Partagez|

Oups my bad... but! i'm the hero ! i'll save you guys ! [en cours :20%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 29/10/2015
Messages : 40
États-Unis

Mon statut
Mutation: Super-vitesse
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Oups my bad... but! i'm the hero ! i'll save you guys ! [en cours :20%] Jeu 19 Nov - 1:08
APH : Edge of Eternity
Alfred F. Jones

 
"Le vrai courage n'est pas de savoir quand supprimer une vie, mais de savoir quand en épargner une."


 


 
Présentation

 


« Hey !
Je m'appelle Alfred F. Jones et l'on me surnomme Le héros Hein? Je me trompe? Je représente Les Etats-unis d'Amérique -AMERICA FUCK YEAH-. On peux dire que le 4 Juillet qui est aussi mon indépendance! Y a de quoi fêter ce jour là ! Je suis un mec...et toi ta besoin de lunettes haha. Je suis Hétéro et actuellement Célibataire. J'ai l'impression de m'inscrire sur un site de rencontre...Well.  Mon principal défaut est Prétentieux et ma qualité majeure est Vif d'esprit. »

Taille : 1m78
Poids : 70kilos
Mutation : Super vitesse :
Le sujet peut courir jusqu'à une vitesse de 80 km/h, voire 100 km/h sur une courte distance. Il peut atteindre sa vitesse moyenne de 80 km/h en quelques secondes, il lui suffit de prendre un peu d'élan. Pour le freinage c'est pareil, il ne peut s'arrêter nette sans se foirer la face au sol! un peu comme une voiture il lui faut une certaine distance pour pouvoir s'arrêter complètement, ce qui donne parfois d'assez droles dérapages. Utiliser son pouvoirs dans ses limites use toute son énergie, c'est pourquoi il ne peut le faire que sur une distance courte. Il pourrait se forcer, oui, il le pourrait, mais le vrai problème sont ses muscles. Ils ne pourraient soutenir le rythme trop longtemps et la douleurs se ferait vite sentir. Se déchirer un muscle dans cette situation n'est vraiment pas recommandé. Plus il court, plus il brule des kalories et plus il en brule, plus il a faim... c'est un effet secondaire comme un autre hein !  

Arme de prédilection : arme de mêlée
crédits


 
Physique

 


Alfred? C'est une tête blonde très bruyante qui a un mégaphone à la place des cordes vocales. Fonctionnant à la pile nucléaire, il est simplement infatiguable ! C'est un jeunot aux poses héroiques piquées du dernier Marvel sorti. Alfred c'était aussi un grand mangeur un peu lourd mais pas gros. Et puis, lui au moins, il avait de la réserve en cas de pénurie ! Son corps lui dit merci !
Alfred, il a du caramel dans les cheveux. Un joli blond doré qui brille au soleil comme la chevelure d'un super-saiyen, sauf que lui ca ne défie pas la gravité. Ah si, il y a cette petite mèche rebelle, cette antenne comme il me plait de l'appeler, qui crie au Freedom en se levant bravement sur le haut de son front. Les cheveux courts derrière, forme sur le devant une frange repoussée sur les cotés. Sa coupe, il l'aime bien ! Car face au vent, ils volent et ça c'est la classe! Sur son front il y a une paire de lunettes de protection. Fini les belles et fines lunettes sur le nez, Il a vite compris que courir à 80 km/h les yeux fermés c'est une fausse bonne idée. Elle parait bonne aux premiers abords ! On se protège du vent et de la poussière, mais pour éviter les obstacles c'est tout de suite une autre histoire. Ces lunettes de protection ont fait fureur à leur sortie aux USA. Et la nation fut l'une des premières à s'en procurer un exemplaire. Attachés autour de sa tête comme des lunettes de plongée, elle lui permette une meilleure visibilité... au final ce sont juste de banales lunettes de moto, remise au goût du jour. Derrière ces verres, deux yeux bleus, scintillants d'inconscience et de confiance en soi... un peu beaucoup trop de confiance en soi cela dit.

Le visage d'Amérique c'est affiné. Quel dommage! Ses joues lui allait si bien ! Mais au moins sa balance se plaindra moins. Mais ne vous y trompez pas, il retient toujours le record du nombre de Mashmallows enfournés en bouche. Bon faut dire que des Mashmallows on en trouve plus vraiment. Mais le visage d'Alfred n'est pas le seul à avoir perdu en rondeur. Des kilos il a dû en perdre pas mal. Son pouvoir très gourmand en énergie est un premier facteur de sa nouvelle ligne. S'il dépasse les limites de sa fatigue, c'est dans la graisse qu'il utilise le carburant pour faire fonctionner la machinerie. La seconde raison ? C'est que les MacDonald ont étrangement fermés les uns après les autres et que ce n'est pas les rations de survie qui lui redonneront ses poignées d'amour.

Quand à son style vestimentaire... hé bien il y a du bon à être américain et encore plus à être la nation des Nations Unis d'Amérique. Il pû assez aisément se trouver de quoi se protéger. Des gants, gilet de combat rudimentaire, un peu vieillot, mais toujours utile en combat rapproché ! Pantalon en tissu renforcé et évidemment ... évidemment ... une paire de Ranger! Faut pas déconner ! Et puis il a gardé sa vieille veste à fourrure. Elle n'a plus guère d'allure, le cuir abîmé, troué, mais c'est comme l'oreiller doudou de Russie, il ne peux pas s'en passer.

