Partagez|

Apocalypse Now | Viêt Nam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 17/10/2015
Messages : 20
Viêt Nam

Mon statut
Mutation: Matérialisation
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Apocalypse Now | Viêt Nam Sam 17 Oct - 21:12
APH : Edge of Eternity
Đào Thị Linh

 
« Vàng thật không sợ lửa.  » | « L'or véritable ne craint pas le feu. »



 
Présentation

 


« Xin chào. Je représente le Việt Nam ; mes terres se trouvent en Asie du Sud-Est. Au Parti, mon identité est enregistrée sous le nom de Đào Thị Linh. Je n'ai pas l'habitude que mon entourage emploie un surnom ou un diminutif pour s'adresser à moi. Au Pays, ceux qui me connaissaient en tant que Nation avaient tendance à me désigner par le mot « âme ». Avec le temps, c'est devenu mon « prénom », Linh. D'après les concordances possibles des différents calendriers, je suis née un 2 septembre. Je suis une femme dont le seul intérêt est – était – le maintien de l'indépendance, du bonheur et de la liberté dans mon pays. De cette manière, je considère que ni mon orientation sexuelle, ni ma situation personnelle (1) n'ont d'importance dans le sujet que nous entretenons ici. Je pense être une personne capable de s'adapter facilement aux différentes situations, je suis plutôt introvertie. »

(1) D'après les informations recueillies et enregistrées par le Parti communiste, Linh préférerait fréquenter les hommes cependant, elle n'a jamais été engagée officielle avec un(e) partenaire.

Taille : 1m53
Poids : 47 kg
Mutation : Mutation Omega → Matérialisation : en présence d'eau, sous forme liquide, le sujet est capable de créer des objets simples, la plupart du temps assez grossiers. Les objets crées ne peuvent pas être compliqués. En somme, ce sont des objets rudimentaires, voire primitifs, de forme géométrique simple, constitués d'une base. Les objets ne peuvent pas être composés de plusieurs parties, ils forment un tout, un bloc indissociable. Leur caractéristique principale est la robustesse.
La matérialisation ne peut se faire instinctivement ou involontairement. En effet, le sujet doit avoir recours à toute sa concentration pour réussir.  Ainsi, il est impossible qu'un sujet ne  transforme une eau contre sa volonté ou sans qu'il ne s'en rende compte. La matérialisation est une opération extrêmement fatigante pour l'utilisateur qui ne peut donc pas en abuser.
Le contact avec l'eau liquide doit être direct ; une eau renfermée dans un corps ne peut donc pas être transformée. La matérialisation n'est pas qu'une simple solidification de l'eau liquide. La taille et la souplesse de l'objet dépendent de la concentration et du temps passé lors de la création. Une fois transformée sous forme d'objet, l'eau ne peut revenir à son état initial.

En raison du manque d'eau potable, Linh s'est donnée comme règle de ne jamais transformer une eau capable de désaltérer. De plus, l'utilisation prolongée de sa mutation la déshydrate.

Arme de prédilection : Armes à feu
Crédits


 
Physique

 


Du haut de son mètre cinquante-trois, Linh se fond facilement dans la foule tant son physique peut apparaître comme banal parmi ses camarades vietnamiens. Son corps mince, dont les formes ne sont guère féminines, est souple et paraît empreint d'une grande délicatesse. Mais, habituée à l'effort, la jeune femme est bien plus résistante qu'elle en a l'air. Elle possède une peau mielleuse et un visage aux traits fins encore illuminé par la fraîcheur de la jeunesse. Ses yeux bridés à l'iris brun sont souvent le foyer d'une scintillante lueur de détermination. Ses longs cheveux noirs, fins mais robustes, tombent jusqu'en bas de son dos lorsqu'ils ne sont pas attachés. Quelques mèches de jais habillent légèrement son front, soulignant encore davantage son regard perçant. Ses bras sont menus, ses mains adroites sont particulièrement habiles et ses doigts viennent à bout des travaux les plus méticuleux. Ses cuisses et ses mollets sont légèrement musclés grâce aux exercices réguliers qu'elle pratique. Ses pieds sont étroits mais ils ne craignent ni de longues marches, ni des sols humides et froids.

