J'ai été con. Parce qu'au fond, c'que j'voulais, c'était qu'on reste comme une famille. L'rêve d'Illyrie. En même temps… Les ottomans m'avaient pris ma liberté. J'voulais vivre ma vie. M'épanouir. Me construire. J'suis tellement un mec banal que mes erreurs sont les erreurs de tout l'monde. Et qu'en plus, mes regrets sont ceux des remords … d'un vieux sentimental qui sait qu'c'est trop tard.

Ouais, j'redeviens fataliste. La fin du monde est là, devant nous.

Je sais que t'as compris. Tu es intelligent. Depuis qu'on est là – ça doit bien faire … six mois - j'sens parfois ton regard posé sur moi, quand j'parle avec les grands. L'dirigeants d'pays. C'pour ça qu'on est là, les « grands » et leurs familles. Faut qu'on survive. Et si moi, j'suis là aussi, alors que j'suis ni un politique, ni un mec important, c'parce que j'suis un peu « spécial ». Mais c'est un secret. Y a qu'eux les gens réunis ici qui l'savent. Tu pourras garder l'sercret ? Quand ton père m'appelle « Shqipëria »…  C'pas des conneries, j'suis bien… Comment dire ? L'Albanie ? Je porte l'âme de la nationalité albanaise. J'connais ses terres comme mon proprcorps et j'vis pour elle. Ma belle Albanie.

J'pourrais partir pour Milan. Pas maintenant. C'est trop tôt. J'ai pas peur. J'veux juste rester. Jusqu'au dernier moment. Jusqu'à ce que je ne pourrais plus… être là. Avec elle.

Mon Albanie. Qu'avons-nous fait d'elle ?

Avant d'venir ici, t'connaissais pas vraiment l'Albanie, tu voyais mon pays à travers les yeux d'un gamin. Tu t'disais, que quand t'serais majeur, t'aurais ta propre mutation. Et puis, ton père t'as sorti des beaux quartiers pour venir ici. T'as vu la misère et la mort. Surtout la mort. Le SDG. C'plus vraiment un rêve. Un cauchemar, j'dirais. Alors, t'es venu dans les montagnes pour t'protéger avec ceux qui avaient les moyens d'se cacher. Les grands d'l'Albanie. Et le peuple… ? N'est-ce pas aussi l'Albanie. J'sais plus, j'sais pas. J'les ai abandonné. Pour m'réfugier, ici. Pourtant, j'voudrais ouvrir la porte. Voir le soleil.

Ma mutation. J'laime pas vraiment.
Au début, ça allait. J'étais fier de pouvoir soigner. Fier de pouvoir purifier le sang infecté. Sauver des gens ? C'est tout ce que je demandais. Combien d'Albanais(e)s attrapent des virus en fouillant les décharges ? En triant les déchets des occidentaux ?

Combien ?

Je voulais alléger leur fardeau. Mon fardeau. Celui de la pauvreté. Leur permettre de s'accoutumer à la misère et à la pollution. A devenir plus résistant.

Mais j'ai l'impression d'avoir empiré le problème. Et ce n'est pas avec ces... mutants que nous réglerons l'souci...Toi, tu dis qu'tu m'aimes bien quand même. C'est gentil. Mais j'suis devenu un monstre.

Purification ? Ouais, ce n'est qu'une façade.

J'en ai bien peur...

C'est comme... La vendetta.

Gjakmarrja. Littéralement, « la prise ou la reprise du sang » …. Voilà le véritable visage de ma mutation. On croirait qu'elle aime mais en vérité, j'ai peur qu'elle soit dangereuse. Dangereuse sur la cible, dangereuse pour le porteur. Elle envenime le sang, le corps, toute l'âme. Elle nous empoisonne de l'intérieur et ne nous quitte plus. Culpabilité, envie de vengeance.

Comme la Vendetta. Elle nous pourrit la vie.

Quand j'ai découvert les limites de ma mutation... Ce qu'elle faisait de moi... Qu'elle me changeait. Comment aurions-nous pu connaître les effets secondaires ?

Putain, ça me dégoûte.

Mais c'était rien par rapport au désastre qui allait arriver. On avait pas grand-chose, à peine un nom et une histoire, et on a tout perdu. On était pauvre mais on avait un avenir. Maintenant… On n'a plus rien. On n'est plus rien. Sans mon peuple, j'suis rien… Mais ces mutants… j'crois qu'ils révèlent qui sont les Hommes en vérité. J'crois qu'on a récolté c'qu'on a semé. J'bossais dur pour qu'on s'enrichisse, pour que ces connards d'occidentaux nous reconnaissent… J'attends encore notre adhésion à l'UE… J'crois qu'c'est foutu, maintenant. Pourtant, on défendait les Droits d'l'homme ( et d'la femme). Liberté d'expression, liberté conscience, liberté d'religion. On défendait tout. Mais on est trop pauvres pour être des Européens, c'est ça ?

C'est pour ça qu'personne n'a voulu nous aider… ?

Putain de monde. C'est trop injuste. Faut être riche, fringué comme un prince et « politiquement correct » pour vivre dans c'monde ? Pour avoir l'droit de vivre ?

Ou alors, ce sont mes fréquentations qui vous plaisent pas ? J'y peux rien si l'Turc, c'est mon pote. J'veux pas conflit, moi ! Un ami, c'est un ami. C'est tout.