Comme tout le monde, il a été marqué par les évènements et à dû se sauver la peau des fesses. Mais notre grand héros grande gueule et sans peur, sait vendre cher sa peau et jusque-là, c'est une victoire quasi-totale puisque seules quelques blessures furent assez profondes pour laisser des cicatrices parsemer son corps. Il a perdu beaucoup de sa grande force titanesque, se trouvant simplement au dessus de la moyenne, l'état de son pays ayant un effet bien néfaste sur sa condition. Mais tant qu'il peut battre Russie au bras de fer, notre héros et très content !


 
Caractère

 


Réfléchir ? C’est quoi ? Ca se mange ? Non, Al’ aime foncer dans le tas. Il est vif d’esprit, déteste passer trop de temps à penser à ce qu’il faut faire. De toute façon, franchement, mais qui irait créer une stratégie alors que l’ennemi est JUSTE devant toi ? Nom d’un hamburger ! Allez allez, on fonce, on tape, on se jette. Il faut être actif dans la vie, sinon on grossit, les amis. De toute façon, on ne fait pas réfléchir un héros, c’est bien connu, ces gens sont juste fait pour la gagne, la victoire, pour l'action ! Et c’est parfois ce qui peut causer leur perte. Mais, on ne peut pas mettre ‘’ America ‘’ et défaite dans la même phrase voyons. Amérique est aussi inconscient. C'est le premier à se jeter dans une bagarre, sans jamais regarder ses arrières et il en paie souvent les conséquences. C'est un irresponsable. Qu'importe ce qui arrive après, l'important c'est d'y arriver maintenant. Sauf qu'il faudrait peut-être penser à ta Nation et à celles qui t'entourent au lieu de toujours tout centrer sur toi. Vraiment, l'égocentrisme, c'est dégueulasse.

Alfred, il se prend pour le nombril du monde. Eh oui, après tout, il est parmi les premières puissances mondiales. Sa Nation, c’est la Best of the Best, cherchez pas plus loin, c’est lui, le meilleur. Quel que soit le sujet de conversation ou la situation, tout doit absolument revenir à lui. Il pense beaucoup à sa personne, et alors ? C’est parce qu’il le faut ! Faut s’entretenir dans la vie. Il est juste absolument bloqué sur son pays et sur lui-même, c’est pas un drame... Oui, ça lui a valu plein de mauvaises choses, mais lui, il garde que le bon truc en tête, alors il avance sans regarder ce qu'il abandonne, qui il blesse. Trop penser à lui lui aura valu des ennemis, il en est pas conscient. Enfin, c’est ce que tout le monde croit. Mais ce que tout le monde croit n'est pas forcément une réalité pour Alfred. Parce que s'il ne le montre pas forcément, il a conscience de bien des choses derrière des faux semblant.

Alfred est prétentieux. Il aime se vanter et ne se gênera pas pour le faire. Il accompagnera d'ailleurs toujours ses vantardises d'un rire à faire basculer la Statue de la Liberté. Alfred est très patriote, sa Nation, c'est sa troisième passion. Après faire les héros et manger. Il parlera toujours, et ce même si vous n'y avez fait aucune allusion, de ses très chers Etats-Unis. Après tout, son pays, c'est le meilleur, le plus beau, le plus grand, le plus intelligent, etc. Et si vous êtes pas d'accord ben c'est pareil.

Ce qu'aimait beaucoup Alfred avant l'écroulement de leur ère, c'est manger! Il n’y a rien d’autre à dire. Il bouffe ou plutôt, bouffait, tout le temps, jour comme nuit, il suffit juste qu’il soit réveillé. C’était rare qu’il ne parle pas la bouche pleine et ca c'est une grosse différence à aujourd'hui. Parce qu'aujourd'hui, il ne peux plus ponctuer ses phrases par l'engloutissement d'un hamburger dans le gouffre qui lui sert d'estomac.. ni même aspirer bruyamment la fin de son Coca. La diète fut vraiment très dure pour l'américain et il lui arrive encore de pleurer sur le bon souvenir de ses MacDonalds. Parce qu'il faut le dire les rations de combats et les boites ça n'a pas le même goût... .

Qu'est ce qui serait à rajouter sur Alfred ? ... ha oui! il est envahissant. C'est très énervant pour les autres. Demandez donc à Canada : Matthew doit en avoir ras la feuille d'érable d'avoir toujours ce foutu américain dans les pattes. Il ne se gêne pas pour squatter chez les autres sans demander de pré-avis. La porte doit toujours lui être ouverte, après tout, c'est le héros, non ? C'est pas à lui qu'il faut demander un visa !  