Soigneuse et attachée à la bienséance, elle ne se présente jamais négligée ou pire, dans une tenue qu'elle jugerait « indécente ». Autrefois, elle accordait une grande importance aux tenues traditionnelles et aux uniformes officiels. Optant à présent pour des vêtements pratiques dans lesquels elle se sent à son aise, et n'appréciant guère les extravagances, elle affectionne les couleurs discrètes et les coiffures simples. Ses cheveux sont souvent retenus en un chignon serré ou rassemblés et maintenus par un élastique ou un ruban de soie.

En tant que grande observatrice, elle est souvent silencieuse cependant sa présence ne passe pas inaperçue. Derrière ses airs prudents, elle dégage une certaine aura de sérénité et d'assurance qui lui donnent un caractère sécurisant. Se tenant toujours droite, souriant peu, elle tente de conserver un sang-froid implacable en étouffant les élans de son cœur pour agir conformément à sa raison. Malgré cela, elle ne parvient pas toujours à empêcher son joli minois de s'empourprer lorsqu'elle ressent de la gêne, de la joie ou de l'embarras.


 
Caractère

 


Intransigeante avec elle-même, Linh refuse l'échec et tente toujours de placer la barre plus haut – parfois trop haut, confondant alors force de caractère et entêtement. Déterminée, attentive et sérieuse, elle se montre travailleuse et elle n'hésite pas à relever ses manches pour effectuer elle-même les tâches à accomplir dans son quotidien. Désirant être actrice de sa propre vie, elle ne laisse personne diriger son existence.

Plutôt réservée, Linh ne prend jamais la parole pour « ne rien dire », et lors d'une conversation avec plusieurs interlocuteurs, elle se place souvent en position d'auditrice. Franche, elle assume ce qu'elle pense et n'hésite pas à faire part de son avis lorsqu'elle sent que celui-ci peut être utile à l'avancée d'une conversation ou d'une réflexion. Lorsqu'elle se remet en question, elle fait toujours appel à sa raison, négligeant régulièrement ses sentiments, ce qui la rend souvent froide aux yeux de ceux qui ne la connaissent pas. Elle accueille toujours les inconnus avec une certaine méfiance, préférant la solitude à une compagnie douteuse. Et même si elle peut être perçue comme distante avec les autres, elle comprend la nécessité de travailler en coopération lorsque le besoin s'en fait sentir. Pour autant, elle n'accorde pas sa confiance à tous : à ses yeux, un partenariat d'intérêt ne découle pas obligatoirement sur une amitié. En effet, elle ne cherche pas particulièrement à se lier avec ceux qui l'entourent, favorisant la fréquentation d'un entourage plus réduit, mais plus sûr.

Linh efface volontiers sa volonté pour respecter les convenances exigées par la société vietnamienne. Toutefois, cela ne signifie pas qu'elle laisse les coutumes écraser complètement sa personnalité. Elle respecte les traditions mais parvient à garder un œil critique sur le monde des Anciens ; de la même manière, elle cherche à rester ouverte aux autres cultures en essayant de comprendre la manière dont elles fonctionnent. Curieuse, elle aime apprendre et s'enrichir des autres bien que de nombreuses pratiques étrangères la font souvent rougir.

Malgré sa timidité et son introversion, la Vietnamienne peut parfaitement se montrer compréhensive et compatissante, repoussant néanmoins le sentiment de la pitié qu'elle trouve dégradant. Elle ne dévoile que très rarement ses pensées les plus intimes, choisissant le plus souvent de se présenter comme confiante et sûre d'elle – peut-être par peur d'exposer ses faiblesses et ses peurs. Douce et loyale, elle se révèle être une alliée dévouée mais même dans ses moments d'épanchement, elle refuse de partager le fardeau qu'elle porte, considérant que chacun doit se charger de ses propres affaires.


 
Histoire

 


Juin 2014, Hanoï

Un silence glaça la salle de réunion où se réunissait le Comité. Les regards des principaux dirigeants du pays s'étaient posés sur celle qui incarnait celui-ci. Le Parti communiste avait laissé peu de temps au Comité  de « soutien politique et diplomatique » – un nom pompeux pour un petit organisme né dans le but d'orienter et d'assister la Nation – pour donner sa réponse définitive. Assise en bout de table, droite et impassible, le Viêt Nam représenté sous les traits d'une jeune femme ne tarda pas à livrer la sienne.

« Je suis contre. » avoua-t-elle tout en observant attentivement les réactions que son refus provoquait. Quelques uns échangeaient déjà des regards réprobateurs mais tous restèrent muets et immobiles, attendant ses arguments. Depuis que le Parti était au pouvoir, les opinions de Linh n'avaient plus le poids d'antan mais les membres du Comité la soutenaient toujours. Si elle choisissait ses mots avec soin, si elle parvenait à les convaincre, ils s'opposeraient peut-être au Parti. Au moins pour un temps.