Les Grands m'ont dit qu'pour survivre, pour sauver notre belle nation, fallait qu'on s'cache, qu'y avait un endroit préparé pour… pour nous. Le cœur de l'Albanie. Son âme. Et son gouvernement. Que quand la crise s'serait passée, on reconstruirait tout. Et le peuple… Bah le peuple, j'sais même pas ce qu'il reste de lui. Il s'est révolté après les premières mutations. C'pas la première fois qu'il s'insurge. J'suis peut-être un mauvais représentant d'nation… Mon peuple, tu crois qu'il me déteste…. ?

Et personne n'a répondu à mon appel de détresse. Entre les premiers mutants et… ce chaos… nous avons été dans une sorte d'état insurrectionnel permanent… Du sang. Des larmes.

Fratricide.

Mon Albanie. Instable. Et personne pour t'aider à t'relever.

Kosovo non plus s'en sortait pas. J'pas de nouvelles. Grèce non plus. J'aurais pu partir de suite pour l'Italie. Mais j'sais pas, j'doute.

Où sont les autres ?

Seul. Jamais j'me suis senti aussi loin des Balkans. Aussi loin d'chez moi. J'suis déjà allé en Italie. J'adore l'Italie du Sud. C'est accueillant. Beau. J'suis sûr que ça t'plairait. J'ai vu la Grèce aussi. Et pleins d'autres endroits sympas. L'Kosovo, par exemple. Le monde est si vaste.

Maintenant, j'ai compris, j'suis loin des Européens. À croire que personne n'veut d'Albanie…

Et les Amerlocs ? Bush avait dit qu'il nous aiderait. Que les États-Unis seraient avec nous. Et en tant que membre de l'OTAN, on ne s'serait plus seuls… Que des promesses.

Tant pis, j'continuerai ma route, seul. Tant que mon peuple est là. Ça va.Tu pourras rester avec moi s'tu veux. On aura du boulot à tout reconstruire. À donner à l'Albanie, une seconde chance. Un jour, j'suis sûr que l'monde sera meilleur. C'est un peu comme l'histoire de Noé. Un truc grave arrive, on recommence. Et une nouvelle histoire s'écrit…

Quand ça ira mieux, on verra des colombes blanches voler dans un ciel immaculé.

Tu t'es rendormi. Petit, tu es si pâle, tes yeux sont clos. Tu restes muet. Tu es parti pour le monde d'rêves. Pour toujours. Et comme tu t'réveilleras pas, j'préfère partir.

Ouvrir la porte.

Sortir du Bunker.

L'Italie, c'pas trop loin.

Mirë u pafshim. Fais de beaux rêves. »


 
Derrière l'écran

 


Pseudo : ALBATOR. J'suis un DC.
Âge : 19 ans et pas toutes mes dents.
Sexe :
Comment avec-vous connu le forum ? Par des gens malsains.
Que pensez-vous du forum ? Franchement, il envoie du pâté.
Quelle est votre disponibilité ? Plutôt le soir. Assez souvent.
Code du règlement La zombification permet de jouer au lancer de bras !
Autre chose ? CAPITAINE CROATIE, TU N'ES PAS DE NOTRE VOIE LACTÉE ♫ Petit big-up au gentil Croate pour sa patience et ses folies. Et sinon.
Selon Poképedia, « Vendetta est une attaque offensive de type Combat introduite dans la troisième génération. La puissance de Vendetta double si le lanceur est touché dans le même tour avant d'avoir pu lancer l'attaque. »
… Love love.
© Ju de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 85
Localisation : Ailleurs
Beast Inside
Croatie

Mon statut
Mutation: Berserk
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Albanie | « Albania, the last secret » Dim 17 Jan - 22:18
LE BRO LE BRO LE BRO *ahem*
Trop de slaves tu comprends, pour une fois qu'y a d'la famille du coté d'Illyrie.

Tu gagnes
- Une matraque
- Un drapeau
- Du fil et une aiguille pour recoudre les gens
- Des jumelles

Edit : quelques points a corriger, je retire la couleur mais ca sera ce kit

__________________


 

Hrvatska nam pjesma leti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Date d'inscription : 18/03/2015
Messages : 46
Localisation : Milan ! ~
Portugal

Mon statut
Mutation: Alchimie
Expérience: 50/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Albanie | « Albania, the last secret » Lun 18 Jan - 0:23
Rebienvenue weeee <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Date d'inscription : 10/02/2015
Messages : 76
Kings never die
Prusse

Mon statut
Mutation: Mimétisme
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Albanie | « Albania, the last secret » Lun 18 Jan - 10:32
Léa qui était trop pressée de te valider, je meurs

Re-bienvenue hehe ♥

__________________

I can't hear you over the sound of my awesomeness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Date d'inscription : 17/01/2016
Messages : 6
Albanie

Mon statut
Mutation: Purification
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Albanie | « Albania, the last secret » Mar 19 Jan - 20:20
Ahah, les petits détails seront modifiés dans la semaine, pas de souci !

La mutation sera sans doute à (re)confirmer et à ajuster ! ~

( Et merci pour les messages de re-bienvenue o/ )

EDIT 19.I :
• Est-ce clair pour la mutation ?
• J'ai rajouté des petites choses pour la partie " histoire "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Albanie | « Albania, the last secret »
Revenir en haut Aller en bas

Albanie | « Albania, the last secret »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Vendetta, crimes, traffic et charmants paysages - Albanie
» [ROSA] Les talents des Amis Secrets
» « Que tu sois Albanais, Kosovar, Macédonien ou Serbe, quand Mère Teresa parle, tu la ferme. » || République d'Albanie [Fiche terminée]
» Albanie & compagnie
» Albanie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia : Edge of Eternity :: Nos viesNos vies :: Présentations :: Présentations validées-