Tiens, nous y voilà. Il se prend pour un héros. Il a trop lu de bandes-dessinées avec Superman, Batman et toute la clique, alors il veut être comme eux, c'est normal. C'est ce qu'on pourrait se dire. Mais Amérique à toujours été doté d'un grand sens de la justice. Et il veut bien faire vraiment, mais parfois sa notion de justice se heurte à celle des autres. Car oui c'est lui qui désigne les méchants. Tiens un exemple : le Communisme c'est pas bien. A partir de là le calcul a été vite fait, il a combattu le communisme.

England, c’est son presque-père, il l’a élevé et même si Alfred le nie, il a fait de lui ce qu’il est aujourd’hui. Sans son éducation, sans tout ce qu’Arthur lui a donné, jamais il n’aurait pu être aussi grand qu’il l’est aujourd’hui. Quand il a prit son envol, ça a été un déchirement, des deux côtés. Arthur qui perd le petit Alfred et le grand Alfred qui perd le grand Arthur. Ça lui a fait mal, oui, mais il n'y pense que très rarement, souvent à l'approche du 4 Juillet. Mais que regrette t-il vraiment ? Même lui ne sait pas trop. Car maintenant, il est désormais une Nation à part entière, qui a retiré la cuillère d’argent anglaise de sa bouche, voilà tout. Mais peut-être qu'il a conscience qu'Indépendance il a reçu, Se démmerder à présent il se doit. Et quand on se rend compte qu'on a grave foiré et mit le monde sans dessus-dessous, C'est seul qu'il doit faire face. Mais non ! Amérique garde le moral et le sourire. Car il y a un héros en ce monde et que tout sera un jour réparé ! Il y a pensé! c'est bien de chez lui que vient la plupart des films catastrophes.

Matthew, c’est son jumeau. Il profite un peu de leur ressemblance physique pour ne pas faire face à ses problèmes. Niveau caractère, ils n’ont pas beaucoup en commun. Et même si Canada est un peu effacé, que les autres le remarquent si peu, quand ils jouent tous les deux au base-ball, c’est une vraie partie de plaisir. Il gagne toujours ! Alors évidemment, ça flatte son égo. Mais gagner contre son frangin, c’est pas forcément génial, hein. Et des fois, Alfred s’en veut de voir à quel point Canada est planqué derrière lui, dans son ombre. Et il se dit que si le canadien lui parle encore le lendemain, il a de la chance. Parce qu’un frère, c’est précieux et qu’Alfred ne supporterait peut-être pas de perdre à nouveau quelqu’un qui lui est cher.

Et c'est là qu'on va parler de la conscience d'Alfred. Comme dit plus haut, Amérique s'est construit un petit piédestal où il se sent le meilleur, le plus fort.  Mais Amérique est à la hauteur de ses acteurs. C'est un bon comédien et c'est derrière toute cette personnalité excentrique que se cache une petite boite à problèmes. Dans cette boite il y a tout ce qui l'ennuie, l'embête, le chagrine, l'énerve. Il met tout ça à l'intérieur et y retourne de temps en temps. Jamais devant témoins ! Non ! C'est sa Batcave à lui et personne ne doit découvrir la planque d'un héros n'est-ce pas? L'image qu'il veut se donner est celle d'une nation sans faille, qu'il peut gérer à la perfection tout les soucis du monde, qu'il est cette grande puissance mondiale. Mais c'est pas si facile hein Alfred. Comme tout le monde il ressent la pression, le doute et même la peur. Mais dès qu'ils viennent lui titiller le creux de l'oreille, hop! Dans la boite cachée au fond de la Batcave. Puis parfois, il sort cette boite, fait le tri, se rassure, réfléchit. Puis il la range et revient à l'assaut et on pourrait presque l'entendre chanter "je vais bien, tout va bien, je suis gai tout me plait ! ".

Mais depuis peu, enfin "peu", ça fait maintenant plusieurs mois, que la boite a débordé et que les soucis se sont étalés et ont envahi son esprit. Comme tout le monde, il se sent démuni face à la réalité de leur monde. Il a perdu le contrôle, autant sur les mutations que sur lui-même. C'est allé trop vite pour qu'il ne puisse s'adapter. Mais même si le poids se fait lourd, il saura le porter ! Et avec le sourire s'il vous plait ! Allez en avant ! Vive les Etat-Unis !  L'avenir revient aux audacieux...


 
Histoire

 


Qu'il est tout fier et fanfaron notre Américain. On dirait un Paon pendant la saison des amours. Il est impossible d'échapper à cette bombe d'énergie positive qui ne retient en aucun cas sa joie et se vante comme jamais qu'il est le meilleur, le BEST des BEST, qu'il a révolutionné le monde et le genre humain. EEEh, oui ! Rien que ça ! Parce qu'après tout à qui on doit la découverte des découvertes de tout les siècles réunis ? Aux Etats-Unis et à ses têtes chercheuses scientifiques. Parce que oui hein, c'est pas Alfred lui-même qui a bossé sur le projet. Même si l'idée de base est bel et bien le genre d'idées farfelues qu'il pourrait avoir pour je cite "sauver la planète de tous ses maux.". Les mutations génétiques, la victoire de la science sur la nature. Marvel au placard aujourd'hui le superhéros ça peux être toi ! Une grande force titanesque, une super vitesse, le contrôle des éléments. Les X-mens ne seront désormais plus que des êtres normaux. Aujourd'hui la science apporte au monde la possibilité d'améliorer l'humanité.
Amérique est comme un enfant à Noël. C'est un rêve qui se réalise là. Et il trépigne d'impatience de pouvoir annoncer officiellement la réussite des recherches et bientôt la commercialisation de ce trésor de la génétique. Une nouvelle ère s'offre à eux. Et ceci grâce à qui ? A bibi ! Ha ça oui, Amérique à de quoi avoir la tête haute...