« La possibilité de modifier l'ADN humain dans de telles proportions est trop récente pour que l'on puisse laisser une telle chose se produire librement dans notre patrie. Et bien que bon nombre de nos voisins ont un avis favorable sur la question, je pense que nous devrions attendre encore un peu.  »

Elle marqua une pause, dévisageant les membres du comité. Depuis combien de temps n'avait-elle pas eu l'impression d'être écoutée aussi attentivement ? Habituellement, elle se contentait de suivre les ordres de ses dirigeants, de rencontrer les autres Nations et de signer quelques traités par-ci par-là.

«  Adopter ce projet de mutation aura un coût très élevé et nous ne sommes pas encore prêt à assumer de telles dépenses. »

En dehors du problème financier, la nation vietnamienne se montrait particulièrement méfiante à l'égard de cette histoire de mutation. Le doyen du comité, le vieux Chân Lý, prit la parole, le visage grave, les sourcils froncés.

« Selon de nombreuses études scientifiques…
- Américaines, avait ajouté un autre membre qui était, visiblement contre.
- Continuez, encouragea Linh en gardant son attention sur le vieil homme.
- Modifier l'ADN permettrait de rendre les Hommes plus forts. Imaginez, les travaux pénibles deviendraient plus simples, nous pourrions ainsi mettre davantage de main d'œuvre à la préservation des lieux sacrés ; le fleuve ne devrait pas être si pollué. La question des dépenses serait rapidement réglée. Ne prenons pas davantage de retard sur les autres nations. »

L'heure était à l'écologie.

« Imaginez à quel point la vie serait plus simple pour les victimes de l'agent orange. Plus aucun de leurs descendants n'aurait à souffrir des conséquences de la guerre.
- Je vous rappelle que l'agent orange est un produit  américain. »

Le silence retomba dans la salle. Ce n'était pas la première fois que le comité débattait sur l'affaire des mutations mais cette fois-ci, les directives du Parti étaient claires : le PCV attendait l'accord unanime du comité pour lancer la distribution officielle des mutations. Et même si certains membres étaient encore réticents, ils savaient que ce n'était plus qu'une question de temps ; avec ou sans l'accord, le Parti commencerait la distribution. Malgré les longues discussions qu'ils avaient eu à ce sujet, Chân Lý se désolait de voir que Linh refusait d'admettre la nécessité de ces mutations. Elle persistait à vouloir changer l'avis du PCV avec l'appui du comité. C'était sa dernière chance mais le doyen n'avait pas encore joué toutes ses cartes.

« Nous ne sommes plus en guerre, souffla Chân Lý. N'est-ce pas ? Ce que nous voulons aujourd'hui c'est de renforcer nos alliances juridiques et commerciales. Depuis toujours, les Hommes ont cherché à être plus fort pour survivre, puis ils ont voulu davantage de confort. Nos Ancêtres ont saigné et sué pour que le fardeau de notre condition humaine soit allégé. Nous sommes mortels. Devenir plus fort nous permettrait de mieux vivre. N'est-ce pas cela que vous désirez pour nos camarades ? »

Bien que Chân Lý s'adressait au groupe, Linh avait la sensation qu'il ne cherchait qu'à la convaincre elle. En prononçant le mot « mortel », il l'avait regardée ; il lui avait semblé qu'il la suppliait du regard. Qu'il lui faisait comprendre qu'elle ne pouvait pas s'interposer à leur décision. Après tout, elle, elle avait une vie bien différente de celle de ses camarades, elle n'avait pas à souffrir des travaux pénibles, de l'angoisse du temps qui passe.

Le doyen reprit :  « Maintenant, votons. Le Parti attend notre réponse. »

La nation continuait de le fixer. Ses yeux bruns rivés sur cet être qui s'était vaillamment levé pour défendre ses idées. Peut-être avait-il raison. Elle était sans doute devenue trop méfiante envers tout ce qui l'entourait. Ne plus être un simple « pays-atelier », avoir la chance de se hisser parmi les grands. Le rêve. La possibilité de s'affirmer tout comme les puissances qui avaient adopté ou rejeté ce que les vietnamiens surnommaient le «  transmuteur » était là, à portée de main. Mais à quel prix ?