Son pays fut le premier à bénéficier des mutations. Les américains se jettèrent sur cette nouveautés comme des groupies sur leur boys-band préféré. Des mutations naissent de vrais Supermans, des Flashs et d'autres réincarnations d'héros emblématiques de l'Amérique. L'engouement fut total, mais bien vite ces nouveaux firent partie du quotidiens, la vie s'en trouva changée. Et ce en bien d'après Alfred. Alors que les mutations furent acceptés avec succès par l'Europe et les autres continents, Etats-unis, lui découvrit avec une joie non feintes, son tout nouveau pouvoir. sa pensée pensée fut "TROP COOL" ! sa seconde fut "I'M A HERO ! " et sa troisième "j'sais pas comment ça se fait mais c'est TROP COOL ! " et les suivantes se faisait toutes aussi endiablées et enthousiastes. Alfred aurait dû se méfier, il aurait dû se poser des questions. Oui... Alfred aurait dû réfléchir à deux fois avant de répandre sa nouvelle découverte dans le monde entier. Car oui Alfred, c'est comme la cigarette électronique ou même les téléphones portables... avec le temps on découvre des effets pas tellement joli-joli...

Mais qui aurait put prévoir tout ça ? Tout le monde avait été très enthousiaste face à ces mutations! Amérique le premier et jamais il n'aurait imaginé avoir déclenché le début de la fin. Tout allait bien! Amérique profitait de son heure de gloire avec délice! Lors des réunions il n'hésitait jamais à remettre sur le tapis que tout ça c'était grâce à lui, à son équipement ! Il laissait entendre à qui voulait bien l'écouter qu'il avait changer le monde! Oh oui Amérique sois en sûr tu l'a bel et bien changé.
C'est à Kansas City, qu'une étrange créature fut trouvée. Très agressive avec des facultées semblables aux mutations. Il fallut l'abattre, pour la sécurité des habitants mais surtout pour l'étudier. Les résultats de l'autopsie étaient aussi formels qu'effroyables. Alfred eu un instant de doute. Une mauvaise réaction? Une erreur lors de l'opération? Quoi qu'il en soit, il avait été décidé d'étouffer l'affaire alors il répétait simplement avec naïveté que ce n'était qu'un incident! juste un petit incident que c'était un peu triste, mais qu'il avait peut-être une allergie ou une pathologie bizarre? Ouai! pas de panique ! Tous semblaient d'accord avec ça. Alors cet "incident" fut vite oublié.

Ce manque de vigilance, le manque de recherches vis-à-vis de cette créature, coûta une ville entière à Amérique. San Diego, une ville pourtant bien éloignée de la première. Cette créature fut de retour. Un massacre qui laissa choqué la jeune nation insouciante qui senti une sourde douleur dans sa poitrine. Seuls quelques survivants en ressortirent, aidés par les forces armées qui ne purent sauver que ces quelques vies. C'était pourtant une grosse ville, mais tout avait dégénéré à une allure folle. Déplorer un nouvel incident? ... non... Alfred commença enfin à se poser les vraies questions. L'inquiétude commençait à naitre. Seattle, San Francisco, Los Angeles, même Chicago. Et ce n'était que le début... Il comprit... trop tard, que cela ne s'arrêterait pas. Ces choses apparaissaient partout sur le territoire. Malgré l'état d'alerte, l'armée déployée dans chaque ville, toutes les mesures prises par le gouvernement se trouvèrent insuffisantes. Les premiers camps provisoires furent créer, d'abord pour accueillir les survivants. Construits loin des villes, ils se pensaient en sécurité, mais les camps les moins protégés furent à leurs tours ravagés. Le pays devait s'organiser et vite. Et Amérique... Oh... Alfred, chaque ville perdues était une douleur supplémentaire. Tombé de haut, la frustration de la nation est à son comble. Son pays est hors de tout contrôle et c'est les nerfs à fleurs de peau qu'il assiste même sur le terrain. Aider, sauver autant de vies que possibles. Rejetter la crainte, garder la tête haute. Il est Amérique, il est un héros... un héros. Tout s'accéléra. Il fut ébranlé de savoir que le virus avait franchi les frontières, Ce fut Canada le premier qui sonna l'alerte. Puis ce fut l'Amérique du Sud. Inarrétable, il atteint finalement l'Europe pour continuer sa macabre propagation.

i'm so sorry.

Il a merdé, tout a merdé et il se retrouve coincé avec une invasion de mutants. Le SDG, c'est ainsi que fut nommé ce virus. C'est son peuple qui se transforme, qui mute et des laboratoires encore épargnés furent tous rediriger sur des recherches urgentes sur ce virus. L'amérique n'avait pas baisser les bras. Le pays luttait, il s'organisait. Après le choc, après la crainte, après la douloureuse réalisation d'être responsable, C'était aujourd'hui la volonté de sauver tout ce qu'il pouvait, une résolution forte qui le caractérisait si bien.

God bless America!

Alfred gardait contact avec son frère. Les communications fonctionnaient encore plutôt bien. Ils se donnaient des nouvelles. Alfred était plus qu'inquiet pour Canada. une vilaine petite voix diabolique lui répétant sans cesse au creux de son oreille que c'était sa faute. Que maintenant le monde était touché. "ta faute ta faute " et très étrangement il lui semblait que cette voix avec des ressemblances frappantes avec celle de Russie. Brrr, très désagréable ! Ce n'était que son imagination, mais il y avait de quoi s'arracher les cheveux! Il voulait simplement s'assurer que Canada tenait le coup et le rassurer aussi! Qu'il trouverait une solution, qu'il restait de l'espoir et qu'il pouvait compter sur lui! Lorsqu'Alfred parlait avec Canada, il souriait et il semblait même que rien n'avait changé. Il parlait. Beaucoup. Vraiment beaucoup et très vite aussi. il avait un timbre de voix confiant, ordinaire. C'était hypocrite, mais devant les autres c'est ainsi qu'il gérait la situation. Qu'est ce qu'on penserait des USA s'il baissait les bras? Si l'on découvrait que ses encouragements étaient autant pour lui-même que pour Canada?

i'll will survive!

Alfred essayait d'avoir des nouvelles du reste du monde. Même si la plupart du temps il restait centré sur sa propre situation, il avait tout de même une pensée pour Angleterre, France, Corée du Sud, Chine... tout le monde au final. Il hésita un long moment à contacter Russie, il le fit un peu à contrecœur, pour ne pas dire totalement contre son gré. Eh bien ! Great! il aurait put très bien s'abstenir de cet effort! Aucune réponse du Russe, rien ! Silence Radio! Qu'il se débrouille le communiste!
Tout allait mal. Retranché dans une base militaire transformé en camp de réfugiés, la situation allait de pire en pire. Le temps entre chaque transmission avec canada se faisait de plus en plus long et cette situation précaire ne pouvait durer indéfiniment. Il avait aussi perdu contact avec les centres de recherches à l'exception d'un et enfin... Amérique commençait à être à court d'idées. Il sortait souvent hors du camp, prenant des risques. Il aidait les groupes de survivants qu'il croisait, il usait de son pouvoir pour franchir de grandes distances rapidement, il cherchait... quoi ? lui-même ne saurait vraiment le dire. Peut-être un indice, une piste, une solution à laquelle il n'avait pas encore pensé. Face à ses responsabilités, Face à ce qu'il a déclenché, c'est l'impuissance qui l'étouffe. Mais l'espoir est toujours là. La volonté américaine est toujours présente comme une petite flamme. Celle qui lui à offert son indépendance, celle qui lui a toujours permis d'affronter les obstacles. Parfois il devait se battre... achever des mutants, des personnes en pleine transformation. A chaque fois qu'il trouvait un de ces américains avec encore une once d'humanité, il demandait pardon... et abrégait leurs souffrances. Silencieusement il se promettait, qu'il mettra fin à "l'apocalypse".

I'll save you all

Il se trouvait pourtant dos au mur. il n'avait plus beaucoup d'options. Toutes communications avec Canada avait été coupées. Allait-il bien? Peut-être s'était-il réfugié ailleurs? Il pense se souvenir de l'avoir entendu parler de l'Europe, brièvement. Que ça s'organisait là-bas. Il n'avait pas plus d'informations. S'il n'était plus chez lui, Amérique espérait qu'il soit en sécurité. Lui-même devait prendre une décision. Il ne voyait que deux options. Rester ici et continuer à lutter jusqu'à la toute fin, chercher une solution seul, comme il avait originellement l'intention. La seconde option, traverser l'Atlantique d'une manière ou d'une autre pour rejoindre l'Europe, sans avoir la certitude qu'ils aient vraiment pû s'organiser. Qu'ils aient survécus, ça l'américain n'en doutait pas. Rien qu'Angleterre! On ne met pas en déroute un Anglais si facilement. France! Un pays trop fier pour se laisser faire. Bon, c'est très bien tout ça, mais il ne faut pas oublier qu'arriver en Europe, il devra encore les trouver. C'est un pari risqué, voir suicidaire. Mais le choix fut vite fait pour l'Américain. De nature fonceur, peu réfléchi, pour lui, il n'y avait qu'un choix possible ! Tenter sa chance en Europe! Il se motiva d'autant plus lorsqu'il pensa avec un sourire comme il n'en avait plus eu depuis un moment, qu'ils devaient l'attendre! qu'ils devaient avoir besoin de lui, besoin d'un sauveur! Sûr de sa pensée, il rassembla ses quelques affaires, glissa ses lunettes de courses sur le front et se lança dans la préparation de son voyage jusqu'en Europe!