Octobre 2014, Hanoï

Depuis son dernier voyage à l'étranger, la nation vietnamienne se sentait constamment fatiguée. Et depuis son retour, elle n'était pas sortie depuis plusieurs jours du petit appartement qu'elle occupait à Hanoï, au-dessus des quartiers du Parti.

« Comment allez-vous, Viêt Nam ? »

Chân Lý, était venu prendre de ses nouvelles. Évidemment, il n'avait pas pu ignorer ni la pâleur de son teint  ni ses gestes maladroits et désorientés. Elle était cependant parvenue à servir le thé sans en renverser, maîtrisant chacun de ses gestes.

« Mieux.
- Et cette réunion ? »

Le doyen du Comité avait sans doute lu le rapport qu'elle avait fait de cette réunion, la question portait donc sur autre chose. Peut-être cherchait-il à savoir ce que les autres nations pensaient des mutations ?

En repensant à l'enthousiasme que les gênes mutants provoquait, la Vietnamienne ressentait un grand soulagement mais elle était trop fière pour se confier au doyen. Elle avait fini par reconnaître les bons côtés des mutations, convaincue par les arguments des nations alliées. Toutefois, elle avait été déçue de ne pas avoir eu l'avis de toutes les nations – certaines avaient manqué à l'appel de la réunion.
Peu importait. Son peuple était du bon côté de l'Histoire, du côté de ceux qui avancent avec confiance vers un avenir meilleur.

De son côté, elle n'appréciait pas tellement sa propre mutation : elle ne parvenait pas à la maîtriser correctement et sa fatigue l'empêchait de progresser. Elle venait à peine de se réveiller mais déjà les forces lui manquaient. Pourquoi diable se sentait-elle aussi éreintée ? Était-ce uniquement les effets secondaires des modifications de son ADN ?

Peu importait, le peuple était confiant. L'avenir serait meilleur.

Elle répondit au doyen sur un ton laconique.

« Tout s'est bien passé. »

Linh n'avait pas envie de s'attarder sur la question, elle avait des idées plus importantes en tête. Elle était persuadée que le Parti et le Comité lui dissimulaient quelque chose et cela devait être important s'ils avaient pu se mettre d'accord pour le lui cacher. Ordinairement, ils ne la ménageaient pas, ils savaient qu'elle était capable d'encaisser les crises. Après tout, c'était son devoir.

« Je dois vous parler de quelque chose. »

Elle fixait le vieil homme qui paraissait plus agité qu'ordinaire.

« Le Comité va être dissout. Le Parti nous rend responsable… des catastrophes… liées aux mutations…
- De quoi parlez-vous ?
- Je vous en prie, Linh acceptez mes excuses, je voulais vous en parler mais... »


Mars 2015, Province de Bạc Liêu

Les mutations étaient devenues un fléau incontrôlable. Survivre était le mode d'ordre. La plupart des voie de communication avait été coupées. Les transmissions avec l'étranger étaient difficiles et le peu de nouvelles que le Viêt Nam recevait n'étaient pas réjouissantes. Le pays était touché par la faim mais pire encore, il était gangrené par un sentiment de haine. Dans les campagnes, les familles tentaient de  s'entraider pour survivre tandis que les villes étaient abandonnées à une sorte de guerre civile du « chacun contre chacun ». Et peu à peu, la mort et la désolation étendaient leur règne. Les souvenirs douloureux des guerres passées se réveillaient dans la mémoire de la nation vietnamienne. Au plus profond de sa chair, la Vietnamienne ressentait la détresse des rares survivants. Beaucoup de hauts dignitaires avaient fui, laissant le peuple complètement démuni face aux massacres causés par les mutations. Les militaires et politiques qui étaient restés maintenaient tant bien que mal un ordre factice qui annonçait une anarchie prochaine. Réfugiée dans le sud, dans une base militaire, Linh avait refusé de quitter le pays malgré l'insistance dont faisait preuve ceux qui étaient restés à ses côtés. À la lueur de la bougie qui éclairait la pièce délabrée, elle s'entraînait à changer de l'eau groupie en petits bols, écoutant d'une oreille discrète les conversations qui se tenaient à côté d'elle.
« Nous avons pris notre décision. »
La remarque semblait lui être adressée, elle releva la tête vers l'ancien doyen du Comité.
« Je crois qu'il faut que vous partiez. Que vous quittiez le territoire.
- Je ne partirai pas.
- Une nation sans âme n'est rien. Nous avons besoin de votre mémoire, des souvenirs qui font de notre communauté ce qu'elle est aujourd'hui.
- Je ne partirai pas.
- Une langue, des traditions. Vous portez en vous les traumatismes de tout un peuple. Mais vous êtes aussi son espoir, celui de renaître un jour. Dans un monde meilleur. »
Linh, qui était persuadée qu'elle préférait disparaître avec les siens plutôt que d'abandonner ses terres, n'aurait pas jamais pu imaginer que sept mois plus tard, elle se trouverait aux portes de l'Italie. Éreintée, affamée et ayant à peine de quoi se désaltérer, elle s'accrocherait à la promesse de ne pas laisser s'éteindre le cœur d'une nation à présent dévastée.
« Je ne partirai pas. »