WELL! premier problème en vue! comment s'y rendre? hahahaha bonne question ! Bien sûr qu'il n'y avait pas pensé tout de suite! Mais il savait pas encore courir sur l'eau et puis bon ce serait vraiment trop fatiguant ! Faire la planche jusqu'à l'Europe ? Bah le temps qu'il arrive il sera sûrement le dernier survivant à moins qu'il se noie en route! un bateau ? pas assez rapide. Alors quoi ? Mais oui ! ça y est! Un avion bien sûr! Amérique se lança à la recherche d'un avion avec assez d'essence pour faire le voyage. C'est en faisant jouer les relations, en forçant un peu les choses comme le bourrin qu'il est, qu'il réussit à se dégotter un petit avion militaire dans une base abandonnée. Il dû briser des crânes de mutants aidé d'un groupe. ayant un peu forcé la main a un groupe de militaires pour cette opération : "Nan je veux pas ce vieux tacot, mais cet avion là! quoi les mutants? bah on les bourres, c'est cet avion là que je veux ". mais il finit par l'obtenir son petit joujou. C'est ainsi qu'Etat-Unis s'envola pour l'Europe.

I COMIIIIING GUUUYS!

Le voyage jusqu'en Europe ne fut pas si facile que l'aurait cru Amérique. Il ne pouvait se reposer, seul pilote à bord, ces petits bijoux de technologies militaires demandent de la concentration. Heureusement, Alfred est loin de baisser les bras comme ça et réussit sa traversée. Il poussa même l'engin jusqu'à ses dernières gouttes d'essence pour gagner du terrain, qui serait de la distance en moins à franchir de ses propres moyens. Finalement, il attérit au coeur de la France. Il ne fut pas surpris, mais tout de même très peiné de voir qu'ici aussi le chaos avait remplacé la vie. Il abandonna l'avion et la première chose qu'il fit c'est de trouver un abri où manger -très important!-, se reposer et établir son prochain plan d'action! Un gros sac sur le dos ayant emporter tout ce qu'il pouvait de la base américaine, il marcha, trop fatigué pour courir et trouva enfin au début de la nuit une maison qui semblait vide. il s'enferma dans une pièce dont il barricada la seule entrée. Il se restaura, se félicitait de sa réussite jusqu'ici puis avant de dormir vérifia son arme. S'il avait une arme à feu de poing, ses munitions elles; étaient limitées. Avant de s'endormir, il pensa avec un sourire que bientôt il reverrait les autres. Il était impatient! La traversée de l'Europe fut un challenge de niveau pour le ricain. Il dû d'abord se repérer, savoir ou il se trouvait exactement, alors imaginez Amérique chercher désespérement un point de repaire dans un pays qui n'est pas le sien et que donc évidemment il ne le connait pas du tout. Ce qu'il connait lui c'est la tour Effel c'est tout. Tout ce qu'il sû faire, c'est partir vers l'Est! On verra bien sur la route hein ! Pourquoi se prendre la tête? De toutes manières il ne savait même pas où aller, alors qu'importe le chemin emprunté! Il se lança ainsi dans l'aventure à l'aveuglette. Il usait de son pouvoir pour aller plus vite, lorsque le temps lui semblait long ou qu'il voulait semer des mutants. Il voyagea deux longs jours sans croiser un seul humain sain. C'est le troisième jour alors qu'il faisait une pause en vidant une nouvelle ration emmené dans son sac qu'il vit, au loin, trois personnes. Cette soudaine preuve de vie, lui fit oublier toute faim et fatigue. Il les appellaient en agitant les bras et réussit à attirer leur attention. Leurs réactions furent moins accueillantes. La méfiance, les nerfs à vif, pointant même un canon sur la nation américaine, ils se laissèrent quand même approcher, mais ils étaient prêt à se défendre. Amérique lui, bien content d'avoir trouvé des survivants, s'extasia de longues minutes et les invita même à partager un repas. Il sacrifia ainsi deux rations que les trois survivants se partagèrent. Cela détruisit la méfiance des français à son égard. Bien vite les questions sur la présence d'un Américain en Europe, surtout qu'il n'y a plus de moyens de rejoindre l'autre continent fusèrent. Que faisait-il là ? seul? Aussi bien préparé? Amérique s'empressa de répondre à chacune d'elle avec son enthousiasme retrouvé. Cette rencontre avait réchauffé son coeur et il était heureux d'avoir des personnes avec qui bavarder même si c'était temporaire. Il leur expliqua ainsi, qu'il était venu ici pour rejoindre des amis, qu'ils s'étaient peut-être réunis dans un endroit spécial, un lieu de rendez-vous. Que son frère s'y trouvait peut-être aussi. Que c'était une rumeur. Mais qu'il était perdu et qu'il ne savait pas du tout ou chercher hahahaha.

Il pensa bien vite que le ciel lui-même lui avait envoyé ces trois-là. lorsqu'il parla de cette rumeur, ils lui répondirent qu'il y avait bien eu une rumeur qui circulait un temps sur les radios. Qu'ils n'étaient pas sûr, mais que c'était sensé se trouver en Italie. l'ITALIE! Hé bien voilà! il sait ou chercher maintenant! mais heu... c'est par où l'Italie ? Les français qui eux souhaitaient rejoindre les leurs dans un camp de réfugiés qui était dit : sûr, lui expliquèrent tout de même le chemin à prendre avant de repartir, non sans remercier l'américain pour le léger mais généreux repas. Les voir partir aussi vite après quelques heures de discussions fit soupirer Amérique. Il aurait aimé avoir plus de compagnie. Mais c'est avec détermination qu'il se remit lui aussi en route. Deux rations contre des informations importantes, il s'en sortait pas trop mal !

Sur la route pour l'Italie, il affronta les intempéries, les mutants, la fatigue, les blessures qu'il récoltait parfois. il dormait parfois dans des endroits peu sûrs, mais prennait ces risques comme nécessaires et pas très importants par rapport à sa mission principale. Son sac se vidait peu à peu de ses provisions, bandages et munitions. Il suivait toujours la route indiquée par les survivants et finit par croiser un panneau italien. Ca c'est une bonne nouvelle ! Il aurait presque dansé de joie s'il n'était pas fatigué d'avoir un peu trop abusé de sa mutation. Maintenant qu'il se trouvait en Italie il devait trouver ce fameux lieu. Il se croyait sur la quête du Graal là ! Il se rendit dans une ville. Si il y avait plus de risque de croiser des mutants, c'était aussi le meilleur endroit pour trouver des informations. La ville tout aussi désolée que son pays, le laissa, la gorge serrée. C'est en traversant l'Europe qu'il se rendait vraiment compte de l'ampleur des dégats. Tout ça... est-ce.. est-ce vraiment sa faute? Est-il responsable de ce chaos ? tous ces morts.. ces vies transformées en monstres. Alors qu'il observait la ville Italienne, marchant lentement dans les rues abandonnées, ses jambes et son corps tremblaient. Il n'avait jamais voulu ça. ça ne devait pas se passer ainsi. NO. Ce n'est pas encore la fin. Ce n'est pas fini ! Tant qu'il y a des survivants il y a de l'espoir! Allez Alfred F. Jones! T'es les Etats-Unis d'amérique ou pas?! Trouve les! Et ensuite tu pourras trouver une solution, tu pourras réparer tes dégats, l'erreur de ton insouciance. Tu sauveras le monde, comme dans tout tes films américains à catastrophes! GO GO HERO!
Alfred traversait toujours la ville. Il ramassait les journaux qu'il trouvait, cherchant une information là dedans. Mais l'Italien c'est pas sa tasse de coca! Il avait quelques petites notions, trèèèès petites, des mots que les frères italiens répétaient beaucoup aux réunions. Il finit par abandonner, quand il entendit le grésillement d'une radio. son sang ne fit qu'un tour et il entra dans le magasin ou se trouvait la petite radio derrière le comptoir du vendeur. Rien d'autre que le grésillement se faisait entendre. Amérique balaya toutes les ondes, ce, plusieurs fois jusqu'à entendre une voix. c'était peu compréhensible, parasité. Ca ressemblait à un vieux message enregistré, puisqu'il l'écouta jusqu'au bout et ce dernier après quelques secondes de silence se répéta en boucle. Amérique l'écouta longuement cherchant à déchiffrer cette voix qui avait l'air si familière. Une belle moue de concentration sur le visage Alfred compris surtout un mot. Le nom d'une ville d'après ses rares souvenirs géographiques de l'Europe -quasi inexistants-. Milan? ce serait une piste... Ce message n'est sûrement pas là pour rien. Et puis si ce n'est pas l'endroit qu'il cherche, il trouvera sûrement quelqu'un qui pourra le renseigner! Aller! un indice reste un indice! Autant y aller que rester à fixer cette radio au bout de sa vie. De là il se mit à courir, courir très vite, prenant l'autoroute de toute manière plus pratiquée, pour trouver le panneau qui l'amènerait à Milan. Dès qu'il trouva la direction il suivit simplement la route, courant à en perdre haleine à quatre vingts à l'heure sur l'autoroute. Il croisa des mutants auquel il ne fit guère attention. Les plus collants furent abattus par un par un américain déterminé. Si près du but, il ne se laissera pas distraire ni ralentir. A courir ainsi il dû faire plus de pauses et vida le reste de ses provisions. c'est un risque suplémentaire qu'il prit, pensant qu'il pourrait toujours échanger certaines de ses affaires contre de la nourriture si le lieu auquel il se rendait n'est pas le bon.
Le BIP BIP humain, finit par ralentir tout de même l'allure... c'est que c'est plus loin qu'il ne l'aurait cru Milan ! pfiouuuuu... Et la nuit qui tombe.. tant pis, ce n'est pas le moment de s'arrêter. Il continua sa route, ignorant les signaux que lui envoyait son corps. Si proche... bientôt. Encore un effort. C'est... qu'est ce que c'est? Alfred se stoppa, retira ses lunettes de son nez, les glissant sur son front et regarda au loin. C'était assez petit, mais ca semblait habité. Alfred avait un gros doute. Serais-ce ici que les nations se rassembleraient ? Ca à l'air si petit.. Leur situation est si précaire que ça? Bon autant aller vérifier. Au fond de lui, Amérique espérait se tromper. Pourtant plus il s'approchait, plus il avait le sentiment lourd que cela ne pouvait être que là. Il avait suivi les panneaux jusqu'ici. Il est étourdi mais pas aussi idiot pour se tromper en suivant des panneaux. Bon... Voilà la fin du voyage. Le voilà face à la porte de son dernier espoir.