 
Derrière l'écran

 


Pseudo : Rallie
Âge : 19 ans
Sexe :
Comment avec-vous connu le forum ? ~
Que pensez-vous du forum ? Je lance sincèrement des pluies de cœurs sur ce forum.
Quelle est votre disponibilité ? J'espère être là le week-end et plusieurs soirs par semaine.
Code du règlement Validé par le prussien !
Autre chose ? J'avais promis de venir, voilà. J'espère que tout est en ordre pour ma fiche ! Soyez indulgent(e)s si j'ai oublié quelque chose !
© Ju de Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 85
Localisation : Ailleurs
Beast Inside
Croatie

Mon statut
Mutation: Berserk
Expérience: 100/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Apocalypse Now | Viêt Nam Sam 17 Oct - 21:38
Bienvenuee Viet !

(je crois que je t'ai deja connue quelque part non ?)

__________________


 

Hrvatska nam pjesma leti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 12/10/2015
Messages : 10
Philippines

Mon statut
Mutation: Télékinésie
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Apocalypse Now | Viêt Nam Sam 17 Oct - 21:51
Je me meurs. Voilà.
Comment t'es trop une ninja pffff
♥.

__________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 10/02/2015
Messages : 76
Kings never die
Prusse

Mon statut
Mutation: Mimétisme
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Apocalypse Now | Viêt Nam Sam 17 Oct - 23:51
Blblblblbl <3
Voilà, je suis contente de t'avoir sur le forum /couine
:B

Pour ce qui est de la fiche, comme je t'ai dit, tu es validée ♥

Et pour ce qui est du kit, le voici~

-Un fusil Winchester modèle 1897.
-Un drapeau.
-Un kit de survie (3 bandages, 1 petite bouteille de désinfectant, sparadrap, fil à recoudre, aiguille)
-Une petite radio.

Fais-en bon usage~ :3

__________________

I can't hear you over the sound of my awesomeness:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 17/10/2015
Messages : 20
Viêt Nam

Mon statut
Mutation: Matérialisation
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Apocalypse Now | Viêt Nam Sam 17 Oct - 23:55
Merci ♥

Contente de vous retrouver, j'ai l'impression de rentrer à la maison après un long voyage... ; _ ;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 18/03/2015
Messages : 46
Localisation : Milan ! ~
Portugal

Mon statut
Mutation: Alchimie
Expérience: 50/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Apocalypse Now | Viêt Nam Dim 18 Oct - 12:09
Bienvenue <3 (attend ? C'est une bretonne que je vois ??? Copine.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 39
Pontianak
Indonésie

Mon statut
Mutation: Contact empoisonné
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Apocalypse Now | Viêt Nam Lun 19 Oct - 18:28
LULU <333 *roule dans la boue*

Bienvenue ♥ Il était temps que tu arrives c:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 17/10/2015
Messages : 20
Viêt Nam

Mon statut
Mutation: Matérialisation
Expérience: 0/1000
Inventaire:
MessageSujet: Re: Apocalypse Now | Viêt Nam Lun 19 Oct - 20:08
Portugal : Vive la Bretaaagne ! ♥

Indo : AYUUUU ♥ ( Je sais que tu n'attendais que moi. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Apocalypse Now | Viêt Nam
Revenir en haut Aller en bas

Apocalypse Now | Viêt Nam

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» rapport de bataille apocalypse
» Codex Apocalypse
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» "Konkour Gros Boum" fin d'année Apocalypse
» Apocalypse 45 cherche une guilde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia : Edge of Eternity :: Nos viesNos vies :: Présentations :: Présentations validées-