 
Derrière l'écran

 


Pseudo : Mika
Âge : 24 ans
Sexe : H
Comment avec-vous connu le forum ? partenaires.
Que pensez-vous du forum ? N'ayez pas peur !
Quelle est votre disponibilité ? La fréquence de vos connexions
Code du règlement La zombification permet de jouer aux lancer de  bras 'si mes souvenirs sont exactes )
Autre chose ? Dites ce qui vous passe par la tête
© Ju de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 01/04/2015
Messages : 28
Age : 21
Localisation : Loin des mutants, s'il vous plait merci.
Mexique

Mon statut
Mutation: Bioluminescence
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Oups my bad... but! i'm the hero ! i'll save you guys ! [en cours :20%] Jeu 19 Nov - 11:30
Uh, bienvenue uhuhuh
*la joueuse est contente. Le perso beaucoup moins*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 18/03/2015
Messages : 46
Localisation : Milan ! ~
Portugal

Mon statut
Mutation: Alchimie
Expérience: 50/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Oups my bad... but! i'm the hero ! i'll save you guys ! [en cours :20%] Jeu 19 Nov - 17:11
Bienvenue c: (*la joueuse est contenteeee*)
Bonne chance car tu vas sans doute te faire défoncer par les autres personnages à ton arrivée à la base /SHOT/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 18/03/2015
Messages : 4
Age : 20
Localisation : Dans ton... ~ ♥
Brésil

Mon statut
Mutation: Génère des champs de force
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Oups my bad... but! i'm the hero ! i'll save you guys ! [en cours :20%] Jeu 19 Nov - 17:16
Bienvenue Alfred !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 29/10/2015
Messages : 40
États-Unis

Mon statut
Mutation: Super-vitesse
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Oups my bad... but! i'm the hero ! i'll save you guys ! [en cours :20%] Jeu 19 Nov - 18:09
Merci à vous trois!
Oui Portugal, je le sens, j'ai déjà eu un avant gout avec Russie! mais bon .. I'M THE HERO !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 85
Localisation : Ailleurs
Beast Inside
Croatie

Mon statut
Mutation: Berserk
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Oups my bad... but! i'm the hero ! i'll save you guys ! [en cours :20%] Jeu 19 Nov - 18:21
rebienvenue. Je t'offres cet aigle fab
(je vais offrir des trucs aux gens sur leurs présentations maintenant. Ouais je suis comme ca moi, je suis une rebelle)

__________________


 

Hrvatska nam pjesma leti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/08/2015
Messages : 36
Corée du Sud

Mon statut
Mutation: manipulation de l'énergie
Expérience: 50/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Oups my bad... but! i'm the hero ! i'll save you guys ! [en cours :20%] Jeu 19 Nov - 21:06
Re-bienvenue !
Je resterai ton allié quoi qu'il arrive !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 39
Pontianak
Indonésie

Mon statut
Mutation: Contact empoisonné
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Oups my bad... but! i'm the hero ! i'll save you guys ! [en cours :20%] Ven 20 Nov - 20:13
Mon futur son <3

Rebienvenue c:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 29/10/2015
Messages : 40
États-Unis

Mon statut
Mutation: Super-vitesse
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Oups my bad... but! i'm the hero ! i'll save you guys ! [en cours :20%] Mar 24 Nov - 16:04
Oh ouiii ! *prend le super-Aigle et va jouer avec \o/ *

Merci à vous tous ! j'ai fini ma fiche -oui on sait Amérique - et j'ai essayer de corriger les fautes que j'ai vu ! j'espère que ça suffira !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 85
Localisation : Ailleurs
Beast Inside
Croatie

Mon statut
Mutation: Berserk
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Oups my bad... but! i'm the hero ! i'll save you guys ! [en cours :20%] Mar 24 Nov - 19:16
Eeeet félicitations tu es a présent validé /o/

Voici ton merveilleux kit de survie :

- Batte de Baseball
- Un drapeau
- Un Kit de survie (3 bandages, 1 petite bouteille de désinfectant, sparadrap, fil à recoudre, aiguille)
- Un sac a dos de randonnée avec une poche thermo isolante

__________________


 

Hrvatska nam pjesma leti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Oups my bad... but! i'm the hero ! i'll save you guys ! [en cours :20%]
Revenir en haut Aller en bas

Oups my bad... but! i'm the hero ! i'll save you guys ! [en cours :20%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» My Body Needs A Hero, Come And Save Me ♪♫ (Pv June ♥)
» [FINI]Oups... Ou comment penser à autre chose ! [PV]
» hero system
» "HERO IK" Le repaire de la Liche (1 à 2 joueurs)
» Oups ! on est vus [PV: Flocon de Cendre & Nuage du Matin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia : Edge of Eternity :: Nos viesNos vies :: Présentations :: Présentations validées-